vie locale

Cette catégorie contient 101 articles

Un conseil municipal jeune à Saint-Pierre du Vauvray ?

Le conseil municipal jeunes
Il y a quatre mois, Jason, un jeune habitant de notre village, trouvait la mort dans un accident de mini-moto en présence de la gendarmerie. L'émotion et les incidents qui avaient suivis (feux de poubelle, jets de projectiles sur la mairie...) posaient la question de la place laissée aux jeunes dans nos communes (et plus largement dans notre société... Lire l'article Peur des jeunes !). Des conseillers municipaux s'étaient émus de cette situation et lors du conseil municipal de rentrée le 3 septembre dernier, M. Jorge Pinto avait souhaité qu'une réflexion soit menée à ce sujet.
Aujourd'hui, que mettons-nous en place pour les jeunes, et surtout avec les jeunes, dans notre village ?
Rappelons qu'il existe un outil citoyen permettant d'impliquer les jeunes dans la vie de leur village : cet outil, c'est le conseil municipal jeunes. Là encore, c'était l'une de nos promesses de campagne en 2008...

Un conseil municipal jeunes : pour quoi faire ?

Le CMJ vise à impliquer les jeunes, en leur faisant mieux connaître les institutions de leur pays, en leur offrant un espace de parole et d'écoute, en les accompagnant dans la mise en place de projets qu'ils respecteront parce qu'ils les auront construits eux-mêmes. Restaurer le dialogue entre les générations, entre les citoyens et leurs représentants élus, paraît aujourd'hui une nécessité. Mais est-ce une volonté ? Bien évidemment, un tel projet nécessite l'appui et l'assentiment du conseil municipal, ainsi qu'une collaboration avec l'école.
Le CMJ : comment ça marche ?
La coordination d’un Conseil Municipal Jeunes est le plus souvent confiée à un élu.
Les jeunes conseillers travaillent en petits comités, souvent thématiques (environnement/cadre de vie, sports/loisirs), appelés «commissions». Chaque Conseil se rassemble en séance plénière, avec les élus adultes, deux à trois fois par an pour présenter ses projets. Les actions du Conseil (lancement de campagnes de communication contre le racisme ou la toxicomanie, organisation d’expositions, de débats, etc.) sont débattues, chacun exprimant son avis sur l’utilité et la faisabilité du projet.
Le budget de fonctionnement d’un CMJ est pris sur le budget de la commune. Il est composé de deux parties :
  • budget global : frais de fonctionnement et les quelques projets récurrents. Ces frais sont pris en charge par la commune.
  • budget pour projets spécifiques, dont le montant est très variable. Si les projets naissent en cours d’année, ils n’ont pas été inscrits dans le budget primitif et doivent être examinés par le conseil municipal.
  • Pour certains projets de grande ampleur, on peut demander des subventions au Conseil Général ou Régional, ce qui sera fait par l’animateur car il s’agit de monter un dossier assez complexe.
Bien sûr, vous me direz : et si le conseil municipal adulte commençait déjà lui-même par réunir ses commissions et par proposer enfin des projets ?! Certes, ce serait déjà un signe, et un modèle de volonté et d'engagement pour les plus jeunes...

La 5ème édition du marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25 (photos)

diapo-marathon
Bravo ! Formidable !
Cette édition 2009 a été un grand crû du marathon (mais y a jamais de piquette au marathon !). A mi-parcours (au 25ème kilomètre), nous avons eu la chance et l'honneur d'être bénévoles et d'assister à cette fête. Il faisait frisquet, il y avait du brouillard, mais ce n'était pas grave !
Quand nous voulions remercier tous ces athlètes, et les encourager, ce sont les athlètes, en plein effort qui nous lançaient des "merci, merci les bénévoles". Le monde à l'envers.
Merci à vous de nous faire vivre votre passion, merci à vous de donner tant : Bravo les athlètes !
Tout près de nous, ce sont plusieurs Saint-pierrois qui ont participé à ce marathon, mais la palme, ou la couronne, va à Denis Morel qui devient CHAMPION DE HAUTE-NORMANDIE DE MARATHON ! BRAVO !!!
Et BRAVO à toutes et tous, et je n'ai qu'un regret : plus de pellicule ! Et les photos font partie des rares hommages qu'on peut vous rendre, avec notre aide sur place, ou notre participation simplement.
Aussi les nombreux et courageux marathoniens qui ne sont pas sur les photos sauront me pardonner, j'espère pour cette maladresse. J'aurais voulu n'oublier personne...
J'ai essayé d'avoir tout le monde, mais avec une bouteille d'eau tendue dans la main gauche, et la main droite qui shootait, j'ai manqué de place pour tous ceux qui allaient encore montrer qu'on peut se dépasser.
Bravo Denis, bravo à tous, et mille mercis.

Un tunnel sale et dangereux : pourrait-on faire quelque chose ?

Un bon coup de balai s'impose sous le tunnel ferroviaire !
Un bon coup de balai s'impose sous le tunnel ferroviaire !
Nous avons alerté la mairie, j'ai même envoyé les photos ci-dessous à l'équipe municipale. Sans réponse. Et surtout, cela n'est pas suivi d'acte. Pourtant, on le voit, c'est dégoutant, dangereux, et pas très glorifiant pour un village qui voit passer des randonneurs, mais aussi les enfants, les anciens, et même seulement pour les simples piétons... Bris de verre, déjections canines, chewing-gums, crachats, toiles d'araignées, pollution, poussière et autres saletés... rendent la traversée sous la voie ferrée dangereuse et désagréable pour les piétons (enfants, adultes et personnes âgées) des quartiers gare et longchamps. clic-clic pour voir la suite en images... J'espère que ce petit reportage en images alertera suffisamment la mairie pour qu'un nettoyage soit opéré ? Je l'espère... Cela fera plaisir à tout le monde :)

Gros succès pour le festival des mille et un légumes : visite d’un potager formidable, en images

le festival des mille et un légumes : visite d'un potager formidable, en images
Vous l'aviez peut-être lu sur le blog de Claude Taleb, ou directement sur le site 1001legumes.com, le festival des mille et un légumes a connu un gros succès pour sa seconde édition (plus de 2.000 visiteurs).
C'est avec une émotion particulière que nous avons visité ce potager, car Frédéric Lamblin, le Maître Jardinier du potager de Beaumesnil, propose de venir aider l'école élémentaire de Saint-Pierre du Vauvray pour débuter son jardin pédagogique, en donnant des semences, et en promulguant des conseils pour bien démarrer. Merci Frédéric, c'est une chance formidable pour nos enfants, et nos écoles.

1001 légumes,c'est quoi ?

Le potager de Beaumesnil a 3 activités, fondées sur un même centre d'intérêt :
  • un potager conservatoire, qui recense plus de 500 variétés de légumes, que vous pouvez visiter (les samedi et dimanche de 14h à 18h de mi-mai à mi-octobre, et tous les jours - sauf les lundi et mardi, du 8 juillet au 30 août),
  • une activité de maraîchage; qui distribue 60 paniers par semaine. L'association vise à transformer ses adhérents en consom'acteurs. Les adhérents participent à la protection de l'environnement, au développement économique, social et solidaire, à promouvoir une alimentation saine et équilibrée, et à l'animation locale et au lien social. L'association, elle, s'engage à fournir des légumes frais, de saison, à respecter le cahier des charges de l'Agriculture Biologique, à ne pas répercuter les variations de prix (le panier est à 12 € pour toute l'année), à donner des renseignements sur les légumes, les variétés, les modes de culture - et à organiser l'échange de recettes de cuisines pour offrir à tous de nouvelles idées. Enfin 1001 légumes s'engage à proposer des légumes anciens, originaux ou oubliés en plus des légumes habituels (aucun hybride F1).
  • Un rûcher école : En plus de favoriser les développement de l'apiculture, les abeilles permettent la pollinisation des légumes.

En avant pour la visite en images du festival...

La fusion des communes s’impose-t-elle ?

La fusion des communes s'impose-t-elle ?
Depuis quelques semaines, l’agitation médiatique tourne autour de la fusion entre Val-de-Reuil et Louviers (voir la vidéo de caméra diagonale dans l'article).
Je crois qu’il serait bon de reprendre l’explication de cette proposition qui ne doit pas se limiter à une vision électoraliste.

La première raison n’est qu’une raison de calendrier.

La deuxième raison porte sur le fond : Comment créer un projet écologique, d'aménagement et de développement économique, éducatif, et culturel sur un territoire, afin d'en améliorer l’identification et la cohésion ?

Les avantages semblent évidents :

  • Harmonisation des taxes foncières,
  • Mutualisation des services,
  • Création de services,
  • Gestion de problèmes similaires,
  • Refus de l’étalement urbain,
  • Création de centralité,
  • Mise en place d’un schéma commercial,
  • Valorisation des réseaux,
  • Identification et valorisation des atouts à l’extérieur de la commune,
  • Potentiel de développement pour l’agglomération, et sa reconnaissance dans la grande couronne de Rouen

Cliquez pour lire la suite...

J’ai posté un commentaire sur le site de la commune, mais si le blog est reparti, parole n’est pas encore donnée aux citoyens :)

ah ! les beaux jours, une équipe qui y croit et qui bouge

En réponse au billet du maire sur saintpierreduvauvray.com/le-mot-du-maire-2/, j'ai posté un commentaire. Sans suite, et cela le restera.

Oui il faut garder confiance en l'avenir. Cela signifie aussi changer nos comportements pour préserver notre environnement, et investir pour aménager notre avenir.

La partie la plus visible de notre avenir, ce sont évidemment les enfants. Et nous avons la chance d'avoir une école maternelle et une école primaire. La chance que l'on a de disposer de ces écoles, c'est d'attirer des familles, souvent jeunes, qui s'investissent dans la commune, créent aussi du lien social, échangent avec les anciens, sont clients des commerçants, participent aux associations. Et paient des impôts. Il faut soutenir ces écoles qui représentent l'avenir de la commune.

Quand ils sont plus grands, le réseau de transports en commun leur permet de rejoindre le collège, puis le lycée. De Saint-pierre du Vauvray, c'est Louviers qui accueille collégiens et Lycéens.

Quand ils sont plus grands encore, et pour celles et ceux qui soit vont étudier à l'université ou dans une autre école, ou bien celles et ceux qui vont travailler en ville, à Rouen, Vernon, Paris, ..., la proximité du train est une chance supplémentaire. [...]

Lancement de l’Agenda 21 de l’agglomération Seine-Eure (CASE)

les élus de la communauté d'agglomération Seine-Eure (CASE) ont décidé de placer le développement durable au coeur de ses politiques et de ses projets

Pendant un an, les habitants, les associations, les élus, les entreprises se sont mobilisés pour donner corps à l'Agenda 21 du territoire Seine-Eure. Il est temps de découvrir le résultat de cette large concertation...

L'Agenda 21 appartient à toutes celles et ceux qui lui ont donné et vie et qui vont accompagner son existence...

Voté à l'unanimité par le conseil communautaire du 28 mai 2009, l'Agenda 21 trace une feuille de route pour l'agglomération et les acteurs locaux qui veulent faire du développement durable une réalité sur le terrain.

Ce projet de territoire durable s'est construit petit à petit, grâce à l'implication de chacun, au rythme des enquêtes, réunions et ateliers publics qui ont mobilisé plus de 470 habitants, associations, entrepreneurs, d'avril à décembre 2008.

Cet Agenda 21 résulte ainsi de la participation de très nombreuses parties prenantes : au sein de l'agglomération, sur le territoire ainsi qu'à l'échelle régionale.

Nous sommes invités à venir nombreux à la soirée de lancement de l'Agenda 21 de l'agglomération Seine-Eure prévue le jeudi 10 septembre 2009 à 18 h 30 au Grand Forum à Louviers.

La conférence/débat sera suivie d'un cocktail dînatoire éthique et de la projection du film documentaire "La 11e heure" réalisé par Leila Conners Petersen et Nadia Conners.

TEMPS LIBRE vous propose une nouvelle activité : ACTI’MARCH

Temps Libre souhaite proposer une nouvelle activité 'Acti’March'

ACTI'MARCH est un programme personnalisé de marche, à l'attention principalement des personnes désireuses de retrouver la forme ou de la garder. Ou bien qui souhaitent perdre du poids.

Une réunion d'information est prévue le mercredi 9 septembre, à 18h30, à la salle des fêtes de Saint-Pierre du Vauvray.

En fonction du nombre de personnes intéressées, cette activité sera mise en place à la rentrée sportive 2009.

Venez nombreux !

Site de l'association, leur écrire : libretemps@free.fr.

Démissions à l’association “Saint-Pierre pour tous”

Au cours de l'assemblée générale du 4 septembre 2009, trois membres du bureau de l'association (et pas des moindres) ont annoncé leur démission : la présidente Ingrid Lasgi, le vice-président Olivier Poncelet et la trésorière Véronique Soetewey. A ce jour, l'association compte encore 89 adhérents.

La trésorière a fait le bilan financier de l'association, avec un solde positif de 1.139,66€.

Les activités de la Saint-Foutin, du Marché de Noël, de la soirée Moules-Frites, du train aux œufs de Pacy-sur-Eure, de la Foire à Tout et du tournoi de pétanque ont été bénéficiaires.

Seul point noir, le solde de la Fête de l'Eau et de la Peinture reste à ce jour négatif, en dépit des 3.500€ de subventions versées par la municipalité. A ce jour, les subventions de la CASE n'ont toujours pas été versées à l'association. Il manquerait encore au dossier les factures de l'assurance et des barnums adressées à la mairie.

Peut-être aussi que le fait que la CASE souhaitait que la Fête de l'eau se déroule en bord de Seine, afin de valoriser la halte fluviale aménagée à grands frais par la communauté d'agglomération, n'aide pas à accélérer la finalisation du projet ?

On ne peut pas reprocher aux membres de l'association quelque faute que ce soit, c'est un projet partagé entre la mairie, maître-d'oeuvre, l'association chargée de la mise en oeuvre (et ils l'ont fait avec coeur !) et les habitants, pour mettre en valeur les atouts de notre beau village.

Lire la suite [...]

Le désherbage chimique reprend à Saint Pierre

environet PJT, le désherbage chimique reprend à Saint Pierre

Nous vous en avons parlé : Le désherbage à la vapeur est testé dans 5 communes de l’Eure, dont Saint-Pierre du Vauvray.

Ce matin pourtant, l'entreprise PHYTO ENVIRONNEMENT, qui oeuvre pour la CASE en assurant le désherbage des voiries, a abandonné l'usage de la vaporisation d’eau chaude pour un équivalent du roundup: l'environet© PJT, un désherbant total non rémanent (destruction totale par action systémique des annuelles, bisannuelles et vivaces).

Vous avez sûrement lu sur le site de la Mairie de Saint-Pierre un billet qui évoque les dangers du Roundup et du glyphosate, notamment lorsqu'il est associé à des adjuvants qui lui permettent de renforcer son action: saintpierreduvauvray.com/jardins-verts-durables/.

Nous avions nous-même consacré un billet à ce sujet : le désherbant est de retour.

Le vaporisateur est en panne pour 15 jours. Le maire d'Andé a donc demandé que, dans l'urgence, le désherbage de sa commune soit fait à la main, en attendant la réparation.

Le maire de Saint-Pierre du Vauvray, lui, a demandé ce matin à la CASE de procéder au désherbage chimique. Lors de l'entretien qu'il a eu avec M. Beauville, celui-ci lui a donné son accord pour les pourtours du stade et de la départementale menant au pont de Saint-Pierre.

Mais nous avons rencontré l'employé de PHYTO ENVIRONNEMENT qui désherbait autour de l'Eglise de Saint-Pierre et rue de l'Eglise, après avoir désherbé chimiquement la gare, à la demande du maire !

Bon, la machine était en panne...

Mais y avait-il urgence à désherber d'une telle façon ? Pas d'urgence à la gare, ni à l'église, ni à la mairie...

On peut être pénibles, je comprends, on voudrait croire aux initiatives modernes, aux méthodes alternatives.
L'environnement est un débat majeur, qui commence dans les toutes petites choses, jusqu'aux plus importantes.

Le désherbage à pulvérisation d'eau chaude, c'était du flan ? Ou bien une vraie opportunité de faire les choses en respectant l'environnement ?

A-t-on la volonté d'agir autrement, en tenant compte de l'environnement et de l'avis de la population ? Ou bien n'est-ce qu'une bonne opération marketing, bien dans l'air du temps ? Je choisis de croire dans la 1ère option. Et heureusement, certaines communes ont le vrai courage de modifier leurs comportements : Le maire de Vernon lance l’opération « zéro pesticide» sur les espaces verts de la ville.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV