Accueil > vie locale > Gros succès pour le festival des mille et un légumes : visite d’un potager formidable, en images

Gros succès pour le festival des mille et un légumes : visite d’un potager formidable, en images

Vous l’aviez peut-être lu sur le blog de Claude Taleb, ou directement sur le site 1001legumes.com, le festival des mille et un légumes a connu un gros succès pour sa seconde édition (plus de 2.000 visiteurs).
C’est avec une émotion particulière que nous avons visité ce potager, car Frédéric Lamblin propose de venir aider l’école élémentaire de Saint-Pierre du Vauvray pour débuter son jardin pédagogique, en donnant des semences, et en promulguant des conseils pour bien démarrer. Merci Frédéric, c’est une chance formidable pour nos enfants, et nos écoles.

1001 légumes,c’est quoi ?

Le potager de Beaumesnil a 3 activités, fondées sur un même centre d’intérêt :

  • un potager conservatoire, qui recense plus de 500 variétés de légumes, que vous pouvez visiter (les samedi et dimanche de 14h à 18h de mi-mai à mi-octobre, et tous les jours – sauf les lundi et mardi, du 8 juillet au 30 août),
  • une activité de maraîchage; qui distribue 60 paniers par semaine.
    L’association vise à transformer ses adhérents en consom’acteurs. Les adhérents participent à la protection de l’environnement, au développement économique, social et solidaire, à promouvoir une alimentation saine et équilibrée, et à l’animation locale et au lien social.
    L’association, elle, s’engage à fournir des légumes frais, de saison, à respecter le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, à ne pas répercuter les variations de prix (le panier est à 12 € pour toute l’année), à donner des renseignements sur les légumes, les variétés, les modes de culture – et à organiser l’échange de recettes de cuisines pour offrir à tous de nouvelles idées. Enfin 1001 légumes s’engage à proposer des légumes anciens, originaux ou oubliés en plus des légumes habituels (aucun hybride F1).
  • Un rûcher école : En plus de favoriser les développement de l’apiculture, les abeilles permettent la pollinisation des légumes.

En avant pour la visite : cliquez sur une image pour l’agrandir…

C'est par le carnaval des mille et un légumes que nous sommes accueillis...Des enfants en salade, des pommes de terre, des hommes à tête de chou, des champignons...L'ambiance était festive : des percussions, du soleil, devant le parc du château...Les enfants se promènent dans les attelages les plus variés. Les véhicules étaient aussi déguisés...
Les petits chars des enfants étaient fleuris pour l'occasion...Tiens ! Un drôle de personnage se promène dans l'assemblée... Le fils du coupeur de foin ?
Il y avait beaucoup de monde ce week-end à Beaumesnil : plus de 2.000 personnes sont venues de toute la région pour la 2ème édition du festival. Gros succès, bien mérité !Ah, je me disait bien qu'il avait un drôle d'air... Bravo :)Au fond, derrière la foule joyeuse, se dresse le splendide château de BeaumesnilUn drôle de jumelage en effet pour un jardin conservatoire bio : Beaumesnil, Tchernobyl. Gageons que les champignons viendront de Beaumesnil...Le cadre est vraiment somptueux, l'accueil souriant, une bonne journée en perspective...C'est ici que se dérouleront les conférences dans l'après-midi. Mais l'accueil se fait d'abord autour d'un verre de jus de pomme.Les poneys aussi nous accueillent avec bienveillance. On voit deux des serres du potager conservatoire.Bonne humeur aussi devant les étals des producteur bio. Pour l'instant le festival vient à peine d'ouvrir ses portes. Il y aura bientôt beaucoup plus de monde...Décor champêtre et ciel bleu.Au stand des apiculteurs de Normandie, on découvrira des ruches, la vie des abeilles, les dangers qui les menacent... Les apiculteurs sont d'intarissables passionnés de ces petites merveilles d'1/2 gramme que sont les abeilles. Et la passion se transmet !Nous rencontrons Frédéric Lamblin, le jardinier de ce potager hors normes. Il va devoir se démultiplier pour répondre aux exigences de l'énorme affluence de ces 2 jours...Des pommes, des poires... des dizaines de variétés de pommes ! Et un passionné qui répond à toutes les questions.Un vaste stand accueille le public pour y présenter les échantillons de toutes sortes et variétés de légumes. Des courges, des melons, des citrouilles, de l'ail... Pas mal non ?Des tomates, des potirons, des haricots... Les potager de Beaumesnil c'est aussi des pâtissons, des arroches un légume oublié et exquis, qui ressemble aux épinards, des amaranthes, du quinoa...Frédéric Lamblin peut être fier de ses 120 variétés de tomates, de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs, du jaune d'or au rouge profond...Un festival de parfums aussi pour ces légumes. On aurait presque oublié  que les légumes sentaient si bon !Quelle exubérance dans toutes ces variétés et ces coloris...Et pour relever encore un peu les goûts et les couleurs dans votre assiette, voici les poivrons.Et aussi quelques piments - attention, vu la taille, à ne pas les confondre !A cette conférence passionnante, on nous a appris comment élever nous-mêmes nos abeilles dans nos jardins, les règles et devoirs, et aussi les dangers qui guettent nos courageuses petites amies apidées. Passionnant, d'un bout à l'autre.Le château de Beaumesnil, érigé entre 1633 et 1640, et au carrefour des styles renaissance et florentin, avec des influences hollandaises. Réalisé en briques et en pierres, il est surmonté d'un magnifique lanternon, où 2 feux signalaient pendant la nuit l'emplacement du château dans les alentours.Et c'est aux pieds du château que nous commençons la visite du potager conservatoire.Au potager de Beaumesnil, c'est la technique du potager en carré qui est employée. Chaque variété de légume est identifiée et étiquetée pour nous permettre d'apprendre à les connaître, et à les comparer.
Dans chaque carré, une ou 2 variétés sont cultivées, parfois avec les essences de fleurs complémentaires qui protègent le légume (comme les oeillets d'inde par exemple).Ici un cardon : une plante herbacée bisannuelle de la famille des Astéracées, cultivée comme plante potagère pour ses « côtes » charnues (le pétiole et la nervure principale développée des feuilles) consommées comme légume.Tiens, c'est ça la camomille ! Et bien je sortirai un peu moins ignorant après cette visite.Et si vous aimez la soupe aux choux !!! Beau légume en effet...Un magnifique plant de choux de Bruxelles : on aperçoit les petits choux qui s'agglutinent sur la tige.Et là un gros chou de Saint Saëns.Parmi toutes les variétés de tomates, il y en a des toutes petites... et aussi des grosses. Très grosses et pourtant si odoriférentes !Ce n'est pas dans un supermarché que l'on risque de croiser de tels légumes.Quand je dis des grosses tomates !Frédéric récolte les légumes qui seront accommodés par le cuisiner (en blouse blanche, près de la brouette), pour notre plus grand plaisir à tous.Et là nous croisons nos amis verts, épatés par la qualité de l'accueil, et du potager - qu'ils connaissent déjà très bien. Claude Taleb, Jacqueline Fihey et Jérôme Bourlet passent ici un moment convivial. Et comme il fait beau en plus...Frédéric et le cuisinier poursuivent leur récolte. Entre eux deux, on aperçoit les ruches du rucher école. On peut s'approcher...C'est un plaisir pour nos amis de voir le succès rencontré par ce festival, et de n'y faire que d'excellentes rencontres.C'est Eric Griveau qui se colle aux fourneaux pour nous préparer des tomatillos. Le tomatillo fait partie de la famille des Solanacées et s'apparente à la tomate. Le tomatillo est aussi apparenté avec la cerise de terre (Physalis peruviana) et l'amour en cage (Physalis alkekengi). Eric nous a préparé des recettes de tomatillos, au four, en tranches, en bouchées au miel, et aussi en marinade. C'est succulent. Merci Eric.
Et tout le week-end, le beau temps a été de la partie. Ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir de la découverte. Tous les sens étaient exaltés, du plaisir gustatif aux joies de l'esprit. Même le sens de l'humour a régné ! Nous remercions très chaleureusement toute l'équipe, tous ceux qui nous ont préparé ce festival, qui l'ont animé, qui nous ont fait à manger et qui nous ont fait le plaisir de nous instruire... Gros, gros merci à tous. Et vivement le prochain festival !
Pour vous rendre au potager de Beaumesnil : 7, rue des Forges - 27410 BEAUMESNIL (près de Bernay). Tél : 02 32 46 02 54 - 06 84 67 93 21 - info@1001legumes.com - http://www.1001legumes.com
nono

déjà 3 commentaires pour cet article

  1. Oct 2009
    17
    5 h 00

    Marc Parent a inventé une éolienne capable de satisfaire les besoins en eau de la planète. Il a inventé un système écologique incroyable qui transforme l’air… en eau potable! Récupérer l’humidité atmosphérique est un vieux rêve, sur lequel certains ont travaillé sans jamais aboutir. Dans son atelier, à Sainte-Tulle (04), ce “géotrouvetout” de 43 ans a mis plus de dix ans afin de mettre au point un prototype éolien, aujourd’hui en parfait état de fonctionnement.

    L’humidité de l’air ainsi captée se condense. Le mat, converti en réservoir, stocke l’eau collectée et, en fin de circuit, des filtres à particules la rendent potable. Il ne reste plus qu’à ouvrir le robinet pour se servir un verre! Fini les périodes de sécheresse meurtrière en Australie, vaincues les maladies véhiculées par l’eau croupie en Inde, terminés les kilomètres sous un soleil de plomb pour trouver une source terreuse en Afrique… Nous avons 1 milliard d’êtres humains qui meurt de faim.

    Si l’on soutien des projets d’installation dans les régions les plus arides à raison d’un euro/habitant/an nous pourrons sauver 600 millions de personnes. Intéressé ?
    En savoir plus : http://www.eolewater.com/

    Christopher Mc Andrew

  2. Oct 2009
    17
    14 h 26

    mmmhmm… La planète recherche des solutions globales pour la faim dans le monde, et surtout l’accès à l’eau. Ce n’est pas une technologie très chère et inabordable qui redonnera l’espoir aux populations touchées par le manque d’eau et la qualité de cette eau (et son prix quand elles auraient un accès).
    C’est une politique, à l’échelle planétaire, et de chaque Etat, ou région, qui changera les choses. On parle de répartition des richesses et des ressources. Pas d’une invention qui va soudainement changer la face du monde… Même si toutes les initiatives sont bonnes à prendre (et surtout les solutions à très bas coût).
    Cela dit, cela passe par le don pour l’instant d’argent des populations riches, vu qu’aucun système d’assistance n’existe à l’échelle de la planète.
    Et surtout, cela passe par la lutte contre le réchauffement climatique, qui accentue encore la misère des pays du sud.

    nono

  3. Oct 2009
    19
    22 h 29

    Je ferais juste un commentaire technique . Le problème dans les compresseurs ,c’est le gaz ,ici dans la fiche technique ce point non négligeable semble oublié.

    jérôme

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV