geek

Cette catégorie contient 12 articles

Petit guide pour bien protéger les enfants sur internet : comment mettre en place un contrôle parental

Vous avez appris les livres aux enfants. Ils ont découvert la lecture, l'écriture, les images, dessins, photos, les films, les pubs. Ils ont appris tout petits les écrans, la télé, les ordinateurs, le multimédia, le smartphone...
Ils ont découvert internet dès l'école primaire. Internet est un incroyable puits de connaissance. Aussi, quand ils arrivent au collège, internet devient un outil indispensable...
Plus de 40 millions de français se connectent sur le web. Google, Microsoft et facebook sont sur le podium des sites les plus consultés. La quasi totalité des internautes est passée par Google. Les trois quarts par facebook. Youtube, wikipédia, moteurs de recherche, sites d'information, qui sont parmi les sites les plus lus ou regardés par les internautes.
Rappelons au passage que les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 13 ans. Lisez ces conseils diffusés par la CNIL à l'attention des parents.
simpson-google-thumb
Mais les réseaux sociaux ne sont pas les seuls dangers qui guettent les jeunes adolescents sur la toile. Vous recherchez une information, "google est ton ami" a-t-on l'habitude de dire...
Mais google, comme d'autres moteurs de recherche, est-il si bienveillant et adapté pour les enfants ?
Ta, ta, ta... Business is business.
Pour le savoir, il nous suffit d'effectuer quelques petites recherches, sur le contenu, et aussi sur la recherche d'images : drogue, alcool, tabac, et... sexe. Des préoccupations pour les parents, et des interrogations parfois pour les enfants.
Sur le tabac, l'alcool ou la drogue, Google, Yahoo et Bing offrent sensiblement les mêmes résultats, avec des messages de prévention sur les risques liés à toutes ces drogues. Le bilan est assez positif. Voyez plutôt ici...
Qu'en est-il de la réponse à la requête "sexe". Les mineurs sont-ils protégés ?
sexe-google-image-thumb
Pour savoir si vos enfants ont une recherche protégée, il vous suffit d'effectuer la recherche en cliquant sur ce lien.
Vous êtes rassuré(e) ? Le contenu n'a rien d'offensant pour les enfants ? C'est que vous avez opté pour l'option "safesearch" (ou que vous avez l'esprit large). Regardons plutôt ce que ça donne sans activer le filtre parental (j'ai ajouté le flou) :
Au cas où vous ne seriez pas du tout, mais alors pas du tout du tout, satisfait(e) par le résultat de la recherche il n'est pas trop tard pour agir. Quelques mesures s'imposent...

Il est temps d’activer le contrôle parental !

Le contrôle parental, c’est quoi ? D’abord, c’est apprendre à l’enfant à utiliser, non seulement l’ordinateur, mais aussi le réseau.
Apprendre à conduire ne nécessite pas que l’apprentissage de la conduite d’un véhicule, mais aussi l’apprentissage du code de la route. Il en est de même pour pouvoir surfer sans risques sur le réseau.
En grandissant, les enfants vont devoir être de plus en plus autonomes sur internet, pour les loisirs comme pour leurs devoirs. Des mesures simples peuvent être mises en place pour les protéger.
  1. Créez un compte utilisateur avec contrôle parental à votre enfant :

    Evitez de lui donner les droits d’administration de l’ordinateur, qui lui permettraient de tout faire (télécharger et utiliser tous les logiciels, se balader sur les réseaux, changer les mots de passe, etc).
    La procédure est très simple : il vous suffit de vous rendre dans les préférence “utilisateurs et groupes”, de créer un compte (utilisateur standard).
    Il suffira ensuite de choisir les options de contrôle parental…

    Créer un compte avec contrôle parental sous Windows

    Vous pouvez créer un compte avec contrôle parental en quelques minutes sous windows. Si d’autres solutions existent, il reste néanmoins une opération simple et gratuite pour sécuriser l’accès à l’ordinateur pour les enfants. Attention ! On trouve sur internet des méthodes pour contourner ou désactiver le contrôle parental, selon le système d’exploitation utilisé. N’oublions pas que le contrôle parental reste un contrôle… des parents.
    Le contrôle parental ici reste le contrôle d’accès à l’ordinateur. Il faudra ensuite limiter menaces sur internet…
    compte parental windowscompte parental windowscompte parental windowscompte parental windowscompte parental windowscompte parental windowscompte parental windowscompte parental windows
    Sous Windows 8, vous pouvez lire la doc très complète ici


    Créer un compte avec contrôle parental sous Mac

    Vraisemblablement le plus simple et le plus complet des paramétrages système pour le contrôle parental : sous mac, dans les préférences, vous cliquez sur “utilisateurs et groupes”, vous cliquez sur le + en bas à gauche pour ajouter un compte (votre mot de passe sera demandé) et vous créez un compte standard (par défaut).
    Vous cochez la case “activer le contrôle parental et il ne vous reste qu’à paramétrer les contrôles : applications autorisées, sites web autorisés ou interdits, limitations de l’accès au mail, jeux, horaires limités et temps maximum autorisé en semaine ou le week-end, le contrôle est assez complet…
    controle-parental-mac1-thumbcontrole-parental-mac2-thumbcontrole-parental-mac3-thumbcontrole-parental-mac4-thumb
    Le contrôle parental restreint l’accès à l’ordinateur. On peut limiter le temps, les applications, les sites, les mails.


    Créer un compte avec contrôle parental sous linux

    Sous linux, en général, les utilisateurs et administrateurs de la machine connaissent un peu plus les rouages de leur système.


    Bien sûr, les comptes administrateurs (les parents) utilisent un mot de passe, et les enfants ignorent ce mot de passe !..
    Cela va sans dire, mais ça va toujours mieux en le disant ;-)
  2. Sécurisez votre web avec OpenDNS : une solution facile à mettre en place, mais…

    Avec OpenDNS, vous pouvez activer facilement un filtrage web en créant un compte gratuit.
    OpenDNS permettra de vous protéger simplement du phishing (les sites se faisant passer pour votre banque, par exemple) et permettra de réaliser un contrôle parental puissant en utilisant les catégories prédéfinies (malwares, porno, etc) ou bien en utilisant les listes noires et les listes blanches mises à jour.
    il y a le mais : Mais ! OpenDNS collecte avec votre accord toutes les données que vous échangez avec la société :

    OpenDNS terms of service (extrait)

    [...] any information you transmit to OpenDNS via the Services related to the functionality of the Services and Software, whether by direct entry, submission, e-mail or otherwise, including data, questions, comments, or suggestions, will be treated as non-confidential and non-proprietary and will become the property of OpenDNS. [...]

    Je ne conseille donc pas si vous pouvez faire autrement et si vous êtes en confiance dans le comportement de votre enfant vis-à-vis de la protection web que vous mettez en place.
    Mais si vous voulez protéger l’enfant malgré lui, je ne peux pas vous le déconseiller. C’est efficace contre le phishing, le porno et les malwares, ça peut être installé sur un routeur pour protéger tous les ordinateurs du foyer, et c’est gratuit. Enfin gratuit  en échange, vos données, vos recherches, vos questions, mais aussi le contenu des emails et les commentaires qui deviennent leur propriété, ça vaut le coup d’y réfléchir à 2 fois.
    Pour installer, c’est tout simple, que ce soit sur le routeur ou sur une machine. Mais attention sur les box avec VOIP (téléphonie sur internet), le changement de dns sur la box peut-être déconseillé.


    Installer le filtre parental OpenDNS par défaut sous Windows

    Quelques minutes suffisent pour installer familyshield (filtrage familial d’openDNS) :
    Il suffit d’ajouter deux adresses IP, 208.67.222.123 et 208.67.220.123, aux serveurs DNS dans les propriétés internet :
    installer openDNSinstaller openDNSinstaller openDNSinstaller openDNS


    Installer le filtre parental OpenDNS par défaut sous Mac

    Comme sur Windows, c’est très (plus) simple et rapide d’installer familyshield (filtrage familial d’openDNS) :
    Vous ajoutez deux adresses IP, 208.67.222.123 et 208.67.220.123, aux serveurs DNS dans les propriétés internet :
    installer openDNSinstaller openDNSinstaller openDNS

    Installer sur les autres plate-formes (linux, wii, smartphones, autres versions de windows)


  3. Choisir le navigateur :

    firefox
    Tout d’abord, vous allez choisir le navigateur. Parce que l’enfant n’a pas besoin d’en avoir deux, et vous n’aurez d’en paramétrer deux, ou trois…
    C’est ce navigateur qui sera autorisée par le filtre parental. Le choix du navigateur est donc important.
    Tous les navigateurs ont leurs qualités et leurs défauts, mais on va s’intéresser uniquement à ceux qui permettent d’importer des modules (ou extensions) qui modifient leur comportement ou ajoutent des fonctionnalités.
    Exit internet explorer, le navigateur par défaut de Windows.
    Et puis on va regarder les catalogues d’extensions, pour regarder si on y trouve celles qui permettront d’adapter le navigateur aux besoins des enfants.
    Si Opera et Safari proposent bien addblock (ou addblock plus) dans leur catalogue, celui-ci est trop riquiqui pour trouver les modules qui nous intéressent.
    Exit Safari et Opera donc !
    Qu’est-ce qui reste sur le bateau ? Firefox, le navigateur libre, et Google chrome. Sur les deux navigateurs, on trouvera notre bonheur. Les deux présentent sensiblement les mêmes options, offrent une navigation optimisée sur tous les sites, c’est une question de design : la principale différence pour l’internaute, c’est que sur firefox, la barre de recherche est séparée de celle des urls, alors que sur chrome, urls et recherches sont saisies dans la même barre (ce que Google appelle “l’omnibox”).
    A vous de choisir, j’ai opté pour firefox pour ma fille (et pour moi, pour la qualité de l’implémentation de firebug).
  4. Installer les extensions :

    Attention, pour installer et activer les extensions, il faut vous rendre ouvrir une session avec le compte de votre enfant. Les extensions du navigateur et les préférences ne concernent que cette session (vous n’aure pas les mêmes).
    les-modules-thumb
    Point important sur les modules : simples à installer, ils sont aussi très simples à désinstaller.
    C’est parfait… si l’enfant ne va pas lui-même désactiver ou supprimer l’extension.
    Nous allons pouvoir installer quelques extensions pour firefox (ou chrome si vous avez opté pour chrome, sachant que vous aurez interdit l’accès aux autres navigateurs dans le contrôle parental).
    • Comme sur votre propre navigateur, vous allez pouvoir installer addblock plus : avec ça, vous chassez les publicités et les bannières de toutes les pages web.
    • Vous installez blocksi, qui va pouvoir filtrer un tas de sites “adultes”, malveillants, mais interdire les réseaux sociaux, le webmail, les chats, newsgroups, j’en passe…
    • Un module de filtrage web encore : ProCon Latte Content Filter
    • Si cela ne suffisait pas, un module de filtrage très, très restrictif : foxFilter.
    • Enfin, un petit dernier pour la route, https everywhere qui généralise la connexion sécurisée HTTPS avec de très nombreux sites.
    Normalement, votre contenu devrait être désormais convenable pour votre enfant. Voyons comment paramétrer tout ça :

    Paramétrer Blocksi, la boîte à tout (ou rien) faire :

    paramétrer blocksiparamétrer blocksiparamétrer blocksiparamétrer blocksiparamétrer blocksiparamétrer blocksi


    Quant aux autres modules, il n’y a qu’à installer, ou presque : seul “addblock plus” demandera une fois pour toutes de cocher 3 options au démarrage, que vous activerez par défaut.
    Voilà. Ce n’était pas si long, et le le web est d’un coup plus accessible… aux enfants.
    On a fini ? Presque : rappelez -vous, il reste une petite chose… Si vous voulez bloquer le contenu offensant sur google, et verrouiller cette option, c’est maintenant qu’il faut le faire. Enfin… dans le chapitre qui suit.
  5. Sécuriser votre moteur de recherche pour le rendre plus compatible avec les enfants… et verrouiller la fonction :

    préférences google safesearch
    On l’a vu, sans le paramètre “safesearch” activé, google inflige aux jeunes ados des résultats de recherche parfois choquants.
    Il faut donc aller sur cette url (toujours dans la session de votre enfant) https://www.google.fr/preferences, cocher la case “filtrer les résultats à caractère sexuel explicite” et verrouiller safesearch en cliquant sur le lien Verrouiller safesearch sur la droite.
    A partir de ce moment, il vous faut être logué avec un compte google pour pouvoir verrouiller l’option. Vous en avez un  ? Vous vous connectez et c’est verrouillé. Puis vous vous déconnectez, tout simplement.
    Vous n’avez pas de compte google ? Qu’à cela ne tienne ! Vous vous créez un compte, vous verrouillerez ainsi le safesearch, puis vous vous déconnectez.
    Dernière petite chose (si, si…) : s’il est si facile de verrouillez le compte en se connectant ou en créant un compte google, qu’est-ce qui va empêcher un enfant de se créer un compte ?
    Bah, vous : lorsque vous aurez verrouillé le compte, retournez sur votre session administrateur, il vous suffira d’ajouter cette url au sites interdits au compte de votre enfant : https://accounts.google.com. La page lui sera alors refusée.
Quand vous aurez réalisé tout ça, le compte de votre enfant sera protégé… jusqu’à ce qu’il grandisse et trouve le moyen de contourner ces sécurités. Le contrôle parental ne peut être qu’un contrôle logiciel.
Faites sur internet comme vous faites sur la route : Passez du temps pour lui expliquer les dangers qu’il (elle) court sur internet, expliquez-lui que les amis croisés par hasard sur le web sont peut-être des personnes malveillantes masquées. passez du temps avec elle ou lui pour lui faire découvrir les bonnes pratiques sur le web, expliquez-lui l’usage de l’ordinateur, apprenez à l’utiliser sans en abuser.
Et dernier conseil, vous avez bridé le compte de l’ordinateur pour protéger votre enfant. Veillez à ne pas le brimer non plus. Passez du temps sur la session de votre enfant pour voir si vous n’avez pas bloqué trop de choses, d’urls (adresses internet) ou d’applications. Si tel est le cas, débloquez-les.
Lisez bien les conseils de la CNIL qui insiste sur le dialogue, le partage, l’éducation et la responsabilisation.

Blogs : les femmes s’imposent

Mes blogueurs préférés sont... des blogueuses !
Bonnes nouvelles côté blogs féminins cette semaine : le classement Wikio pour notre vigilante Olympe bien sûr - lire La parité en marche ? Olympe et le classement wikio d’avril 2010.
Mais aussi le BOBs (Best of Blogs) décerné par un jury réuni par la Deutsche Welle, la radio publique allemande (le "Pulitzer des blogs"!) pour « Le Monolecte », le blog d'Agnès Maillard, dans la catégorie francophone, pour lequel le jury a salué un véritable « retour aux sources », avec la « chronique de la vie d'une Française toute en simplicité et en finesse ».
« Un blog qui prouve, à l'heure du Web “de conversation” et des technologies sophistiquées que la simple magie des mots agit toujours et qu'un blog demeure un espace personnel qui permet de tisser de nouveaux rapports virtuels mais néanmoins forts avec ses lecteurs. »
Des billets à déguster comme de petites mythologies du quotidien, façon Barthes au féminin... (ouais Agnès, rien que ça ;-)
En outre, @monolecte est "l'une des meilleures veilleuses du Net francophone" comme le twittait aujourd'hui @manhack (c'est vrai que les liens qu'elle partage quotidiennement sont souvent très pertinents, je lui en pique souvent d'ailleurs !).
Et dire qu'il y a un mois, Agnès menaçait de flinguer son site. Eh, ça aurait été dommage !
Depuis, ouf ! notre blogueuse a trouvé du boulot (chez la suivante !-) et ça va mieux !
Citons ensuite l'indispensable LES NOUVELLES news d'Isabelle Germain, l'auteur de l'excellent "Dictionnaire iconoclaste du féminin" : "l’autre genre d’info, le premier magazine d'information générale dont le contenu est vraiment mixte. Contrairement à l’ensemble des journaux d’information générale, LES NOUVELLES news donnera la parole aux femmes autant qu'aux hommes et reflètera les priorités politiques des deux.
Aujourd'hui, dans les médias d'information générale, les femmes représentent moins de 20 % des personnes citées et elles sont en général stéréotypées (mère de famille, victime, épouse, anonyme…) Les hommes aussi par conséquent. A eux la politique, l’économie, le sport, à elles la vie privée, la mode. Ce n’est pas ainsi que nous vivons, mais c’est ainsi que les médias nous montrent (voir rapport sur l'image des femmes dans les médias). Et, le plus souvent, nous nous conformons à cette image. Il est temps de changer ce regard, de tendre à la société un miroir plus fidèle et des modèles variés, de revoir nos priorités politiques. Il est temps de donner la parole, et donc le pouvoir, aux femmes autant qu’aux hommes. Faute de quoi nos démocraties resteront incomplètes.
LES NOUVELLES news n'est pas un journal féminin : il s'adresse aux hommes et aux femmes. Ce n'est pas un journal féministe : la question femmes n'est pas l'objet de l'info."
N'oublions pas la très bonne "Chronique des Invisibles" de Rokaya Dialo, dont j'aime beaucoup le combat au sein de l'association les Indivisibles (à vos agendas : le 27 mai aura lieu la prochaine cérémonie des Y'a Bon Awards ! Cette année Eric Zemmour est pressenti gagnant pour l'ensemble de son oeuvre...)
Et enfin un petit coup de coeur cette semaine pour les2nouilles avec la réponse à la grande question : Pourquoi les blogs de filles sont nuls ?

La parité en marche ? Olympe et le classement wikio d’avril 2010

olympe et le plafond de verre
Deux nouvelles : une bonne et une mauvaise !
La bonne : mon blog féministe préféré passe en tête du nouveau classement "Société" des blogs chez Wikio. Celle qui s'est fait une spécialité de dénoncer les discriminations sexistes parviendra-t-elle à faire bouger les choses et à inscrire la parité dans les mentalités ?
La mauvaise : plus que deux femmes dans le top 20 des blogs politique. La politique, une affaire d'hommes encore ?

LOGORAMA, oscar 2010, meilleur court métrage d’animation

C'est H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain) qui signe ici son 1er court métrage (17 mn).
C'est fabuleux ! J'avais été impressionné par les clips de Röyksopp (vous vous rappelez ? Il y a, entre autres, le clip qui a inspiré la propagande d'Areva...), et leurs autres clips (Massive Attack,...). Et bien là il tapent très fort ! Vous aimez ?

Meeting d’Europe Ecologie à Montreuil : the place there was to be !

branchés ? cablés ? euh... linkés !

Il est loin le temps où mes parents écolos n'avaient ni voiture ni télé ni téléphone... Samedi dernier à Montreuil, si de nombreux militants avaient utilisé les transports en commun, c'était en revanche une vraie débauche de technologie ! Ca twittait sec dans tous les coins et les blogueurs s'étaient joints aux nombreux journalistes pour filmer les personnalités écolos. Laure rend bien l'ambiance dans son blog, avec des clins d'oeil à ses camarades de la sphère (blogdebix, Seb Musset, reversus, piratages, intox2007).

Oui, mais sur le fond ?

J'ai bien aimé (comme toujours d'ailleurs, je suis fan !) le regard critique d'Olympe sur la parité au sein des têtes de listes régionales : Europe ecologie, peut mieux faire !

J'ai été émue par l'intervention de la femme du journaliste et opposant tunisien Taoufik Ben Brik, emprisonné par le régime du président Ben Ali. Pour que la liberté et la fraternité se conjuguent au présent.

J'ai adoré évidemment Eva Joly, admirable comme toujours ! "Nous ne travaillerons pas avec les banques qui ne quittent pas les paradis fiscaux" ; "Les régions gouvernées par EE ne traiteront pas avec les banques qui donnent des bonus indécents aux traders" : Avec Eva, yes we can !

Car maintenant camarades, c'est le moment de se jeter dans la mêlée, avec nos programmes, nos projets, notre courage et notre volonté, pour prouver qu'enfin nous vivons au présent et opérer la conversion écologique... du rêve en réalité !

Le lancement du nouveau site “désirs d’avenir” vire à la catastrophe

le nouveau site de Ségolène

En attendant, sur le web, c'est la poilade :) Les internautes pastichent et repastichent, et n'en n'ont pas fini ! Ce matin, en voyant le site j'ai même cru que le site avait été piraté ! Euh, y a des gens qui violent le travail des webmasters ? Pas d'accord.

Mais non, c'est du vrai, du lourd : et le fond d'écran devant changer chaque semaine, on n'a pas fini de se marrer. Allez ! je gage que la prochaine version sera plus sérieuse, [désirs de...] l'avenir le dira [...]

A la demande du maire, le blog change de titre : “le lien de Saint-Pierre du Vauvray” devient “le blog des habitants de Saint-Pierre du Vauvray”

A la demande d'Alain Loëb, maire de Saint-Pierre du Vauvray, qui estime qu'une confusion est possible avec le blog de la mairie en titrant "le lien de Saint-Pierre du Vauvray", ou tout du moins qu'il s'agit du "blog non officiel de la commune", votre blog change de titre : il s'appellera dorénavant "le blog des habitants de Saint-Pierre du Vauvray"..

Réalisé par des habitants, et pour les habitants de notre commune (et d'ailleurs...), saintpierre-express ne doit pas être confondu avec le site "officiel" de la mairie : saintpierreduvauvray.com.

Si vous souhaitez connaître les informations officielles de la mairie, c'est sur ce lien qu'il vous faudra aller. Bon surf.

Le hibou m’a dit…

« Il n’y a rien que les hommes aiment mieux à conserver et qu’ils ménagent moins que leur propre vie» nous disait Jean de La Bruyère. Votre idée maîtresse d’école numérique peut paraître réjouissante mais il serait intéressant d’en étudier davantage les precepts pour être bien certain de comprendre « l’offre» sous toutes ses coutures […]

HADOPI : c’est fini !

Le conseil constitutionnel a rejeté le principe de la riposte graduée. Attendu que "Internet est une composante de la liberté d'expression et de consommation", et qu'"en droit français c'est la présomption d'innocence qui prime", le Conseil rappelle que "c'est à la justice de prononcer une sanction lorsqu'il est établi qu'il y a des téléchargements illégaux". "Le rôle de la Haute autorité est d'avertir le téléchargeur qu'il a été repéré, mais pas de le sanctionner".

M. Bloche n'a pas dû passer un très bon dimanche, mais il y en a qui vont détester le mercredi !

Orange va construire un des plus grands datacenters d’Europe à Val-de-Reuil (27100)

datacenterAltitude Telecom et EDF avaient déjà choisi ce site pour leurs datacenters. C'est maintenant au tour d'Orange de choisir Val-de-Reuil pour y construire un des plus grands datacenters d'Europe. Orange a acheté un terrain de 18 ha, et le premier bâtiment de 10.000 m2 devrait ouvrir ses portes dès 2012. La raison invoquée : réduire de 20 % les émission de CO2, et diminuer de moitié la consommation énergétique...

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV