vie locale

Cette catégorie contient 103 articles

Démissions à l’association “Saint-Pierre pour tous”

Au cours de l'assemblée générale du 4 septembre 2009, trois membres du bureau de l'association (et pas des moindres) ont annoncé leur démission : la présidente Ingrid Lasgi, le vice-président Olivier Poncelet et la trésorière Véronique Soetewey. A ce jour, l'association compte encore 89 adhérents.

La trésorière a fait le bilan financier de l'association, avec un solde positif de 1.139,66€.

Les activités de la Saint-Foutin, du Marché de Noël, de la soirée Moules-Frites, du train aux œufs de Pacy-sur-Eure, de la Foire à Tout et du tournoi de pétanque ont été bénéficiaires.

Seul point noir, le solde de la Fête de l'Eau et de la Peinture reste à ce jour négatif, en dépit des 3.500€ de subventions versées par la municipalité. A ce jour, les subventions de la CASE n'ont toujours pas été versées à l'association. Il manquerait encore au dossier les factures de l'assurance et des barnums adressées à la mairie.

Peut-être aussi que le fait que la CASE souhaitait que la Fête de l'eau se déroule en bord de Seine, afin de valoriser la halte fluviale aménagée à grands frais par la communauté d'agglomération, n'aide pas à accélérer la finalisation du projet ?

On ne peut pas reprocher aux membres de l'association quelque faute que ce soit, c'est un projet partagé entre la mairie, maître-d'oeuvre, l'association chargée de la mise en oeuvre (et ils l'ont fait avec coeur !) et les habitants, pour mettre en valeur les atouts de notre beau village.

Lire la suite [...]

Le désherbage chimique reprend à Saint Pierre

environet PJT, le désherbage chimique reprend à Saint Pierre

Nous vous en avons parlé : Le désherbage à la vapeur est testé dans 5 communes de l’Eure, dont Saint-Pierre du Vauvray.

Ce matin pourtant, l'entreprise PHYTO ENVIRONNEMENT, qui oeuvre pour la CASE en assurant le désherbage des voiries, a abandonné l'usage de la vaporisation d’eau chaude pour un équivalent du roundup: l'environet© PJT, un désherbant total non rémanent (destruction totale par action systémique des annuelles, bisannuelles et vivaces).

Vous avez sûrement lu sur le site de la Mairie de Saint-Pierre un billet qui évoque les dangers du Roundup et du glyphosate, notamment lorsqu'il est associé à des adjuvants qui lui permettent de renforcer son action: saintpierreduvauvray.com/jardins-verts-durables/.

Nous avions nous-même consacré un billet à ce sujet : le désherbant est de retour.

Le vaporisateur est en panne pour 15 jours. Le maire d'Andé a donc demandé que, dans l'urgence, le désherbage de sa commune soit fait à la main, en attendant la réparation.

Le maire de Saint-Pierre du Vauvray, lui, a demandé ce matin à la CASE de procéder au désherbage chimique. Lors de l'entretien qu'il a eu avec M. Beauville, celui-ci lui a donné son accord pour les pourtours du stade et de la départementale menant au pont de Saint-Pierre.

Mais nous avons rencontré l'employé de PHYTO ENVIRONNEMENT qui désherbait autour de l'Eglise de Saint-Pierre et rue de l'Eglise, après avoir désherbé chimiquement la gare, à la demande du maire !

Bon, la machine était en panne...

Mais y avait-il urgence à désherber d'une telle façon ? Pas d'urgence à la gare, ni à l'église, ni à la mairie...

On peut être pénibles, je comprends, on voudrait croire aux initiatives modernes, aux méthodes alternatives.
L'environnement est un débat majeur, qui commence dans les toutes petites choses, jusqu'aux plus importantes.

Le désherbage à pulvérisation d'eau chaude, c'était du flan ? Ou bien une vraie opportunité de faire les choses en respectant l'environnement ?

A-t-on la volonté d'agir autrement, en tenant compte de l'environnement et de l'avis de la population ? Ou bien n'est-ce qu'une bonne opération marketing, bien dans l'air du temps ? Je choisis de croire dans la 1ère option. Et heureusement, certaines communes ont le vrai courage de modifier leurs comportements : Le maire de Vernon lance l’opération « zéro pesticide» sur les espaces verts de la ville.

Roger Ribreau : un acteur incontournable de la vie de Saint-Pierre du Vauvray

Le 30 juillet dernier, à l'âge de 76 ans, Roger Ribreau nous quittait.

Nous voulons saluer cette personnalité incontournable de notre commune. Par son engagement associatif, Monsieur Ribreau était un acteur majeur de la vie de notre village.

Président de l'association des Anciens Combattants et Président de l'Atelier d'Arts plastiques, il était la cheville ouvrière de nombreuses manifestations : cérémonies commémoratives des 8 mai et 11 novembre, Fête de la Peinture, Salons des peintres locaux, amateurs et professionnels.

D'une énergie et d'une rigueur sans faille, il fut un modèle pour tous ceux qui s'investissent pour que nos petites communes vivent.

Hommage lui sera rendu le jeudi 6 août 2009 à 16h en l'église de Saint-Pierre du Vauvray, dont les murs mêmes sont ornés de l'une de ses toiles...

Nous assurons sa famille de nos profonds regrets.

Activités estivales autour de Saint-Pierre du Vauvray : sport, culture, tourisme

Pour ceux qui restent dans la région, petits et grands, de nombreuses activités vous sont proposées.


Atelier sculpture pour enfants et adultes : Samedi 25 juillet, 14h-17h à Gisacum ( 8 rue des Thermes, Le Vieil-Evreux).

Exposition «Mémoire de terre» ouverte tous les jours de 10h30 à 18h30 jusqu'au 7 août.

19e "Nuit des Etoiles" au Domaine d'Harcourt : Samedi 25 juillet, à partir de 20h.

"Tous en yole !" : Dimanche 26 juillet de 9h à 16h30.

Louviers-plage : du 13 juillet au 15 août 2009 de 14h à 19h au Moulin et à la Villa CALDERON.

Opération "Poses-lecture" à la base de loisirs de Léry-Poses.

Stages d'été à la base de loisirs de Léry-Poses pour les groupes et les individuels, enfants et ados de 7 à 17 ans.

Cin'Eté à Val-de-Reuil : tous les soirs à 22h30, du 14 juillet au 15 août, projection gratuite.

Graff’ : les jeunes de Saint-Pierre du Vauvray rendent hommage à leur ami Jason

"Parti trop tôt", "Jason dans nos coeurs", "Jason, on t'oublie pas", "Rest in peace" : les amis de Jason ont gravé leurs messages d'adieu sur leur mur de graff', érigé en stèle.

L'apaisement et l'émotion ont succédé à la colère et à la révolte qui ont suivi l'accident de ce vendredi fatal...

1991-2009, trop jeune pour mourir.

Une marche silencieuse en mémoire de Jason à Saint-Pierre du Vauvray

Cet après-midi a eu lieu à Saint-Pierre du Vauvray une marche silencieuse et pacifique pour commémorer la mémoire de Jason, décédé vendredi soir. voir la dépêche AFP

La mort prématurée du jeune Jason a choqué le village. Nous sommes un tout petit village, toute une population, avec des bébés, des petits qui ont la chance d'y avoir une école, des jeunes, qui faute de structures, s'ennuient, des parents, des commerçants, des artisans, instituteurs, des personnes en recherche d'emploi et d'autres qui travaillent, des anciens... Un village.

Evidemment on cherche aussitôt le coupable. Pour les uns, c'est l'irrespect de la loi, pour les autres une bavure. Pour moi ça a été une de ces mini-motos dont on connaît la dangerosité !

C'est un concours de circonstances qui a mené au malheur. L'enquête est en cours.

Si la colère a emporté les esprits, pour l'amour du fils, du frère, ou de l'ami perdu, c'est la paix et le respect de la douleur qui sont demandés aujourd'hui.

L'heure est au recueillement et à la solidarité. Nous adressons à la famille, et aux amis, nos sincères condoléances.

Louviers-plage 2009

Du 13 juillet au 15 août 2009 de 14h à 19h

Au Moulin et à la Villa CALDERON

Pour tous ceux qui restent, qui reviennent, ou qui attendent de partir, dépaysez-vous en plein coeur de la ville avec cette quatrième édition de Louviers-plage. Rendez-vous à tous les amoureux de la plage et de la convivialité : au programme des jeux d'eau, de sable, des ponts de singe et autres structures installées pour le plaisir des petits et des grands. Sur chaque lieu des animateurs vous accueillent gratuitement.

Renseignements : 02.32.25.40.37 ou 02.32.09.59.90

Les grévistes de l’entrepôt Pallio de Saint-Pierre du Vauvray s’expliquent…

Salvador, Didier, Cypriaque, Rosa-Marie et Mauricette expliquent leurs revendications

C'est par une matinée d'été bien grise que nous avons rencontré les cinq grèvistes de l’entrepôt «Pallio» à Saint-Pierre du Vauvray. Le désespoir causé par les licenciements économiques était palpable.

Salvador Da Silva, Didier Moulin, Cyriaque Prevost, Rosa-Marie Buarte et Mauricette Bucket ont passé toute leur vie dans l'entrepôt de l'usine Labelle, maintenant Pallio.

Pour toutes ces personnes, la nouvelle est tombée comme un coup de massue le 17 juin 2009 : licenciement économique !

« Nous ne comprenons pas », nous dit Rosa-Marie, « il y a 6 mois, on nous a demandé de faire des heures supplémentaires, le soir et le samedi. Et là on nous licencie, alors qu'il y a 6 mois de travail dans cet entrepôt ! »

Effectivement, il reste 80.000 paires de chaussures dans l'entrepôt de Saint-Pierre du Vauvray. Qu'il faudra trier, ranger, emballer et qu'il faudra préparer pour les commandes.

« Ce que nous voulons c'est finir notre travail correctement ! », nous assure Mauricette.

C'est le sentiment que l'on a quand on les rencontre. Tous les cinq sont d'une grande gentillesse. Il ne manifestent aucune colère, qui serait pourtant compréhensible. Pour défendre leur travail, ils se sont mis en grève. Pour qu'on les laisse finir leur mission. Mais Ils se sentent trahis et incompris. Tous ont passé leur vie dans cette entreprise, et ils connaissent les difficultés du secteur d'activité. Chacun et chacune sait que le licenciement est inéluctable. Mais ils ne comprennent pas pourquoi ce stock énorme de chaussures serait envoyé pour être traité ailleurs, alors qu'ils ne demandent qu'à le faire.

C'est une question de conscience professionnelle et d'honneur. Il veulent tous quitter l'entreprise lorsque cette ultime mission sera finie. Tout sera rangé, proprement, dans l'entrepôt comme dans leur vie. En leur volant ce dernier travail, c'est leur vie qu'on leur vole. [...]

L’entrepôt Pallio en grève (ex-Labelle), 13 personnes licenciées à Saint-Pierre du Vauvray

pallio

Treize salariés sont licenciés sur le site de l'ancienne entreprise Labelle, dont tous ceux travaillant à l'entrepôt.

«Ça fait quarante-trois ans que je passe ce portail, montre Salvador Dasilva. A nous cinq, nous avons plus de deux cents ans d’ancienneté. »

Malheureusement, toutes ces années passées chez le fabricant de chaussures Labelle, puis chez Pallio, le repreneur, n’empêchent pas le licenciement des cinq personnes travaillant à l’entrepôt de Saint-Pierre- du-Vauvray. Huit personnes des services administratifs perdent également leur emploi.

La nouvelle n’a évidemment pas été bien accueillie et les cinq salariés de l’entrepôt sont en grève depuis jeudi dernier. Pas question pour eux de cautionner une décision qu’ils ne comprennent pas. « On a demandé à faire quatre mois de plus. Les magasins vont recevoir fin août la collection hiver. On voulait que le travail soit fait correctement, mais la direction nous a refusé ces quatre mois supplémentaires », regrette Rosa Duarte, qui compte trente-trois ans d’ancienneté.

L’annonce de leur licenciement leur a été faite le 17 juin, en comité d’entreprise et confirmée le 24 juin. La procédure de licenciement est lancée et les lettres devraient arriver dans leur boîte aux lettres demain ou après demain. [...]

sources : B.R., www.paris-normandie.fr, photo : D.R.

Consommation abusive d’adjoints

GROUPE LOCAL DE VAL DE REUIL/LOUVIERS/GAILLON

Communiqué de Presse du vendredi 3 juillet 2009

En quinze mois, le maire de Saint-Pierre du Vauvray a réussi l'exploit de se priver de la collaboration de ses trois adjoints, ses plus fidèles soutiens pour qu'il devienne maire dans une commune de 1300 habitants. La confiance qu'il leur témoignait s'était traduite par l'attribution de ces trois postes d'adjoints ; quinze mois après l'élection, plus aucun n'a de délégation !

Le groupe des Verts de Val de Reuil/Louviers/Gaillon déplore :

– une gestion autocratique par le maire des affaires communales;

– le refus d'une expression plurielle au sein de sa majorité et de sa commune.

En outre il désapprouve le motif du retrait des diverses délégations de Jérôme Bourlet et Benoît Geneau : « divergences permanentes qui nuisent au bon fonctionnement de l'administration communale et intercommunale ». En effet, ce sont deux conseillers municipaux appréciés dans la commune, actifs et soucieux du développement et de l'avenir de celle-ci dans le respect du programme municipal sur lequel M. Loëb a été élu. Jérôme Bourlet est également président du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale), et la décision du Conseil Municipal de Saint-Pierre du Vauvray a pour conséquence de troubler le fonctionnement d'une instance essentielle de l'agglomération, dans laquelle M. Bourlet s'est pleinement investi depuis un an, sans dogmatisme, avec enthousiasme et conviction, produisant des résultats dont la qualité est reconnue par tous.

C'est pourquoi le groupe local des Verts de Val de Reuil/Louviers/Gaillon exige que le maire de Saint-Pierre du Vauvray retrouve sagesse et raison, revienne sur une décision totalement injustifiée, et demande que le conseil municipal rétablisse Benoît Geneau et Jérôme Bourlet dans leur délégation à la Communauté d'Agglomération Seine-Eure.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV