écologie

Cette catégorie contient 131 articles

A voir ce soir sur Arte : Déchets, le cauchemar du nucléaire (mardi 13 octobre 2009 à 20h45)

Le retraitement des combustibles nucléaires opéré à l’usine de la Hague est peu efficace, et produit des substances radioactives qui sont ensuite acheminées, par voie de chemin de fer, en Russie.
A Tomsk-7, en Sibérie, une toute petite partie de ces substances seront enrichies, alors que le reste sera stocké à ciel ouvert dans des piscines.
Les élus de la Douma (le Parlement Russe) sont confrontés au manque de transparence de cette industrie.
Les matières du nucléaire français sont soit-disant recyclables à 96%, et pourtant 2,5% d’entre elles seulement seraient recyclées ! clic-clic pour accéder à la suite

L’éolien, c’est pas du que vent…

à Fécamp, les éoliennes sont un atout touristique, autant qu'économique et environnemental

Peut-on imaginer des implantations d’éoliennes dans l’Eure ?

Une éolienne est rentable à partir de 2.500 à 3.000 h de fonctionnement par an.

Le schéma éolien de la région permet une répartition dans tout le département.

Il nous faut réfléchir à leur implantation, qui est actuellement favorisée par le gouvernement.

Ayons en tête les points suivants :

Les ENR ne pourront pas fournir assez d'énergie, si on n'accepte pas l'idée qu'il faut consommer moins...

clic-clic pour lire la suite, ou pour vous exprimer : pour ou contre les éoliennes ?

7 maires constituent un collectif d’élus pour exiger le retrait du projet Poweo

7 maires constituent un collectif d'élus pour exiger le retrait du projet Poweo.7 maires, dont les communes et les citoyens sont concernés au premier chef par le projet de zone industrielle gazière de Saint Jouin Bruneval, ont décidé de constituer un collectif d'élus locaux, régionaux, nationaux et européens, contre ce projet. Claude Taleb rejoint le combat des 7 contre ce projet destructeur. Soutenez les aussi : Franck Cottard, maire d'Etretat, Patrick Bucourt, maire d'Heuqueville, Hervé Lepilleur, maire de Gonneville la Mallet, Grégoire Micaux, maire de Beaurepaire, Gérard Paillette, maire de La Poterie d'Antifer, Philippe Jouen, maire de St Martin du Bec, François Auber, maire de Saint Jouin Bruneval. Pour la suite, c'est ICI.

La crise laitière, une vision économique dépassée

Les producteurs laitiers viennent de suspendre leur mouvement de grève.

Quelques explications sont nécessaires pour comprendre le raz-le-bol justifié de cette profession.

Depuis des mois, le prix du lait payé aux éleveurs laitiers est parti dans une spirale infernale à la baisse qui les enfoncent dans des situations financières insupportables.

Après quelques mois d’augmentation des prix en 2007, l’augmentation inutile des volumes livrés en France et en Europe, et de la production dans d’autres grands bassins laitiers mondiaux (Nouvelle-Zélande entre autres), fait chuter drastiquement le prix payé aux producteurs. Les excédents de produits "industriels" - beurre et poudre de lait - ont de nouveau encombré les marchés. Lire la suite...

Le thon : suite et fin (de l’espèce)

Nous avions pu croire que l'Europe pouvait changer les destinées du monde, qu'on allait sauver une espèce en voie d'extinction. C'est bien peu connaître les hommes :

Dépêche AFP : BRUXELLES (AFP) - Le principe d'une interdiction mondiale du commerce du thon rouge, qui en aurait suspendu de facto la pêche, n'a pas trouvé lundi une majorité requise parmi les pays européens, a regretté la Commission européenne à l'origine de la proposition.

Les gouvernements de l'UE étaient appelés lundi à se prononcer sur cette proposition. La Commission Européenne regrette que ceux-ci n'aient pas trouvé d'accord pour la soutenir. La commission a pourtant, je cite, "exprimé ses vives préoccupations quant à l'état des stocks qui déclinent rapidement après des décennies de surpêche". Tous les pays riverains de la Méditerranée se sont prononcés contre (et notre cher et beau pays est un riverain de la méditerranée). La proposition n'a donc pas obtenu la majorité qualifiée qui était requise. "Il n'y a pas eu de vote formel, mais un tour de table au cours duquel la Commission a compris que sa proposition n'aurait pas la majorité", précise-t-on de source diplomatique.

Il y a ce qu'on dit :

Et il y a ce que l'on fait :

Lors du tour de table, de nombreux Etats ont estimé qu'il était "prématuré pour l'UE de co-parrainer cette proposition" et qu'il valait mieux attendre "et écouter les scientifiques", a précisé un diplomate sous couvert d'anonymat.

Greenpeace les invite pourtant d'ores et déjà à écouter les scientifiques !

Donc on va attendre, compter, et s'étonner de la disparition de l'espèce. Et les mêmes politiques qui aujourd'hui protègent la surpêche viendront au chevet du thon rouge, et blâmeront ces vilains pêcheurs qui n'ont pas su se raisonner.

Le thon : trop bon, trop con !

Des commentaires ?

Les Verts de Haute-Normandie lancent la dynamique du rassemblement des écologistes pour les régionales 2010

logo_vertsCOMMUNIQUE DE PRESSE - 21/09/2009

Les Verts de Haute-Normandie, réunis en Assemblée Générale régionale samedi 19 septembre ont arrêté leur stratégie et désigné les premiers candidats de leur liste pour les élections régionales de mars 2010.

A la quasi unanimité, plus de 98% des suffrages, les Verts ont choisi de poursuivre la démarche de rassemblement des écologistes initiée par Europe Ecologie.

Ils présenteront aux haut-normands une liste d’écologistes, citoyens militants, associatifs, syndicalistes, chef d’entreprises etc. pour porter un projet de conversion écologique de la région Haute-Normandie.

Les Verts ont désigné en Assemblée Générale leurs 13 premiers candidats qui ont recueilli 87,3% des suffrages. Ils seront rejoints dans les semaines à venir par d’autres candidats verts et non verts pour constituer en novembre la liste du rassemblement des écologistes, forte de 55 femmes et hommes mobilisés autour de l’éco projet. Lire la suite

Taxe carbone : La fiscalité écologique fait pschitt !

Après une semaine de cafouillages et de cacophonies à droite comme à gauche, le Président de la République vient de rendre aujourd’hui son arbitrage sur la taxe carbone. Malgré ses déclarations, il a validé les annonces de son premier ministre, pourtant dénoncées par les associations écologistes et les Verts : un prix bas à 17 euros la tonne de CO2, l’exemption de l’électricité et de l’agriculture, et la redistribution du produit de la taxe à tous, entreprises et riches compris.

Une taxe carbone qui part en fumée ? [...] Lire la suite...

L’UE demande l’interdiction de la pêche du thon rouge. Qui l’eût cru ?

L'UE demande l'interdiction de la pêche du thon rouge

La Commission Européenne a proposé aux pays de l'UE une interdiction mondiale du commerce du thon rouge, appelé aussi thon du Pacifique.

C'est pour protéger cette espèce en danger d'extinction, mais si convoitée au Japon, que Bruxelles a demandé que le thon rouge soit inscrit à l'annexe I de la convention de l’ONU sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Pour le Japon, qui importe 30.000 tonnes par an (80% de la pêche), c'est un nouveau combat qui va se dérouler face à l'UE et au reste du monde. L'interdiction de la pêche au thon rouge va assécher le marché japonais du sushi. Et le sushi est le produit phare de la cuisine japonaise, le produit d'appel de tous les restaurants japonais du monde entier. L'enjeu est de taille.

Si vous voulez savoir combien coûte le thon rouge sur le marché, et lire la suite, cliquez ici

Appel au rassemblement des écologistes haut-normands

Régionales 2010 - Appel au rassemblement
La Haute Normandie Ecologique : maintenant !
Pour une mutation écologique et un nouveau contrat social dans notre Région Haute-Normandie Ecologie

Appel mis en ligne par : Les Verts de Haute-Normandie le groupe des elus Verts au Conseil régional les Verts de Rouen les Verts du Havre Mont Saint Aignan Autrement Saint-Pierre Express Penser paysage Ministère pour un monde meilleur Claude Taleb Laure Leforestier Stéphane Martot Stéphanie Taleb Tranchard

Une taxe Carbone en faveur des ménages les plus modestes, c’est possible ! (ne nous trompons pas de combat…)

jérôme

Pour les habitués du productivisme, de droite comme de gauche, la notion de fiscalité verte ne peut être que répulsive, car elle remet en question la notion du "consommer plus".

A droite, c’est une opposition frontale avec le slogan « travaillez plus pour gagner plus » - et donc pour consommer plus... Et à gauche, on imagine que la relance ne peut se faire que par une relance de la consommation.

Et pourtant la taxe carbone est la première pierre d’une nouvelle fiscalité qui peut être un instrument de lutte contre les inégalités. Si comme d’autres pays européens, nous savons mettre en place une compensation intégrale et forfaitaire.

Aujourd’hui le débat fait rage entre les pro et les anti-taxe Carbone.

Mais ce combat est un combat d’arrière-garde, car il ne s’agit pas de se battre CONTRE la taxe Carbone. Celle-ci est aujourd’hui un instrument indispensable si nous voulons lutter contre le changement climatique. Il faut se battre POUR une compensation intégrale et forfaitaire en fonction des ressources. [...]

Nîmes, août 2009, journées d'été d'Europe Ecologie, Lire la suite

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV