écologie

Cette catégorie contient 131 articles

Après l’échec de Kyoto, nous avons obligation de réussir le Sommet de Copenhague !

jérôme

Le réchauffement climatique n'est plus une simple lubie d'écologistes rétrogrades.

Depuis le sommet de Rio jusqu'aux accords de KYOTO, nous avons eu le temps de nous familiariser avec cet enjeu :

  • l'effet de serre, naturel sur la terre, s'accentue - dû à la concentration de plus en plus importante de gaz comme le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4).
  • La quantité émise aurait du diminuer depuis les accords de KYOTO : elle continue d'augmenter.
  • Les scénarii de développement les plus positifs indiquent une augmentation minimale de 2° de la température moyenne terrestre.

Alors où en est-on ?

Lire la suite...

Le rapport Lang sur les « nuisibles » : une vision rétrograde et partisane de la biodiversité

Ligue pour la Protection des Oiseaux - Le rapport Lang sur les « nuisibles » :  une vision rétrograde et partisane de la biodiversitéla Ligue ROC - Le rapport Lang sur les « nuisibles » :  une vision rétrograde et partisane de la biodiversitéFrance Nature Environnement - Le rapport Lang sur les « nuisibles » :  une vision rétrograde et partisane de la biodiversité
Communiqué de presse du mercredi 5 août 2009

Le député de Moselle, M. Pierre Lang, vient de remettre au ministre de l’écologie M. Borloo son rapport sur la notion d’espèce « nuisible ». A l’heure où la société prend conscience du rôle et de l’importance de la biodiversité pour notre avenir, où les états se mobilisent pour enrayer son déclin, on pouvait espérer trouver dans ce rapport des propositions allant dans le sens d’une meilleure protection de la faune sauvage et d’une réhabilitation des espèces dites « nuisibles ».

Or c’est tout l’inverse : les propositions du rapport Lang visent à aggraver les menaces sur les espèces sauvages ! Il s’agit notamment :

- de déroger au statut d’espèce protégée pour permettre la destruction des rapaces ;

- d’autoriser la destruction des nids et des œufs des oiseaux chassables, actuellement interdite ;

- de permettre le piégeage et la destruction des espèces classées « nuisibles » sur toute la France, au lieu de les limiter aux départements où ces espèces causent des dégâts ;

- et même de légaliser l’usage du poison pour le pigeon ramier, alors que les conséquences du poison en milieu naturel sont catastrophiques pour les espèces sauvages.

Si la faune sauvage peut poser à certaines activités humaines des problèmes ponctuels qu’il faut résoudre, elle joue aussi un rôle essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes, rôle que le rapport occulte totalement.

Ainsi, les prédateurs, grands consommateurs de petits rongeurs, sont de précieux alliés de l’agriculture. Répondre aux dégâts par la seule destruction n’est plus acceptable aujourd’hui, alors que des méthodes de prévention, non nocives pour la faune, existent et sont efficaces.

Pourtant, FNE, la LPO et la Ligue Roc avaient rencontré M. Lang et lui avaient fait des propositions précises pour une amélioration du statut des « nuisibles ». Mais le rapport n’en retient aucune ! M. Lang semble n’avoir entendu que les revendications des chasseurs et des piégeurs, qu’il reprend très largement.

Ce rapport traduit une vision rétrograde et partisane de la faune sauvage : il ne répond pas aux enjeux de la protection de la nature du XXIe siècle.

FNE, la LPO et la Ligue Roc appellent à une réhabilitation des espèces dites « nuisibles », qui passe par une réforme de leur réglementation, en phase avec les enjeux cruciaux de sauvegarde de la biodiversité et les attentes de la société.

Saint-Jouin-Bruneval : destruction d’une zone natura 2000, il y a de l’eau dans le gaz !

Claude Taleb nous alerte sur le combat que mène la population de Saint-Jouin-Bruneval contre la construction d'un terminal méthanier à Antifer.

C'est d'abord, c'est un risque industriel qui pèse sur toute population dont les habitations se situent à mois de 1 kilomètre de la zone prévue pour l'implantation de ce terminal.

Et bien sûr c'est une zone que la population, les collectivités territoriales concernées ainsi que chercheurs et associations de défense de la nature qui voudraient voir cette zone classée "NATURA 2000", en raison de l'extraordinaire richesse de la biodiversité de cette zone spécifique. [...] lire la suite

Les chercheurs et associations de défense de l'environnement ne décolèrent pas ! C'est tout un écosystème qui est mis en danger. Des espèces rares et protégées seraient menacées par l'installation de ce terminal.

Plus de 110 espèces sont observées chaque année lors de la migration post-nuptiale de juillet à décembre dont plus d’un tiers d’espèces nordiques et nord-atlantiques. Les trois-quarts des espèces recensées sont protégées. [...] lire la suite

Le Maire de Saint-Jouin-Bruneval, François AUBER, tout comme le Président du Conseil Général, Didier MARIE, sont opposés à la construction de ce terminal méthanier. [...] lire la suite

Le maire de Vernon lance l’opération “zéro pesticide” sur les espaces verts de la ville

le Maire de Vernon lance l'opération zéro pesticide

Vu sur cameradiagonale.

C'était une promesse de campagne électorale initiée par "Vernon Défis", groupe de Jean-Claude Mary et Jérôme Bultel et acceptée par la nouvelle majorité. Le maire de Vernon a tenu, hier, une conférence de presse pour évoquer le lancement prochain de l'opération "zéro pesticide" sur les espaces verts de la ville.

C'est plus de 20 km de rues à désherber, sans produits chimiques et 15 ha d'espaces verts qui sont entretenus avec la nouvelle norme "Zéro pesticide". Les méthodes anciennes redeviennent d'actualité: binette, désherbage manuel et utilisation de technologies nouvelles comme le désherbage thermique à vapeur ou à flamme.... (voir l'article Le désherbage à la vapeur testé dans 5 communes de l’Eure).

Cette opération de qualité environnementale s'accompagne d'une baisse substantielle des coûts d'entretien des espaces verts de Vernon, tout en rouvrant ou en créant des sentes et des chemins !

Souhaitons que cette opération fera de nombreux émules dans l'Eure et dans tout le pays.

Un composteur gratuit pour chaque Saint-Pierrois

un composteur gratuit offert par la Case

Faire votre compost procure beaucoup d'avantages, et pas d'inconvénient !

- Ça donne un engrais très riche pour vos plantes, votre potager ou votre pelouse, que vous pouvez simplement répandre en surface ou incorporer à votre sol.

- Vous limitez le volume de déchets à traiter : Les déchets domestiques sont composés pour 1/3 de déchets qui peuvent être compostés. Plutôt que le brûler et d'augmenter encore votre empreinte écologique, transformez vos déchets en or brun. C'est gratuit, meilleur que les engrais chimiques, sans danger, et sans odeurs. Et vous économisez du CO2 !

- Un composteur alliera discrétion et esthétisme, et sera approprié pour un petit jardin.

La CASE met des composteurs à votre disposition, gratuitement.

Les démarches à suivre sont simples :

- Téléchargez ici le coupon.

- Envoyez-le au Service du Tri Sélectif de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure, Maison  Commune , Avenue des métiers, BP 117, 27101 Val de Reuil Cedex.

Attention, il est possible que vous soyez sur liste d'attente car ce service est gratuit. Il faut compter environ 6 mois d'attente, la liste de demandeurs est très longue. Plus vite vous aurez fait votre demande, plus tôt vous l'aurez.

Pour tout renseignement, veuillez contacter le Service Propreté au 02 32 50 85 62.

Bilan thermique de Saint-Pierre du Vauvray

bilan thermique de Saint Pierre du Vauvray

La CASE (Communauté d'Agglomération Seine-Eure), en partenariat avec l'Ademe et la Région, vous propose un bilan thermique de Saint-Pierre du Vauvray. Les photos thermographiques aériennes, jusqu'à lors disponibles uniquement dans les mairies des 29 communes de la Case, sont désormais disponibles via internet

Venez cliquer sur la photo de votre maison pour évaluer le bilan thermique de votre habitation...

Manifestation anti-EPR à Dieppe le 29 juin : Europe Ecologie, Verts, Greenpeace, collectif Anti-EPR, Alternatifs et forces de gauche réunis pour dire “Non à l’EPR !”

Une ambiance festive et chaleureuse régnait sur le front de mer à Dieppe dimanche 29 juin 2009. Même le drapeau triangulaire était vert ! Sous un soleil de plomb, plusieurs centaines de manifestants de tous âges et de tous horizons s'étaient réunis pour dire NON à l'EPR et aux déchets radioactifs produits par l'énergie nucléaire. Qu'en feront nos enfants ? Les politiques éludent la question.

Economique, le nucléaire ? Créateur d'emplois, le nucléaire ? Le document suivant prouve le contraire et montre que des alternatives au nucléaire sont possibles, rentables et créatrices de nombreux emplois.

Le désherbage à la vapeur testé dans 5 communes de l’Eure

desherbage-par-vaporisation

Les communes de Saint-Pierre du Vauvray, Andé, Herqueville, Lery, et Heudebouville ont été sélectionnées par la Case pour tester le désherbage alternatif par vaporisation d'eau chaude. C'est un procédé bien plus respectueux de l'environnement que l'emploi de produits phytosanitaires, même s'il est plus onéreux que l'usage de produits chimiques, car nécessitant plus de passages [...]

Européennes : Mettre l’écologie au cœur des choix politiques maintenant !

Le rassemblement d'associations pour la protection de l'environnement "France Nature Environnement" demande au Gouvernement de tirer sans délai les leçons du scrutin européen.

France Nature Environnement a salué la volonté des électeurs/trices de placer la question de l’urgence écologique au cœur du résultat des élections européennes. FNE demande de toute urgence au Gouvernement de tirer les leçons du scrutin en abandonnant des projets écologicides et en prenant les mesures indispensables à la lutte contre la crise écologique...

Le 18 juin, dites : “Oui au bio dans ma cantine !”

afficheMalbouffe, OGM, pesticides : dites stop ! Pour la santé de vos enfants et pour préserver la planète.

A l'issue du Grenelle de l'environnement, il a été décidé de passer à 20% de bio dans les cantines à l'horizon 2012. Le WWF-France agit dès à présent, en lançant la première campagne nationale pour l'introduction de produits issus de l'agriculture biologique locale dans les cantines scolaires.

Avec la campagne « Oui au bio dans ma cantine » le WWF-France appelle tous les parents d'élèves à se mobiliser le 18 juin pour convaincre le maire de leur commune de privilégier les produits issus de l'agriculture biologique dans chaque cantine scolaire et de mettre en oeuvre des mesures concrètes pour inciter les agriculteurs de son territoire à passer au bio.

Le bio, c'est bon pour l'environnement en privilégiant un mode de production qui respecte les ressources naturelles, les sols et la biodiversité. S'il est local et de saison, c'est moins d'énergie consommée pour sa production et son transport et du coup, moins de gaz à effet de serre pour la planète !

Enfin, le bio, c'est bon pour les finances ! En bio, les agriculteurs touchent un revenu décent, la production locale bio crée 20 à 30% d'emplois supplémentaires et permet de faire économiser aux contribuables les frais de décontamination et frais médicaux générés par l'utilisation des pesticides.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV