Accueil > écologie > L’éolien, c’est pas du que vent…

L’éolien, c’est pas du que vent…

à Fécamp, les éoliennes sont un atout touristique, autant qu'économique et environnementalPeut-on imaginer des implantations d’éoliennes dans l’Eure ?

Une éolienne est rentable à partir de 2.500 à 3.000 h de fonctionnement par an.
Le schéma éolien de la région permet une répartition dans tout le département.
Il nous faut réfléchir à leur implantation, qui est actuellement favorisée par le gouvernement.
Ayons en tête les points suivants :

Les ENR ne pourront pas fournir assez d’énergie, si on n’accepte pas l’idée qu’il faut consommer moins.

Et dans le cas où on les implante, il faut :

  • Respecter le paysage,
  • Respecter le patrimoine,
  • Respecter la bio diversité
  • Faire participer la population locale au projet.

Quelle est la contrainte la plus forte pour le département de l’Eure ?

LA contrainte, c’est la hauteur des éoliennes, qui dans le cas des aérogénérateurs de 2MW, est de 125 m de haut.

Quelles zones géographiques, en respectant ces contraintes, peuvent recevoir ces installations ?

A l’ouest, la hauteur serait contraignante pour le patrimoine naturel et bâti, et au centre, il existe la contrainte des volumes dédiés au transit d’avions de la base 105 d’Evreux.
Il ne reste que l’est du département, et les grandes plaines céréalières, comme le plateau du Neubourg (le projet de Quittebeuf).

Pourquoi une si grande contestation à Quittebeuf ?

Les préfets successifs toujours opposés aux projets; et ce malgré une charte de l’intégration qui date de 2003.
Aucune installation n’a été réalisée dans le département de l’Eure.
On entend, de la part des habitants, la peur de la destruction du paysage… Et pourtant, et notamment et surtout à Quittebeuf, l’éolienne apporte un élément structurant au paysage, qui sans elle, est un plateau sans atout. C’est l’endroit idéal pour établir la première implantation.

Quels projets en attente dans l’Eure ?

Il y a 6 projets de parcs éoliens dans l’Eure, pour une puissance potentielle de 47 Mw.
C’est encore bien loin de ce qui serait disponible : de l’ordre de 600 Mw. Nous pouvons donc faire dix fois mieux.
Un petit rappel de la loi POPE, “loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique de la France”, du 13 juillet 2005 : il est prévu d’atteindre 21 % de la consommation intérieure d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2010. 2010 c’est l’an prochain !

Peut-on dans le département de l’Eure s’approcher de cet objectif ?

Il faut 5 à 6 ans pour qu’un projet sorte de terre.
On peut décomposer la réalisation du projet de la façon suivante :
→ Début du projet
→ pré-diagnostic (1 an)
→ étude d’impact (1 an)
→ dépôt du permis de construire (recours des associations devant le tribunal administratif (1 an)
→ instruction du dossier (6 mois)
→ 1 an et demi à 2 ans entre la commande des aérogénérateurs et leur livraison, puis début de la production.
Le projet de Quittebeuf est le plus avancé. Il nous faudra donc attendre encore 2 ans avant la première production.
Et l’objectif ne sera pas atteint !
Un temps si long entre le début de l’investissement et les premiers gains doit décourager beaucoup de monde ?

C’est aussi un autre grand problème, car les structures associatives ou coopératives se retrouvent en difficulté financière, et seuls des grands groupes, ou leurs filières, peuvent investir.
Une des propositions pour les régionales des écolos pourrait être : l’aide au portage financier pour les structures de L’ess (Economie Sociale et Solidaire) qui s’engagent dans ces projets.

Lire le dossier de l’Arehn : “quoi de neuf dans l’éolien haut-normand ?”

POSITION DE
EVREUX NATURE ENVIRONNEMENT ET EURE SOLAIRE
SUR LES PARCS EOLIENS DANS L’EURE

Les associations Eure solaire et Evreux Nature environnement soutiennent les projets de parcs éoliens dans le Département de l’Eure

Contrairement au discours largement répandu par les associations anti éoliennes, les associations de protection de la nature et de l’environnement sont très favorables à l’énergie éolienne.
Pour preuve, cet appel de 13 associations et ONG de dimension nationale et internationale lancé le 20 juin 2005 (WWF, Ligue de Protection des Oiseaux, Greenpeace, Les amis de la Terre, la Fondation Nicolas Hulot, Agir pour l’environnement, France Nature Environnement, le CLER, Global Chance, association NégaWatt, Planète Eolienne, Réseau Action climat, Réseau Sortir du Nucléaire)

L’énergie éolienne présente de nombreux avantages :

  • Elle contribue à la diminution de gaz à effet de serre.
    Le 15 janvier 2008, suite à une campagne de désinformation dans la presse nationale, orchestrée par Vent de colère et les associations anti éoliennes, le Ministère de l’écologie du développement et de l’aménagement durables associé à l’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie ont publié une note d’information. Il ressort de cette étude qu’en 2020, un parc éolien de 25 000 MW devrait permettre d’éviter l’émission par le secteur énergétique de 16 millions de tonnes de CO2.
  • Un coût de production de mieux en mieux maîtrisé.
    Contrairement au discours des anti-éoliens, le surcoût du kWh éolien est minime.
    En 2008, selon la note pré-citée, pour un ménage français qui consomme 2 500kWh/an (hors chauffage électrique), le surcoût lié à l’énergie éolienne est évalué à 0,6 € /an.
    Encore faut-il rappeler que, dans cette note, il n’est pas pris en compte que l’Energie Nucléaire est le secteur énergétique le plus subventionné d’Europe !
  • Un outil d’indépendance énergétique territoriale.
    L’accès aux ressources naturelles, qu’elles soient énergétiques ou non va devenir un problème majeur pour notre Pays du fait de l’épuisement de ressources, mais aussi de la demande forte des pays dit émergents (Chine, Inde…)
    Rappelons que la France dépend en quasi-totalité de l’Etranger pour son approvisionnement en Gaz, en Pétrole et en Uranium …soit l’ensemble du secteur énergétique du Pays.
    Des tensions géopolitiques se font déjà fortement sentir et la compétition pour l’accès à ces ressources est engagée !
    Voulons nous envoyer nos enfants se faire tuer pour notre approvisionnement en énergie ?
    Ou préférons nous dès maintenant nous engager dans la voie qui peut nous mener à l’indépendance énergétique du département ?
    L’énergie éolienne, associée aux autres énergies renouvelables et à une politique volontaire de maîtrise de l’énergie peut conduire à cette indépendance énergétique des territoires…Ce n’est plus une utopie !
    Nous invitons les habitants et les élus de l’Eure à se rendre à GÜSSING, en Autriche. Dans cette région défavorisée, en une vingtaine d’années, une politique ambitieuse de maîtrise de l’énergie et une mobilisation de toutes les formes d’énergies renouvelables a fait de cette région un territoire prospère, exportateur d’énergie, où affluent des milliers de visiteurs venus de l’étranger en quête d’idées.

    Sans aller si loin, nous avons l’exemple de la commune de Montdidier, dans la Somme. Cette ville de 6500 habitants a signé en 2005 un accord cadre visant à soutenir les actions engagées par la ville dans le domaine de la maîtrise de l’énergie. Elle a ainsi initié de nombreuses réalisations qui lui ont permis d’effectuer des économies conséquentes sur l’énergie dont les habitants ont pu bénéficier directement.

  • Un outil de développement économique local.
    L’énergie éolienne, associée aux autres énergies renouvelables et à une politique volontaire de maîtrise de l’énergie peut conduire à un développement économique local
    Reprenons l’exemple de Güssing, La vente de courant génère chaque années 6,7 millions d’euros.
    1.100 emplois ont été créés les 12 dernières années.

Les élus et les habitants de notre Département, veulent ils relever ce défi !
Ce territoire est riche en potentialités : éolien, solaire thermique, solaire photovoltaïque, sous produits de l’agriculture, Biomasse, déchets valorisables…
Ce territoire est riche en entreprises de pointe, doit-on rappeler qu’il existe entre autres sur ce territoire des entreprises qui bientôt vont inaugurer les premières maisons passives et les premières maisons à énergie positive du Département ?

Les promoteurs des parcs éoliens ne doivent pas se contenter de proposer de financer des classes de découvertes… Ce n’est pas sérieux ! Nous leur proposons d’investir massivement une partie non négligeable de leur profits sur le territoire, en participant fortement au financement de l’isolation des bâtiments publics, en investissant dans d’autres modes de productions d’énergie renouvelable et en favorisant la mise en place de formations pour les jeunes et les artisans dans les métiers de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables.

Danielle BIRON Présidente de Evreux Nature Environnement
Michèle RIVE Présidente de Eure solaire, association pour la Maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables
Jean-Marc FEREY Directeur de Eure solaire

Eure solaire : 1, place Guillaume Petit 27400 LOUVIERS
Evreux Nature Environnement : 1, rue Saint Thomas 27000 EVREUX

Jérôme Bourlet

nono a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Oct 2009
    6
    22 h 33

    Ce que je propose au habitants encore rétifs à l’implémentation de l’éolien, c’est d’aller effectuer un petit parcours touristique…
    A Fécamp pour commencer, où dès que l’on aborde la descente vers le port, on est surpris par le majesté de ces éoliennes qui surplombent la ville !
    Et puis ce sera l’occasion de voyager vers le nord : la route qui vous conduit de la Picardie vers le nord est ponctuée de ces moulins d’aujourd’hui, qui offrent à des plateaux, auparavant tout en horizontalité, une nouvelle perspective : un lien entre le ciel et la terre, et au lieu de cheminées qui crachent la fumée, les éoliennes déploient de longues ailes.
    Trop poétique ? Allez y faire un tour… Et là on se rend compte que ces grands moulins vous apportent le confort, la qualité de l’environnement, durablement, et respectent et valorisent le paysage.

    nono

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV