Archives de 2013

Christine Boutin part en résistance, son parti, le PCD, appelle au boycott du nouveau timbre…

un nouveau timbre poste qui fait polémique... auprès de madame Boutin
"merci et bravo nous sommes entrés en résistance", a twitté Christine Boutin. Il y a tout juste une semaine, elle démissionnait de la présidence du parti démocrate chrétien pour entrer en résistance.
Son premier acte de résistance sera de partir au combat contre le timbre-poste. Sus au timbre tarif réduit, haro sur le timbre prioritaire, Marianne ne passera pas par madame Boutin !
Ah ???
Et oui : la souveraineté de la France est outragée (?), Et c'est à la dignité de la femme que l'on veut atteindre.
Vous ne le voyez donc pas ? Vous n'êtes donc pas très perspicaces.
Les deux artistes se sont inspirés d'une femen pour réaliser le timbre de la Poste l'outrage. Les femen, vous savez, ces femmes qui revendiquent la liberté les seins nus.
Apparemment prude et presque virginal, le portait nous apparaît alors dans toute sa dimension, entre outrage et indignité, et si peu souveraine.
Dans toute sa dimension ? Le timbre poste eût été plus grand, imaginez le scandaleux spectacle auquel nous aurions pu assister. NON !!! N'imaginez pas !
Ouh là là, je songe à tous ces petits enfants qui tendront leurs chastes petites mains vers le facteur pour recevoir ces lettres entachées de l'infamie...
Alors, en hommage à Christine Boutin, pour relever l'image ternie de la France outragée, je vous propose des alternatives peut-être plus dignes de notre nation :
La vraie Marianne, c'est la liberté guidant le peuple de Delacroix, c'est évident. Evident ?
Delacroix. C'est évident. Dèss qu'on parle de Marianne, c'est vers notre patrimoine et notre histoire qu'il nous faut nous tourner.
Delacroix, c'est la liberté qui guide le peuple. C'est la France qui se dresse et qui se jette sur les barricades pour partir à la conquête de la liberté.
...
Un doute m'assaille quand même : sa robe.
Elle est déchirée, ou bien ? Marianne ne m'a pas l'air spécialement affectée d'afficher une poitrine aussi victorieuse en public. Et dans un musée, tant qu'à faire ! En revisitant notre histoire, je me demande si, tous comptes faits, notre Marianne n'aurait pas servi un tantinet de modèle pour les femen ? La liberté guidant le peuple, la première femen ?
Arf. Dans le doute, je préfère me tourner vers les bustes qui ornent les autels de la République...
Du buste officiel, Laetitia Casta et Brigitte Barjot - la vraie - est-ce que ce ne serait pas un peu trop visiblement altier ?
Voilà, là c'est officiel, c'est républicain, c'est altier. Laetitia Casta et Brigitte Bardot - la vraie - rendent honneur à la France. Notre nourricière patrie n'est plus mise en danger.
...
Oui mais bon. C'est altier, mais est-ce que ce ne serait pas un peu trop visiblement altier ? Peut-on mettre autant de grâce entre toutes les mains ?
Dans le doute, cherchons encore...
Bonnet phrygien, féminine, mais être trop ostentatoire, vêtue d'une robe couvrant chastement jusqu'aux épaules, voilà un timbre qu'on peut mettre entre les mains des plus petits d'entre nous.
Et bah, voilà, là, y a pas photo. Bonnet phrygien, féminine, mais être trop ostentatoire, vêtue d'une robe couvrant chastement jusqu'aux épaules, voilà un timbre qu'on peut mettre entre les mains des plus petits d'entre nous.
Voilà qui est sympa : c'est écolo sans être bobo, facétieux sans être irrévérencieux, et pour contenter tout le monde, c'est une image spirituelle.
Mais, mais, mais, mais, mais... une seule fille dans un village peuplé de nombreux mâles, si ce n'est un coup de griffe à la parité, pour le moins, disons le tout net, ça risque un peu de faire jaser...
Hum... Alors, que faire ?
dernier essai, des lapins crétins, visiblement peu démocrates
Bon, c'est pas vraiment un bonnet phrygien. Je ne sais pas s'ils sont vraiment républicains ou démocrates, par contre, ils sont absolument crétins. Et surtout, le lapin, c'est le symbole de la fertilité. Et puis pour faire des petits, il faut être deux. Au moins deux, en tous cas.
Vous voyez autre chose, vous ?
Bon et comme un malheur n'arrive jamais seul : non seulement le timbre de l'outrage est arrivé le 14 juillet, mais le 16 juillet, au royaume de sa très glorieuse majesté Elizabeth II, la loi légalisant le mariage homosexuel a été votée.
Perfide Albion !
Il ne reste plus à la reine que de signer cette loi, et c'est un tout un pan de notre civilisation qui s'écroule.
Ces anglais, ceux-là mêmes qui nous ont foutu une tôle à Waterloo, votent pour le mariage gay ! Nos fiers hussards défaits peuvent se retourner dans leurs tombes. C'en est trop.
Organise la résistance, Christine, embarque pour Londres sur un fier esquif, et organise la résistance de là-bas. Comme le général, vas à Londres. Retiens la royale main de parapher cette loi indigne.
Le combat n'est pas fini, il continue là-bas. Envoie-nous des cartes postales de temps en temps, même non affranchies.
Allez Christine, Résiste, Prouve que tu existes, Cherche ton bonheur partout, va à Londres, Refuse ce monde égoïste, Résiste, Suis ton cœur qui insiste, Ce monde n´est pas le tien, viens à la City, Bats-toi, signe et persiste...

Pôle métropolitain : le “scoop” de Frédéric Sanchez sur l’A28-A13. Une autoroute sous-évaluée ?

autoroute
C'est sur le site de l'agglo, en date du 11 juillet : le scoop de Frédéric Sanchez
Le président du pôle métropolain CREA Seine-Eure a annoncé : "Le Premier Ministre vient d’annoncer la réalisation de la liaison A28/A13 et qu’il retenait le scénario n°2", un scoop pour ceux qui n'ont ni internet, ni radio, ni télé.
Franck Martin a ajouté : "Retenir le scénario 2 est une excellente nouvelle. Ces projets d’infrastructures vont impacter nos budgets et nous devons dès à présent avoir une démarche financière, commencer à économiser, pour que le moment venu, nous puissions participer au financement de ces infrastructures d’envergure nationale et financer nos propres infrastructures."
Et oui, il va falloir sérieusement économiser, il est peut-être là le scoop : Le projet de liaison A28-A13 - contournement est de Rouen a été estimé à 880 millions €. Estimation basse du coût du projet, et aussi estimation la plus haute.
Or, il s'agit là le l'étude la liaison A28-A13 SANS la jonction vers Saint-Etienne du Rouvray.
Lors du Comité de pilotage du 19 octobre 2012, le préfet de Région a exposé aux élus une variante préférentielle, pour la liaison A28-A13 incluant le raccordement vers Rouen. L'analyse de la DREAL ((Direction Régionale de l'Environnement, et l'aménagement et du logement) incluant des critères de fonctionnalités, d'environnement humain et naturel, et de conception technique a éliminé 30 variantes, n'en retenant que 4.
Le coût estimatif donné par la DREAL Haute_normandie est de 1,05 Md€.
Et encore, c'est une valeur indicative qui ne préjuge pas des résultats des études de détail et des mesures compensatoires.
La DREAL indique qu'il convient de noter que pour les différentes variantes, le montant est du même ordre.
Il manquerait donc 170 Millions €, qu'il conviendrait encore de modifier en fonction des études de détails et des mesures compensatoires.
L'analyse de la DREAL a-t-elle changé depuis ? A-t-on changé le tracé retenu ?
Puisque l'Etat a prévu 880 millions - ça passe mieux que lorsqu'on annonce plus d'un milliard € -, qui financera le reste ? Est-ce que ce sera le concessionnaire ? Ou est-ce pour cela que M. Martin envisage de sérieusement économiser ?
Autre inconnue : quel serait le montant du péage, puisqu'il y aura retour en concession ?

Plan Investir pour la France : l’acharnement thérapeutique pour le contournement Est de Rouen met en péril la réalisation d’infrastructures utiles en faveur des transports collectifs

Le Premier Ministre vient de présenter son programme « Investir pour la France » qui définit les grands projets d’investissement pour la prochaine décennie.
Concernant les infrastructures de transport, le Gouvernement s’est appuyé sur les propositions de la « Commission Mobilité 21 » remises au Premier Ministre le 27 juin dernier par son président Philippe Duron.
Le Premier ministre a annoncé que ce serait le scénario « ambitieux » qui serait mis en œuvre. Cela signifie que le programme d’investissement du Gouvernement reprend les grandes orientations de ce scénario avec, pour la Haute-Normandie, l’amélioration dela liaison de fret Serqueux-Gisors, la première phase de la LNPN (doublement du Mantois et nœud ferroviaire de Rouen) et la liaison A28-A13.
Les écologistes se félicitent de l’effort consenti en faveur du fret ferroviaire et du transport de voyageurs. Il s’agit d’ailleurs des propositions qui avaient été présentées par EELV lors du débat public LNPN.
En revanche, ils dénoncent avec force, si cela devait être confirmé, la décision du Gouvernement de retenir le projet d’A28-A13 et les autres projets autoroutiers en France.
Les collectivités locales de notre Région n’auront pas les moyens de co-financer à la fois le nœud ferroviaire de la rive gauche de Rouen ET la liaison A28-A13. L’acharnement thérapeutique pour le contournement Est de Rouen met en péril la réalisation d’infrastructures utiles en faveur des transports collectifs.
Au moment où le Gouvernement déclare vouloir engager la transition écologique et énergétique du pays il est totalement incohérent d’accroître l’effort d’investissement en faveur de la route qui passe de 10% de l’investissement total dans le scénario 1 à 25% dans le scénario 2.
Par ailleurs les écologistes refusent que ces investissements soient financés par la mise en place d’une fiscalité écologique dont l’objectif est justement de financer les alternatives à la route !
Cependant l’inscription de ce projet dans le Plan investir pour la France n’est pas une garantie de réalisation. L’A28-A13 doit encore franchir de nombreuses étapes administratives et surtout trouver un financement privé puisque le projet doit être donné en concession. Rappelons qu’il y a moins d’un an le contournement Ouest de Strasbourg était abandonné devant l’incapacité du concessionnaire pressenti à finaliser le financement bancaire.
Les écologistes resteront mobilisés jusqu’à l’abandon définitif de projet d’A28-A13 pour que les moyens publics soient consacrés à l’essentiel : le développement des alternatives à la route pour engager la France dans la transition écologique.

Ayrault présente son super plan d’investissements d’avenir. Augmentation de l’électricité, transition énergétique, Linky est-il une arnaque ? La relance des autoroutes…

"Après le limogeage de Delphine Batho et ses virulentes attaques contre la “rigueur qui ne dit pas son nom” conduite par le gouvernement, l'enjeu est aussi de montrer que l'environnement n'est pas une “variable d'ajustement”, a dit M. Ayrault.
Il n'y avait pas que la pilule "Batho" à faire passer, mais aussi l'annonce de l'augmentation du prix de l'électricité pour les foyers de ce matin. 5% en 2013, puis de nouveau 5% en 2014, puis encore 5% en 2015.

Un train peut en cacher un autre : On met en valeur les investissements d'avenir, c'est oublier l'augmentation des tarifs EDF... 15% en 2 ans, pourquoi ?

Sur l'augmentation des tarifs EDF : celle-ci était prévisible, et reportée depuis longtemps par les gouvernements successifs. Elle est moindre que celle souhaitée par l'opérateur qui était de 6,8% à 9,6% en août, puis de 7,6% l'année suivante.
Il y avait donc du rattrapage à faire, bien que les tarifs avaient déjà augmenté de 14% en 7 ans, augmentation à laquelle il faut ajouter les 9% d'augmentation au titre de la contribution au service public de l'électricité, de plus de 5 Mds € en 2013.
Cette hausse est due à de nombreux facteurs, et je vous invite à lire cet argumentaire du CVCV : plus de la moitié des bénéfices d'EDF est distribué en dividendes (2 Mds €, dont 1,7 Mrd € pour l'Etat, principal actionnaire), des salaires qui augmentent fortement (+8% en 2005, et +4% par an depuis cette date) et le CLCV nous dit : "Le calcul de coût repose en partie sur des données d’EDF qui ne sont pas vérifiables ni très objectivables. Dès lors, les conclusions de l’étude sont subjectives et peuvent être indirectement orientées par l’opérateur."
Problème d'opacité de la part de l'opérateur, donc... Pour EDF, l'augmentation est nécessaire pour rénover le réseau et réaliser la transition énergétique. Parlons aussi des investissements à l'étranger d'EDF, avec des investissements catastrophiques en Amérique du Sud, mais aussi Constellation Energy aux Etats-Unis, où l'on accusait déjà les ENR de l'envolée des tarifs, le rachat de British Energy, des investissements en Chine, en Allemagne, Begique, Italie...
Et c'est sans compter le coût de l'EPR de Flamanville, plus de 8,5 Mds € (la mise en route de l'EPR finlandais d'Olkiluoto semble d'ores et déjà reportée selon l'opérateur finlandais TVO), et des investissements colossaux prévus par EDF pour les 10 ans à venir.
C'est 100 à 120 Mds € prévus par EDF, dont 55 Mds € pour la sécurisation des centrales nucléaires françaises.
La rente nucléaire, c'est-à-dire la production réalisée sur un parc totalement amorti, c'est fini.
Transition énergétique, vous avez dit ?
Pourquoi parler de l'augmentation de l'électricité dans les investissements d'avenir ? Parce qu'un lancement cache l'autre. Parce que la temporalité des investissements d'EDF est grosso modo la même que les investissements d'avenir, et parce que...

C'est la première annonce de ces projets d'avenir : linky, le compteur intelligent, sera déployé sur tout l'hexagone d'ici 2020 !

linky
Linky est un compteur intelligent ET compteur écologique. A quoi le voit-on ? C'est simple : il est vert. Et vert, c'est écolo.
Dénoncés par UFC-Que choisir, "ces compteurs sont bel et bien conçus dans l’intérêt exclusif du gestionnaire du réseau et des fournisseurs d’énergie, en aucun cas dans celui des consommateurs, en dépit des promesses. Les preuves ne manquent pas." (UFC-Que choisir)
Pourquoi une telle défiance envers un petit compteur à la couleur sympathique ? Voyons ce que dit la plaquette gouvernementale :
"La maîtrise de la consommation d’énergie : le déploiement de Linky"
A priori, c'est pas mal, si nous pouvons maîtriser notre consommation, et donc économiser sur le montant de la facture, linky sera utile aux consommateurs.
"5 Md€ pour le déploiement des compteurs intelligents« Linky », un instrument concret en faveur des économies d’énergie et du pouvoir d'achat."
Et bien voilà, nous y sommes, c'est bon pour les économies, c'est en faveur du pouvoir d'achat. Et en plus, c'est gratuit. C'est gratuit, hein ? Ecoutons ce qu'en dit Henri Proglio, PDG d'EDF :
Tout d'abord, l'investissement sera, selon M. Proglio, de l'ordre de 6 milliards d'€, et non plus 5. C'est près de 1 Md € en un jour.
Ensuite, pour couper court aux mauvaises langues qui auraient pu penser que l'installation de linky sur tout le territoire serait à la charge des utilisateurs, au travers du TURPE, c'est à dire la taxe qui représente 33% de la facture d'électricité, M. Proglio annonce : "Est-ce que vous pensez qu'un compteur peut être considéré comme intelligent s'il coûte quelque chose au consommateur ? La réponse est non. Donc il ne coûtera rien." [et vous n'augmenterez pas les prix pour compenser ?] "Je ne sais pas coment il faut parler. Est-ce que vous comprenez le français ? D'accord ? Donc, la réponse est rien, c'est rien. Ca n'a aucun sens !"
UFC-Que choisir et autres zélateurs de la défense des consommateurs peuvent aller se rhabiller, c'est cadeau. Cela ne sera pas facturé aux consommateurs, pas plus par le biais du TURPE que par celui d'une hausse des tarifs.
La facturation par le TURPE, comme cela a été prévu par décret en 2010, aurait répercuté l'installation de la totalité des compteurs sur la facture.
Même M. Ayrault, premier ministre, parlait d'une première phase qui ne serait qu'avancée "sur fonds propres" par EDF.
Merci M. Proglio, merci, merci. Je dois accuser le coût, c'est si soudain, que je n'arrive pas encore à y croire.

C'est quoi linky, et à quoi ça sert ? Quels sont les avantages et les inconvénients pour le consommateur et pour le producteur ?

  • Linky permet au producteur de connaître quasiment en temps réel la consommation de chaque consommateur, d'un territoire, ou de tout l'hexagone. C'est le Smart Grid, qui permet de connaître la demande en temps réel, et d'ajuster la production en conséquence... et aussi et surtout d'agir sur chaque compteur afin de réguler le réseau. Agir : C'est à dire couper l'électricité à distance, sur des appareils ou tout le foyer ?
    Ecoutons maintenant ce qu'en dit Dominique Maillart, président du directoire de RTE (Réseau de Transport d'Electricité) :
    Ah, en dernier recours : "Ce ne serait qu'en dernier recours qu'on sera amenés à procéder à ce qu'on appelle des délestages, c'est à dire réduire la consommation dans certaines zones."
    Linky servira donc bien à couper l'électricité, dans certaines zones, et vraisemblablement sur des publics ciblés.
    En raison de la fermeture prévue fin 2015 de centrales à charbon et au gaz, et parce que la consommation va continuer à progresser, on est très près de marges proches de 0. Parce qu'on est dans le marasme économique, il n'y a pas de projets importants, nouveaux qui vont permettre d'accroître la capacité de production d'énergie.
    En tous cas, M. Maillart ne fait semble pas croire que Linky permettra de faire des économies d'énergie.
    Personnellement, je souhaite qu'on ne m'impose pas d'être dans les 3 premiers millions d'usagers de consommateurs (ou clients, bref) à être équipés. Car en cas de pics de consommation, avec le peu de marges qu'on a, il y a des chances qu'en cas de besoin de délestage, ce soient d'abord ces trois millions là qui seront prévenus qu'il faut réduire leur consommation et d'éteindre la chambre d'amis, car on n'a pas d'amis qui y dorment coupés.
  • Pour pouvoir mieux connaître notre consommation d'énergie, et ainsi mieux la maîtriser, il est indispensable qu'on puisse accéder à ces informations - qui sont transmises à l'opérateur - sur sa consommation, et le bilan de la consommation.
    Or que propose Linky pour le consommateur ? Gratuitement ? Rien.
    On pourra, au travers d'un service payant, accéder à ces informations via internet.
    Mais le compteur linky ne dispose pas d'un affichage déporté (au domicile) permettant d'accéder à sa consommation et son bilan, le tout en watts ou euros.
    Difficile alors de faire moins pédagogique, et de comprendre combien consomme telle ou telle chose (gros électroménager, télés, postes en veille, éclairage, etc). Et difficile donc de maîtrise sa consommation, si on ne sait pas ce qui consomme.
    Mais. Il y a un mais. Nous pourrons faire installer cet équipement. Il faudra payer pour ça. L'équipement et l'installation.
    Ca finit par faire beaucoup de gratuit payant. Nous ne sommes pas dans une stratégie d'économie d'énergie, mais dans une stratégie commerciale.
  • Linky nous permettra-t-il de bénéficier de tarifs plus avantageux ?
    Chaque fournisseur d'électricité va pouvoir définir ses propres calendriers tarifaires (jusqu'à 10).
    Chaque fournisseur d'électricité va pouvoir proposer des prix différents selon les périodes de consommation.
    Il faut savoir qu'on est sur un marché de l'énergie libre en Europe. Les prix fluctuent en fonction de l'adaptation de l'offre à la demande, avec des opérations de trading en temps quasi réel. Les prix peuvent être ponctuellement négatifs (si, si) et nous devons même payer pour s'en débarrasser.
    Les fournisseurs d'électricité vont essayer de nous proposer de payer moins cher l'électricité lorsqu'on ne s'en sert pas, et de nous facturer au plus fort lorsqu'on en a vraiment besoin. Beaucoup de demande, donc, c'est beaucoup plus cher.
    Nos factures d'électricité risquent d'exploser !
  • Enfin, ce n'est pas dit, mais cela servira-t-il aussi à couper l'énergie chez les mauvais payeurs ?
    Nous avions eu, il y a quelques années, des compteurs à jetons dans les foyers qui avaient des incidents de paiement. Il fallait se rendre à l'agence qui disposait d'un distributeur de jetons, on glissait un ou plusieurs pièces de 10 francs, ce qui permettait d'avoir un crédit d'énergie. Lorsque que le crédit était épuisé, il fallait retourner au distributeur.
    Les fournisseurs pourront-ils couper à distance les compteurs des mauvais payeurs, jusqu'à complet paiement des sommes dues, ou épuisement des crédits ?
    L'avenir dira, mais c'est là encore une possibilité, une facilité technique.
  • Linky permettra aussi de supprimer des personnels, car il n'y aura plus besoin de relever les compteurs. Est-ce que cela fera baisser, pas le chômage, mais la facture ?
    Linky échange avec le concentrateur en CPL (courant porteur en ligne), polluant la ligne non blindée, et générant des ondes à hautes fréquences - potentiellement cancérogènes (Robin des toits), qui se cumuleront dans les zones à haude densité de population. Puis du concentrateur au central, ce seront des ondes téléphoniques.
    Des défaillances techniques ont été relevées lors des expérimentations.
    Les informations sur notre vie privée, nos habitudes de consommation, jusqu'aux heures de lever et de coucher, ainsi que nos absences et présences, dans quelle pièce nous sommes et ce que nous y faisons sont envoyées au fournisseur. Quelle sont les garanties données par les fournisseurs sur la confidentialité des données ?
    Les compteurs intelligents sont-ils piratables ? ERDF dit non : le smart meter piraté est d'origine allemande, linky n'a jamais été piraté. Nous voilà rassurés.
Linky est-il un compteur intelligent ? Apparemment oui, mais pour qui ? Quel est l'intérêt bien compris de l'usager à se le faire installer ? Tout l'intérêt de ce compteur profite exclusivement au gestionnaire de réseau. Sans partage. Mais il est vert pomme.
Merci qui ? Euh, non merci... zut, on n'a pas le droit de refuser l'installation !..

D'autres avancées "écologiques" ou "environnementales dans ces investissements d'avenir ? Dans les transports par exemple ?

Deux scénarios étaient en lice pour ces projets d'avenir. Poétiquement dénommés "scénario 1" et scénario 2".
Pour le premier, le 1 donc, routes et autoroutes représentaient 10% des investissements. Le réseau ferré étant privilégié.
Pour le second, number two in english, les investissements routiers et autoroutiers représentaient 25% de l'investissement, avec de nouveaux projets autoroutiers, l'A45, qui relie Lyon à Saint-Etienne, le contournement d'Arles, et le contournement est de Rouen.
Que croyez-vous qu'il advint ? Amstramgram, pic et pic et colégram : Oups ! Pas de chance. C'est le scénario 2 qui a été choisi...
Vous apprécierez la vidéo de cette commission "mobilité 21" à l'Assemblée Nationale, qui permet de comprendre les arbitrages, d'apprécier la mobilisation autour de ces arbitrages - les élus nationaux défendent aussi leurs bastions locaux, et mieux vaut être convaincant, - et peut-être apprécierez-vous les positions plus nuancées sur le résultats de ces arbitrages, notamment la place donnée aux autoroutes. Ici, , ou encore .
Le gouvernement relance les autoroutes, qui sont - pour certains - l'avenir de notre pays (avec le nucléaire, les gaz de schistes, l'ayraultport, tout ci, tout ça...).
Je vous laisse lire la plaquette gouvernementale ci-dessous, où les projets routiers et autoroutiers s'effacent devant le soleil qui poudroie, et la route qui verdoie. Juste en dessous, le "vrai" scénario 2, au nom certes poétique, qui satisfait... ou pas.

Batho coulée par le chef de l’Etat : torpillée pour outrecuidance ou sabordée par les lobbies ?

Pour Bernard Cazeneuve, fervent défenseur du nucléaire et ministre délégué au Budget, "[Delphine Batho] a pris la décision à un moment donné de ne pas poursuivre sa mission en raison d'un désaccord qu'elle a exprimé". Circulez, y a rien à voir.
Le lynchage médiatique de Delphine Batho peut commencer. Elle a beau mordre, il y a des chances qu'elle prenne la patée, et même qu'elle finisse en patée.
Ministre isolée, qui n'a que le bac pour tout diplôme (rendez-vous compte ! Et elle prétendait vouloir conduire des arbitrages avec des énarques et autres polytechniciens...), fragile politiquement et fragile parce que femme et femme isolée, elle aurait été plus militante que politique, incapable de se créer des réseaux, présentée, une fois virée, comme inefficace et austère dans son ministère... Sans compter qu'elle ne serait là que par la volonté de Ségolène Royal, de qui elle aurait tout appris, y compris la stratégie de la victimisation, et malheureusement pour la pauvre ministre, celle-ci n'a même pas su garder ce seul soutien, s'étant fachée avec sa mentore.
N'en jetez plus, la coupe est pleine.
Reste quand même la seconde fois qu'une ministre du sérail socialiste prend en main les manettes de ce ministère, et en responsabilité, se laisse imprégner par l'évidence écologique
Par deux fois, les lobbies pétroliers sont mis en cause. Dans ce cas, c'est le patron de Vallourec et sa femme, directrice de cabinet de François Hollande, qui sont directement visés par l'ex-ministre et le magazine Challenge.
Par deux fois, l'éjection est publique mais se fait à distance : l'une en plein sommet international RIO+20, et l'autre, en direct des questions au gouvernement, reçoit un SMS face aux caméras. C'est cinglant et lapidaire.

Erreur de casting, la deuxième femme ministre qui saute au ministère de l'écologie en à peine plus d'un an...


Election du Conseil de Développement durable (CDD) à la CASE. Un CDD citoyen, des candidats élus par les politiques.

Dans ce billet, je vais vous raconter par le menu l’élection de la seconde vague des membres du Conseil de Développement Durable de la CASE (CDD).
Grâce à 2 maires, Jean Carré et Alain Loëb, qui ont demandé à ce que certaines personnes ne figurent pas au CDD, les règles de ces candidatures sont mieux précisées.
Les personnes ? René Dréan, l’ancien maire de Pîtres pour Jean Carré, et Laetitia Sanchez et moi-même pour Alain Loëb.
Au final, Laetitia Sanchez sera éliminée de la liste, puisqu’elle est conseillère municipale, et tous les candidats de la liste seront validés. De justesse, mais...
Je vais revenir sur les raisons qu’il y avait de m’éliminer. Alain Loëb a sorti pour l’occasion son fusil à calembredaines, évoquant un procès, et le fait que je me serais substitué à lui.
Alain Loëb a donné une violente claque sur l’écran de mon ordinateur en passant devant moi.
Lorsqu'un élu montre un comportement gratuit et violent...
Vous trouverez également sur le blog de l’association de parents d’élèves le compte-rendu de la réunion sur le Projet Educatif Territorial (PEDT), à l'initiative de la directrice de l'école maternelle.
Celle-ci a été riche et a rassemblé largement les participants....

Prochaine action de Non à l’autoroute A28-A13 : le 27 juin 2013 au Manoir sur Seine (27460)

Démontrons les nuisances du projet « Contournement Est de Rouen » !
ACTION LE 27 JUIN 2013 à 18h00 au Manoir sur Seine.
Au programme :
  • la pollution sonore qui sera créée par les camions.
  • Le massacre du paysage avec un pont long de deux kilomètres et haut d’une vingtaine de mètres.
Rassemblons nous, nombreux !
L’autoroute, à Val-de-Reuil, à Léry : Non merci !!!
L’autoroute, chez les autres, Non merci, non plus !!!

C’est un projet coûteux

Plus d’un milliard d’euros estimés, alors que ni l’Etat, ni les collectivités locales ne sont en mesure de le financer. Il faut trouver un concessionnaire privé. Donc :
  • L’autoroute sera payante.
  • Les usagers (camions et voitures) éviteront les péages comme aujourd’hui avec celui d’Incarville, et l’A29.
  • Les collectivités devront verser une subvention d’équilibre au concessionnaire, dépense supplémentaire qui les obligera à augmenter les impôts.

C’est un projet destructeur

  • Perte de 240 hectares de terres agricoles. A certains endroits, cette « quatre voies », large parfois de 100m, laissera les habitations à quelques pas de son emprise, rendant la vie difficile aux riverains.
  • Détérioration du cadre de vie : dépréciation des biens, bruit, pollution, cicatrices sur les paysages.
  • Menace sur la biodiversité, disparition de certaines espèces fragiles, massacre de la forêt de Bord.
Aujourd’hui, nous dénonçons la destruction d’un site touristique de la vallée de la Seine, l’inutilité et l’inefficacité de cette autoroute pour le désenclavement de la vallée de l’Andelle. Le viaduc sur la Seine, payant, ne permettra pas la réalisation d’un échangeur avec la RD 321.

C’est un projet inutile

  • La circulation ne se reportera pas sur le contournement de Rouen. Les déplacements domicile-travail (80% sans franchissement de la Seine) et 85% du trafic des poids lourds sont internes à l’agglomération.
  • Seuls les poids lourds en transit (15% du trafic poids lourds) sont concernés mais ceux-ci évitent les péages.

D’AUTRES SOLUTIONS SONT POSSIBLES

  • Développer les transports en commun accessibles à tous pour la circulation interne à l’agglomération rouennaise. La fermeture du pont Mathilde montre que c’est possible.
  • Utiliser les voies existantes en privilégiant l’itinéraire Ouest qui ne demande qu’un aménagement d’accès au pont Flaubert.
L’association "Non à l'autoroute !" a réuni plus de 150 personnes le 13 mai à Val-de-Reuil, en présence de divers élus locaux (maires, conseillers municipaux, généraux et régionaux). Elle a manifesté le 25 mai pour la suppression du péage d’Incarville.

Association « Non à l’autoroute ! »

Bulletin d’adhésion pour 2013
Nom : ……………………Prénom : ……………….Tél. : …………….
Adresse : ……………………..……CP…………Ville : ………………….
E-mail : ……………………@...............................................
Ci-joint chèque libellé à « Non à l’Autoroute ! »
NB. Le montant de la cotisation annuelle est laissé à la libre appréciation de chaque famille ou personne.
Contacts :
Siège social : Mairie de Léry - 47, rue du 11 Novembre - 27690 LERY – France
Adhésions : 13 Allée des Prunus 27690 Léry
Compte twitter : @Nonalautoroute
Autres informations : http://www.mairiedelery.fr/

A l’eau ? Nan, mais à l’eau, quoi ! Merci à ceux qui ont réparé…

Je remercie RFF, son exploitant Nexity, et la CASE pour la vitesse de réaction de leurs services aujourd'hui.
Alors que l'eau coulait sans interruption depuis plus d'un mois, il a suffi de quelques bonnes volontés pour donner un coup d'accélérateur, faire cesser la gabegie, et rendre le trottoir aux piétons.

Pour rappel, ça fait quoi 1 mois de fuite continue ?

fuite-saint-pierre-du-vauvray2-thumb
Un ami riverain a fait une petite expérience avec une bouteille coupée pour comptabiliser à la louche le débit. Il a compté 1 litre d'eau toutes les 4 secondes. Juste en la mettant dans le caniveau. Soit au minimum 700 m3 d'eau potable avec le comptage d'une bouteille dans le caniveau. Evidemment c'est beaucoup plus : la bouteille ronde dans le caniveau - l'eau passait encore à côté -, mais aussi les infiltrations, combien cela représente-t-il ?
Question annexe, mais pas accessoire : qui paie ?
Que l'on soit usager SNCF, contribuable pour ce qui est de RFF, de la CASE ou de la commune, la facture sera adressée aux citoyens. Nous payons tous.
On paye quoi ? Une dette écologique et financière pour ce qui est de l'eau potable déversée -et payée - et traitée. Combien ? Pas lourd pour un budget de la CASE, et même de la commune : quelques milliers d'euros. On peut se le permettre, peut-être ?
Non. Il n'y a pas à tortiller, on paie. Et on nous demande de faire des économies, des sacrifices, tout ça.
En plus, le trottoir était interdit aux piétons durant un mois, là où il y a le passage piéton. En termes d'image pour la commune, c'était la loose.
En termes de confort des clients pour la Teurgoule et la gare, idem.
Pour finir, un trou dans le trottoir - eh oui, un mois sous un flot continu... - qu'il faudra réparer.
Et à nous, on ferait la morale sur l'utilisation de l'eau à notre domicile quand on la jette - et qu'on la paie - pour la jeter dans le caniveau quand c'est public ?
Non.
Aussi, je remercie aujourd'hui les personnes qui ont agi - rapidement - pour mettre fin à ça. M. Gallois, de RFF, M. Potez de Nexity, l'exploitant de RFF, et madame Lacaze de la CASE (ça s'invente pas, et qui n'était pas au courant, pas plus que Veolia). En 2 jours. Et la SNCF aussi.
En quelques coups de téléphone, quelques mails et quelques clichés et une vidéo, ENFIN, l'eau a arrêté de couler.
Merci à vous. C'est un déficit d'information qui est à l'origine de ce non-sens.
Et une répartition des responsabilités compliquée. Selon la responsabilité, c'est qui qui paie ? Au final nous, quoi qu'il advienne.
C'est fait. Je ne remercie pas la municipalité qui apparemment n'a encore rien foutu.
Ah oui :-) Merci aux riverains qui veillent.
"Madame
On ne vous a pas attendu, nous avions fait le nécessaire." (que du bla-bla-bla)
Enfin, c'est fait, mais pas par la municipalité. Merci à tous les autres. Merci encore.
Zut. On peut pas juste aimer un peu notre village et s'en occuper un peu svp ? Merci...
Ce n'est pas velléitaire, ça ?

Eau potable déversée par m3, trottoirs délaissés en zone commerciale, terrains de sport à l’abandon, et autres gabegies…

Depuis 15 jours, l'eau potable coule à flot dans les caniveaux.
C'est la rupture d'une canalisation ou d'un robinet dans un bâtiment de la SNCF qui en est la cause. La mairie en a été prévenue.
Constatant au bout de 15 jours que la fuite n'est toujours pas stoppée, Laetitia, conseillère municipale, envoie un courriel au maire le dimanche 12 mai. Courriel avec formule de politesse et tout ça.
La réponse arrive le lendemain, 13 mai, à 12h00. Lapidaire.
"Madame
On ne vous a pas attendu, nous avions fait le nécessaire."
Le mardi 14 mai, à 8h20, Laetitia croise une agent(e) de la SNCF qui prend des photos de la fuite. Laetitia lui pose donc la question.
Cette dame avait reçu un mail la veille, le 13 mai.
Espérons que la réparation sera faite dans la journée. Il suffit de regarder la vidéo.
Et si c'était utile de rappeler au maire ses responsabilités tous comptes faits ?
L'eau potable de la SNCF, comme le traitement des eaux pluviales, ce sont les citoyens qui la payent, hein ? Qu'on ne fasse pas un traitement social de l'eau, c'est une chose. Qu'on laisse les habitants payer cette irresponsabilité, c'en est une autre.
Cultive-t-on les chardons en plein centre-bourg ?
culture-de-chardons-thumbchardons-thumb
En plein centre bourg, au milieu de la zone commerciale - celle que l'on devait, promesses à l'appui, mettre en valeur - on cultive les chardons.
Bravo pour l'intérêt porté à la biodiversité ! Mais est-ce bien l'endroit ?
Les chardons n'ont pas poussé en deux jours pour atteindre cette hauteur. La responsabilité de qui cette fois ? La faute du propriétaire du magasin, ou la faute du propriétaire des trottoirs ?
Non, mais sans blague.
La zone commerciale, c'est une rue. Une.
Les trottoirs sont déjà de la pitié à emprunter. Des trous, des bosses, des revêtements divers et variés, un revêtement refait à vieux en même temps que l'éclairage. "il nous a fallu du courage et bla-bla-bla..." Faudrait peut-être avoir le courage de retrousser 2 ou 3 manches ?
Peut-être peut-on continuer de discourir sur l'irresponsabilité d'untel ou untel. Peut-être peut-on faire rêver les gens avec des projets à deux francs.
Peut-être est-il temps d'engager un débat sur le plan de déplacement dans la commune, dans l'intérêt des habitants en premier, et des commerçants ensuite. Dans un intérêt commun bien partagé. Un débat public.
Enfin, une bonne nouvelle : je suis sûr que ce petit billet sonne le glas de la culture de chardons sur un trottoir si riquiqui. On parie ?
La municipalité partage avec Churchill le secret de sa longévité : "no sport !"
envie-de-tennis-thumb
Une promesse municipale, mais une promesse engagée en 2008 n'engage pas grand chose : refaire le terrain de sport. Un dossier réalisé par Jérôme - avec la réfection des berges -, mais que le maire n'a pas voulu déposer. Juste déposer.
"Irréaliste", avait-il dit. Et bien, constatons donc la triste réalité d'aujourd'hui.
Le terrain de sport est une misère. Le sport à Saint-Pierre, c'est le foot - ok, pas de problème, et encore !.. C'est Bruce, Jean-Luc et moi qui avions repeint les vestiaires avec l'entraîneur. Le judo, on a vu, le tennis, le basket, c'est ça. Photos à l'appui.
On n'est pas menacé par le sable pour la désertification, mais par l'herbe qui envahit jusqu'au panneau de basket.
Cinq and de longue dégradation... A ne rien voir, ne rien faire...
il-reste-un-filet-thumble-court-vaillant-thumbbasket-thumb

Beau comme Bowie, un message nous arrive de l’espace

C'est un astronaute canadien, Chris Hadfield, qui a réalisé le premier clip en provenance de l'espace. Le bougre avait réussi à faire passer sa guitare dans ses bagages, et il nous fait le remake de la chanson de Bowie, dont celui-ci aura rêvé : directement de la station spatialle internationale ISS... Splendide !
Le prochain clip de l'espace sera-t-il aussi un remake de Bowie ? "Life on Mars" ?
Space Oddity
Ground control to major Tom
Ground control to major Tom
Take your protein pills and put your helmet on
(Ten) Ground control (Nine) to major Tom (Eight)
(Seven, six) Commencing countdown (Five), engines on (Four)
(Three, two) Check ignition (One) and may gods (Blastoff) love be with you
This is ground control to major Tom, you've really made the grade
And the papers want to know whose shirts you wear
Now it's time to leave the capsule if you dare
This is major Tom to ground control, I'm stepping through the door
And I'm floating in a most peculiar way
And the stars look very different today
Here am I sitting in a tin can far above the world
Planet Earth is blue and there's nothing I can do
Though I'm past one hundred thousand miles, I'm feeling very still
And I think my spaceship knows which way to go
Tell my wife I love her very much, she knows
Ground control to major Tom, your circuits dead, there's something wrong
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you hear me, major Tom?
Can you...
Here am I sitting in my tin can far above the Moon
Planet Earth is blue and there's nothing I can do
traduction française
Contrôle à terre à Major Tom
Contrôle à terre à Major Tom
Prends tes cachets protéiniques et mets ton casque
Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, décollage
Tour de controle à Major Tom
Le compte à rebours commence, les moteurs sont allumés
Verifie la mise à feu et que Dieu soit avec toi
Ici Tour de controle à Major Tom, tu l'as vraiment fait
Et les journaux veulent savoir a qui sont les vetements que tu portes
Maintenant il est temps de quitter la capsule si tu l'oses
Ici Major Tom à Tour de controle
Je franchis la porte du sas
Je flotte vraiment très bizarrement
Et les étoiles ont l'air très différent aujourd'hui
Ici
Suis-Je bien assis dans une boîte de conserve ?
Loin au-dessus du monde
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que Je puisse faire
Bien que j'ai dépassé cent cinquante mille kilomètres
Je me sens immobile
Et mon vaisseau sait sûrement quelle route prendre
Dis à ma femme que Je l'aime énormément, elle le sait
Contrôle à terre à Major Tom
Ton circuit est mort, quelque chose ne va pas
Peux-tu m'entendre, Major Tom ?
Peux-tu m'entendre, Major Tom ?
Peux-tu m'entendre, Major Tom ?
Peux-tu entendre...
Ici, suis-Je bien assis dans une boîte de conserve loin au-dessus de la lune ?
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que Je puisse faire

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV