nono

nono a écrit 317 articles pour saintpierre-express

About nono

Here are my most recent posts

Un cas de grippe A à l’école élémentaire de Saint-Pierre du Vauvray

atchaUn cas de grippe A a été signalé à l’école élémentaire de Saint-Pierre du Vauvray. Notre petit malade est dans la classe de Mme Roult, en CE1/CE2.
Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

La 5ème édition du marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25 (photos)

Bravo ! Formidable !

Cette édition 2009 a été un grand crû du marathon (mais y a jamais de piquette au marathon !). A mi-parcours (au 25ème kilomètre), nous avons eu la chance et l’honneur d’être bénévoles et d’assister à cette fête. Il faisait frisquet, il y avait du brouillard, mais ce n’était pas grave !
Pour tous, c’est avec chaleur, oui, et amitié, que nous avons été remerciés, alors que nous ne faisions pas grand chose, eu égard à leurs performances.
Quand nous voulions remercier tous ces athlètes, et les encourager, ce sont les athlètes, en plein effort qui nous lançaient des “merci, merci les bénévoles”. Le monde à l’envers.
Merci à vous de nous faire vivre votre passion, merci à vous de donner tant : Bravo les athlètes !

Tout près de nous, ce sont plusieurs Saint-pierrois qui ont participé à ce marathon, mais la palme, ou la couronne, va à Denis Morel qui devient CHAMPION DE HAUTE-NORMANDIE DE MARATHON ! BRAVO !!!

Mais BRAVO à toutes et tous, et je n’ai qu’un regret : plus de pellicule ! Et les photos font partie des rares hommages qu’on peut vous rendre, avec notre aide sur place, ou notre participation simplement.
Aussi les nombreux et courageux marathoniens qui ne sont pas sur les photos sauront me pardonner, j’espère pour cette maladresse. J’aurais voulu n’oublier personne…
J’ai essayé d’avoir tout le monde, mais avec une bouteille d’eau tendue dans la main gauche, et la main droite qui shootait, j’ai manqué de place pour tous ceux qui allaient encore montrer qu’on peut se dépasser.

Bravo Denis, bravo à tous, et mille mercis. Cliquez sur les images pour les agrandir, ensuite, cliquez sur la partie droite de l’image pour la suivante, ou à gauche pour la précédente…

le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25le marathon Seine-Eure 2009 : kilomètre 25

Et vive Saint-Pierre, et vive aussi les environs, et puis allez, vive tout le monde ;)
(spéciale dédicace à Denis : tu serais moins rapide, tu serais moins flou, désolé ;) )

Les résultats du marathon Seine-Eure 2009 sont ici…
… et le reportage de José alcala est là.

Le menu de la semaine pour les enfants, du 19/10 au 23/10

Comme toutes les semaines, voici le menu de la cantine. Bon appétit les enfants, et bonne semaine :)

lundi 19 mardi 20 jeudi 22 vendredi 23
  • Salade de tomate
  • Sauté de porc
    Petits pois – carottes
  • Crème à la vanille
  • Mélange carottes et céleri mayonnaise
  • Spaghetti bolognaise
  • Fromage blanc au coulis de fruits rouges
  • Rillettes – cornichons
  • Rôti de dinde au four
    jardinière de légumes
  • Fromage
  • Fruit de saison
  • Potage de légumes
  • Beignets de merlu
    Riz
  • Pêche au sirop

Un tunnel sale et dangereux : pourrait-on faire quelque chose ?

Un bon coup de balai s’impose sous le tunnel ferroviaire !
Nous avons alerté la mairie, j’ai même envoyé les photos ci-dessous à l’équipe municipale. Sans réponse. Et surtout, cela n’est pas suivi d’acte.
Pourtant, on le voit, c’est dégoutant, dangereux, et pas très glorifiant pour un village qui voit passer des randonneurs, mais aussi les enfants, les anciens, et même seulement pour les simples piétons…
Bris de verre, déjections canines, chewing-gums, crachats, toiles d’araignées, pollution, poussière et autres saletés… rendent la traversée sous la voie ferrée dangereuse et désagréable pour les piétons (enfants, adultes et personnes âgées) des quartiers gare et longchamps.
Allez clic-clic sur une image pour l’agrandir, et ensuite, il sufffit de cliquer sur la partie droite de la photo pour aller à l’image suivante…
pas très propre tout çaon pose la main, on peut se laver, on frotte son habit, et zou en machinec'est ce qui arrive quand on néglige le nettoyage pendant des moiseh oui sous le tunnel, il ne pleut pas, ça ne se fait pas tout seulpoussière, pollution automobile, vert de gris, pourtant la mairie en a été avertie...mégots, débris de verre, chewing-gums, déjections canines et autres saletés traînent des semaines...nos amies araignées vivent bien tranquilles, il n'y a que les parents qui chassent les toiles de la main, car c'est un peu impressionnant pour les enfantsparmi les piétons, il y a les enfants qui vont à l'école. Imaginez que l'un d'eux vienne à tomber sur les débris de verre qui jonchent le sol...un coup de nettoyage s'impose, non ?

J’espère que ce petit reportage en images alertera suffisamment la mairie pour qu’un nettoyage soit opéré ?
Je l’espère… Cela fera plaisir à tout le monde :)

A voir ce soir sur Arte : Déchets, le cauchemar du nucléaire (mardi 13 octobre 2009 à 20h45)

Le retraitement des combustibles nucléaires opéré à l’usine de la Hague est peu efficace, et produit des substances radioactives qui sont ensuite acheminées, par voie de chemin de fer, en Russie.
A Tomsk-7, en Sibérie, une toute petite partie de ces substances seront enrichies, alors que le reste sera stocké à ciel ouvert dans des piscines.
Les élus de la Douma (le Parlement Russe) sont confrontés au manque de transparence de cette industrie.
Les matières du nucléaire français sont soit-disant recyclables à 96%, et pourtant 2,5% d’entre elles seulement seraient recyclées !

Voir la critique télérama :

Documentaire de Laure Noualhat et Eric Guéret (France, 2009). 100 mn. Inédit.

Après Le Monde selon Monsanto, la collection de films d’investigation lancée par Arte confirme sa réputation d’exigence. Déchets, le cauchemar du nucléaire est une enquête qui allie profondeur historique, ampleur géographique et expertise scientifique. Le réalisateur Eric Guéret et la journaliste Laure Noualhat remontent le temps et la rivière Columbia pour trouver, à Hanford, au nord-ouest des Etats-Unis, « l’endroit le plus contaminé du monde occidental », où furent construites les premières bombes de l’ère nucléaire. Ils reviennent sur les lieux de l’explosion d’une cuve de déchets, en 1957 à Mayak, ville secrète d’Union soviétique… Ils constatent grâce aux mesures de la Criirad (Commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité) que la santé des populations y est toujours négligée.

Dernière étape à La Hague, où les auteurs radiographient le choix très français de retraiter les déchets.lire la suite de la critique…

Elections dans les écoles de Saint-Pierre du Vauvray le 16 octobre

electionLes parents d’élèves pourront voter vendredi 16 octobre pour élire leurs représentants.
Le rôle de la représentation des parents d’élèves est important, notamment quant à l’animation de la vie de l’école, et aussi lors des conseils d’école (il y en a 3 par an).
Les parents sont partenaires à part entière du système éducatif : ils ont le droit à l’écoute, au dialogue, à l’égale valeur des paroles des uns et des autres, le droit au désaccord et à la confrontation.
Dans ces rencontres tripartites que sont les conseils d’école, les représentants des parents d’élèves défendent leurs droits et ceux de leurs enfants.

A l’école maternelle Jean Récher, l’élection se déroulera le 16 octobre, et plusieurs créneaux ont été retenus sur la journée pour facilité la présence des parents : 8h-9h, 11h-13h, et 16h-17h.

A l’école élémentaire des Coteaux, ce sera aussi le 16 octobre, de 8h à 9h, et de 16h à 18h.

Venez nombreux pour voter, et si vous ne pouvez pas vous y rendre, n’oubliez pas que vous pouvez voter par correspondance.

Gros succès pour le festival des mille et un légumes : visite d’un potager formidable, en images

Vous l’aviez peut-être lu sur le blog de Claude Taleb, ou directement sur le site 1001legumes.com, le festival des mille et un légumes a connu un gros succès pour sa seconde édition (plus de 2.000 visiteurs).
C’est avec une émotion particulière que nous avons visité ce potager, car Frédéric Lamblin propose de venir aider l’école élémentaire de Saint-Pierre du Vauvray pour débuter son jardin pédagogique, en donnant des semences, et en promulguant des conseils pour bien démarrer. Merci Frédéric, c’est une chance formidable pour nos enfants, et nos écoles.

1001 légumes,c’est quoi ?

Le potager de Beaumesnil a 3 activités, fondées sur un même centre d’intérêt :

  • un potager conservatoire, qui recense plus de 500 variétés de légumes, que vous pouvez visiter (les samedi et dimanche de 14h à 18h de mi-mai à mi-octobre, et tous les jours – sauf les lundi et mardi, du 8 juillet au 30 août),
  • une activité de maraîchage; qui distribue 60 paniers par semaine.
    L’association vise à transformer ses adhérents en consom’acteurs. Les adhérents participent à la protection de l’environnement, au développement économique, social et solidaire, à promouvoir une alimentation saine et équilibrée, et à l’animation locale et au lien social.
    L’association, elle, s’engage à fournir des légumes frais, de saison, à respecter le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, à ne pas répercuter les variations de prix (le panier est à 12 € pour toute l’année), à donner des renseignements sur les légumes, les variétés, les modes de culture – et à organiser l’échange de recettes de cuisines pour offrir à tous de nouvelles idées. Enfin 1001 légumes s’engage à proposer des légumes anciens, originaux ou oubliés en plus des légumes habituels (aucun hybride F1).
  • Un rûcher école : En plus de favoriser les développement de l’apiculture, les abeilles permettent la pollinisation des légumes.

En avant pour la visite : cliquez sur une image pour l’agrandir…

C'est par le carnaval des mille et un légumes que nous sommes accueillis...Des enfants en salade, des pommes de terre, des hommes à tête de chou, des champignons...L'ambiance était festive : des percussions, du soleil, devant le parc du château...Les enfants se promènent dans les attelages les plus variés. Les véhicules étaient aussi déguisés...
Les petits chars des enfants étaient fleuris pour l'occasion...Tiens ! Un drôle de personnage se promène dans l'assemblée... Le fils du coupeur de foin ?
Il y avait beaucoup de monde ce week-end à Beaumesnil : plus de 2.000 personnes sont venues de toute la région pour la 2ème édition du festival. Gros succès, bien mérité !Ah, je me disait bien qu'il avait un drôle d'air... Bravo :)Au fond, derrière la foule joyeuse, se dresse le splendide château de BeaumesnilUn drôle de jumelage en effet pour un jardin conservatoire bio : Beaumesnil, Tchernobyl. Gageons que les champignons viendront de Beaumesnil...Le cadre est vraiment somptueux, l'accueil souriant, une bonne journée en perspective...C'est ici que se dérouleront les conférences dans l'après-midi. Mais l'accueil se fait d'abord autour d'un verre de jus de pomme.Les poneys aussi nous accueillent avec bienveillance. On voit deux des serres du potager conservatoire.Bonne humeur aussi devant les étals des producteur bio. Pour l'instant le festival vient à peine d'ouvrir ses portes. Il y aura bientôt beaucoup plus de monde...Décor champêtre et ciel bleu.Au stand des apiculteurs de Normandie, on découvrira des ruches, la vie des abeilles, les dangers qui les menacent... Les apiculteurs sont d'intarissables passionnés de ces petites merveilles d'1/2 gramme que sont les abeilles. Et la passion se transmet !Nous rencontrons Frédéric Lamblin, le jardinier de ce potager hors normes. Il va devoir se démultiplier pour répondre aux exigences de l'énorme affluence de ces 2 jours...Des pommes, des poires... des dizaines de variétés de pommes ! Et un passionné qui répond à toutes les questions.Un vaste stand accueille le public pour y présenter les échantillons de toutes sortes et variétés de légumes. Des courges, des melons, des citrouilles, de l'ail... Pas mal non ?Des tomates, des potirons, des haricots... Les potager de Beaumesnil c'est aussi des pâtissons, des arroches un légume oublié et exquis, qui ressemble aux épinards, des amaranthes, du quinoa...Frédéric Lamblin peut être fier de ses 120 variétés de tomates, de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs, du jaune d'or au rouge profond...Un festival de parfums aussi pour ces légumes. On aurait presque oublié  que les légumes sentaient si bon !Quelle exubérance dans toutes ces variétés et ces coloris...Et pour relever encore un peu les goûts et les couleurs dans votre assiette, voici les poivrons.Et aussi quelques piments - attention, vu la taille, à ne pas les confondre !A cette conférence passionnante, on nous a appris comment élever nous-mêmes nos abeilles dans nos jardins, les règles et devoirs, et aussi les dangers qui guettent nos courageuses petites amies apidées. Passionnant, d'un bout à l'autre.Le château de Beaumesnil, érigé entre 1633 et 1640, et au carrefour des styles renaissance et florentin, avec des influences hollandaises. Réalisé en briques et en pierres, il est surmonté d'un magnifique lanternon, où 2 feux signalaient pendant la nuit l'emplacement du château dans les alentours.Et c'est aux pieds du château que nous commençons la visite du potager conservatoire.Au potager de Beaumesnil, c'est la technique du potager en carré qui est employée. Chaque variété de légume est identifiée et étiquetée pour nous permettre d'apprendre à les connaître, et à les comparer.
Dans chaque carré, une ou 2 variétés sont cultivées, parfois avec les essences de fleurs complémentaires qui protègent le légume (comme les oeillets d'inde par exemple).Ici un cardon : une plante herbacée bisannuelle de la famille des Astéracées, cultivée comme plante potagère pour ses « côtes » charnues (le pétiole et la nervure principale développée des feuilles) consommées comme légume.Tiens, c'est ça la camomille ! Et bien je sortirai un peu moins ignorant après cette visite.Et si vous aimez la soupe aux choux !!! Beau légume en effet...Un magnifique plant de choux de Bruxelles : on aperçoit les petits choux qui s'agglutinent sur la tige.Et là un gros chou de Saint Saëns.Parmi toutes les variétés de tomates, il y en a des toutes petites... et aussi des grosses. Très grosses et pourtant si odoriférentes !Ce n'est pas dans un supermarché que l'on risque de croiser de tels légumes.Quand je dis des grosses tomates !Frédéric récolte les légumes qui seront accommodés par le cuisiner (en blouse blanche, près de la brouette), pour notre plus grand plaisir à tous.Et là nous croisons nos amis verts, épatés par la qualité de l'accueil, et du potager - qu'ils connaissent déjà très bien. Claude Taleb, Jacqueline Fihey et Jérôme Bourlet passent ici un moment convivial. Et comme il fait beau en plus...Frédéric et le cuisinier poursuivent leur récolte. Entre eux deux, on aperçoit les ruches du rucher école. On peut s'approcher...C'est un plaisir pour nos amis de voir le succès rencontré par ce festival, et de n'y faire que d'excellentes rencontres.C'est Eric Griveau qui se colle aux fourneaux pour nous préparer des tomatillos. Le tomatillo fait partie de la famille des Solanacées et s'apparente à la tomate. Le tomatillo est aussi apparenté avec la cerise de terre (Physalis peruviana) et l'amour en cage (Physalis alkekengi). Eric nous a préparé des recettes de tomatillos, au four, en tranches, en bouchées au miel, et aussi en marinade. C'est succulent. Merci Eric.
Et tout le week-end, le beau temps a été de la partie. Ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir de la découverte. Tous les sens étaient exaltés, du plaisir gustatif aux joies de l'esprit. Même le sens de l'humour a régné ! Nous remercions très chaleureusement toute l'équipe, tous ceux qui nous ont préparé ce festival, qui l'ont animé, qui nous ont fait à manger et qui nous ont fait le plaisir de nous instruire... Gros, gros merci à tous. Et vivement le prochain festival !
Pour vous rendre au potager de Beaumesnil : 7, rue des Forges - 27410 BEAUMESNIL (près de Bernay). Tél : 02 32 46 02 54 - 06 84 67 93 21 - info@1001legumes.com - http://www.1001legumes.com

Menu de la cantine du 5/10 au 9/10

Voici le menu de la semaine du 5 octobre au 9 octobre. Bon appétit les enfants.

lundi 5 mardi 6 jeudi 8 vendredi 9
  • Salade de carottes
  • Hachis parmentier
  • Tarte aux pommes
  • Pâté de foie – cornichons
  • Sauté de boeuf aux carottes
  • Petit suisse fruité
  • Salade d’endives
  • Saucisse de Francfort
    Pommes noisettes
  • Fromage
  • Fruit de saison
  • Betterave mimosa
  • Quenelle de brochet
    Riz
  • Poire au sirop

La Poste : Une enseigne, des métiers, des usagers, des clients, des prédateurs…

miam... La Poste n’est pas née d’hier. L’apparition des Postes remonte à la fin du 16ème s. Mais c’est au cours du 19ème s. que les Postes accompagneront la modernisation du pays, en développant l’activité courrier. En 1879, la Poste devient Postes et Télégraphe, puis rapidement P et T. Car la modernité, c’est alors le télégraphe. En 1920, avec l’arrivée du téléphone, les P et T deviennent PTT. On parle alors de télédiffusion.
Les héros de l’aéropostale sont dans l’imaginaire des petits et des grands, on est en pleine modernité. Même l’art est moderne. On se déplace en train, puis en auto, bientôt ce sera l’avion… Pendant ce temps les PTT s’installent partout, dans les villes et aussi dans les villages. On va y poster le courrier, déposer ses économies, téléphoner.
En 1981, c’est le printemps du téléphone. Les cabines publiques fleurissent, et enfin, le téléphone s’installe dans toutes les maisons. C’est un nouveau métier, et dorénavant les usagers n’iront plus faire la queue dans les cabines de la poste (“Vous avez votre communication, cabine 3, Monsieur”).

Une première privatisation

En 1991, les PTT disparaissent à leur tour : France Télécom et Le groupe La Poste deviennent des entreprises publiques (exploitants autonomes de droit public). Le gouvernement Rocard l’affirme : “la privatisation n’est pas à l’ordre du jour”.
En 1997, Jospin réalise la privatisation partielle du groupe France Telecom, et en octobre il « ouvre le capital ». La valeur initiale, sous-cotée, sera multipliée par 8 deux ans plus tard.
La Poste, elle, continue son chemin, autour des ses 4 métiers : le Courrier, le Colis Express, la Banque Postale, et le réseau de distribution.
Et elle a encore vocation à assurer un service public à ses usagers (mais attention : bien qu’on soit usager de la Poste, on est désormais client de la Banque Postale).
Structuré autour de 17.000 bureaux de poste répartis sur tout le territoire, La Poste jouit d’une grande notoriété auprès du public, et d’un sentiment d’appartenance vis à vis de la population.
Mais qui aime bien châtie bien : on ne peut que râler devant les trop longues queues derrière les guichets, où l’on vient pour un recommandé, poster un colis, fouiner dans les collections de timbres, chercher de l’argent. Bref on y fait tout, et c’est trop long.
On peut se demander si les produits dérivés, sur lesquels les guichetiers ont l’obligation de faire l’article, ne sont pas là pour faire perdre encore un peu plus de temps et de patience aux usagers. A moins que ce ne soit pour les accommoder au futur des bureaux de poste : magasins et autres bureaux de tabac ?..

Le courrier

Missions :
– Le service universel postal qui permet à chaque entreprise et chaque personne physique d’accéder facilement sur l’ensemble du territoire à ces services d’une qualité déterminée, de bénéficier, à des tarifs abordables et régulés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, d’une collecte et distribution 6/7 jours.
– Le service public de la presse qui permet aux éditeurs de presse de bénéficier de tarifs privilégiés pour une prestation de service postal dont la qualité est définie et contrôlée et à chaque lecteur de recevoir à son domicile, sur le territoire national, les journaux auxquels il s’est abonné. 

La holding Sofipost regroupe un ensemble de filiales (ORSID, Aspheria, Certinomis, Dynapost, Maileva, Mediapost, STP, Brokers Worldwide, …). Son chiffre d’affaires représente 54,3 % du chiffre d’affaires global de La Poste soit 11,5 milliards d’euros. Au total, 28,5 milliards de documents acheminés et distribués en 2007 par le groupe La Poste : 19,5 milliards d’adressés, et 9 milliards non adressés (pub et catalogues sans adresse).
C’est le deuxième opérateur postal européen, après Dutch Post.
Sa flotte de l’entreprise fut la plus importante de France avec 42 000 véhicules. En 2000, le groupe a vendu ses voitures et camions et les transports se font désormais via des véhicules de location.
Aujourd’hui largement concurrencé par internet et le mail, le métier se recentre sur le secteur professionnel et la distribution de la publicité…

Le Colis Express

ColiPoste, est l’opérateur Colis de La Poste. Il offre une gamme complète de services en B to C avec des livraisons en 48h.
La filiale Express du groupe La Poste, Geopost, est une holding qui regroupe un ensemble de filiales (Chronopost, Exapaq, InterLink, MasterLink, Parceline, DPD) représentant 22,6% du chiffre d’affaires global (4,7 milliards d’€). C’est le numéro 2 de l’express en Europe (en volume) et numéro 1 du colis en France, numéro 2 en Allemagne, et numéro 4 au Royaume-Uni.
GeoPost se développe à l’international. En Europe, notamment en Pologne, et en Russie, 3 hubs construits à Poznan, à Gdansk et à Riga. Mondialement, 10 agences ont été ouverte en Chine, et commence à prendre des parts de marché en Afrique du Sud. Des partenariats sont également signés en Amérique du Nord.
Grâce à sa holding Geopost et ses filiales, on le voit, La Poste n’a pas eu à attendre de changer de statut pour conquérir ses marchés à l’international.
Contrairement au courrier, Colis Express profite de la manne d’internet, pour améliorer sa qualité de service, bien sûr, et surtout de profiter du e-commerce.

La Banque Postale

Mission : La mission d’accessibilité bancaire enfin qui offre au plus grand nombre de personnes, y compris celles aux revenus plus modestes, la possibilité de bénéficier aux guichets de La Poste d’une prestation de domiciliation de ses revenus, de retrait d’argent liquide et d’émission de titre de paiement.
La Banque Postale en chiffres (2008) :

  • 4,815 milliards d’euros de produit net bancaire (PNB)
  • 11,2 millions de comptes courants postaux
  • 9,53 millions de clients en banque principale
  • 480 000 clients Entreprises, Collectivités et Associations
  • 5 191 distributeurs automatiques de billets / guichets automatiques bancaires (DAB / GAB) en France
  • 270,6 milliards d’euros d’encours clientèle
  • Plus de 6 millions de cartes bancaires, soit 11 % du marché
  • 17 000 points de contact

Au premier semestre 2009, c’est aussi :

  • une augmentation du PNB de + 3,2% sur base comparable, à 2 459 millions d’euros,
  • un résultat d’exploitation de + 30 %, à 307 millions d’euros,
  • 9,753 millions de clients actifs, avec un objectifs de 10 millions de clients en 2010.
  • Les encours d’épargne et de dépôts à vue progressent à un rythme annuel de 8,1 % pour atteindre 275,5 milliards d’euros au 30 juin 2009,
  • une forte progression du chiffre d’affaires enregistré qui atteint 5,9 milliards d’euros, en croissance de 21 % sur le premier semestre 2009
  • une collecte nette assurance vie de l’ordre de 2,4 milliards d’euros au premier semestre 2009, en progression de + 70 % par rapport au premier semestre 2008.

La Banque Postale a une importance particulière pour les français, jusqu’aux plus démunis. Bien que toutes les banques soient obligées d’accepter l’ouverture d’un compte bancaire pour tous, dans les faits, ce n’est pas vrai, notamment pour les plus pauvres. C’est la Banque Postale qui assure ce rôle.
La Banque Postale a su rester à l’écart de tout placement dans les subprimes et autres actifs toxiques ! Ce n’est pas pour rien non plus dans sa notoriété, lorsque d’autres se sont goinfrés, jusqu’à l’indigestion.
Pour les foyers, nos anciens, c’est le livret A, le plan d’épargne logement, … Les économies de la famille et même des enfants y sont déposées.
La Banque Postale n’est pas accolée à une banque de financement et d’investissement (comme Natixis pour la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire) et donc est perçue comme une banque saine et fiable par le public.

Le réseau de distribution

Mission : La mission d’aménagement du territoire qui permet de maintenir sur tout le territoire, y compris les zones les moins denses, un niveau très important d’accessibilité aux services postaux.
L’Enseigne La Poste, c’est, avec le facteur et les petites voitures jaunes, la partie la plus visible du groupe : Les 17.000 points d’accès de la Banque Postale, les guichets de la Poste, et accessoirement espace d’accueil et de vente.
Elle a une double mission : d’abord, un aménagement du territoire, en offrant un espace d’accueil toujours accessible aux populations les plus fragiles (ruraux, anciens, population défavorisée, handicapés, …). A cette mission de service public s’ajoute une contrainte de rentabilité : on prône “l’accessibilité, l’accueil, l’efficacité du service et la qualité du conseil […] l’attente est passée de 8 minutes 27, en novembre 2008, à 4 minutes 01 en juin 2009*. (source laposte.fr)”.
Le bureau de poste est désormais organisé autour :

  • d’un espace bancaire (conseillers financiers et gestionnaires de clientèle)
  • d’un espace de vente avec : un libre-service produits, un espace automates, des îlots polyvalents (Encaissement rapide, retrait dépôts des instances, Services Financiers, Accueil Pros)

“Dans cette nouvelle configuration, les guichetiers accueillent dans l’espace de vente, orientent, accompagnent, conseillent et vendent.”
Pour les bureaux qui n’atteignent pas leur objectif de rentabilité, c’est la fermeture qui guette.
Dans les campagnes, le maintien des bureaux de Poste est une priorité d’aménagement du territoire, pour que les villages et petites communes puissent rester attractives.

La main sur le coeur, le changement de statut n’a pas pour but la privatisation.

La main sur le portefeuille, alors que le déficit de l’Etat est dans un abîme, combien de temps cette bonne volonté durera ?
Les autres fleurons du service public français ont changé de statut, avec la garantie qu’il n’y aurait pas de privatisation : France Telecom (“bradé” au 1/8ème de sa valeur), EDF, GDF, ont eu les mêmes gages de non privatisation. Et puis on met la main dans le pot de miel…
Avec les conséquences que l’on connait, tant en terme de service, de prix, que de conditions de travail au sein des entreprises privatisées. Et là, le cas France Telecom devrait mettre en garde…
Mais un tel projet de privatisation, avec un souci bien normal de meilleure profitabilité pour les actionnaires, ne reviendra-t-pas à désaucissonner le groupe La Poste ?
Aujourd’hui, le cadre qui permet de tenir ces différents métiers au sein d’un même groupe, c’est le réseau. C’est le maillage territorial et la notion de service public qui permet la cohésion du groupe : on offre à toute la population, sans contrainte géographique, sans contrainte de ciblage de clientèle, un accès aux services indispensables.

Mais si la contrainte de rentabilité s’applique aux bureaux de poste, dès que l’entreprise sera privatisée, rien ne saura l’empêcher de fermer les bureaux qui n’atteignent pas les objectifs de rentabilité.
Quelle sera le facteur de cohésion du groupe alors ?
Sûrement, la Banque Postale, déjà en concurrence avec toutes les autres banques, n’aura pas vocation à assurer un service pour les plus démunis. Il n’y a pas de raison d’assurer une mission de service public, au détriment de la rentabilité, et de la libre concurrence.
Pourquoi accepter des rmistes lorsque les autres banques font tout pour ne pas les avoir ? Il y a bien les petits vieux, et leurs livrets A…
Mais là encore le public est captif : pourquoi changer de compte, lorsque la concurrence ne fait de toutes façons pas mieux ?
Plus de DAB, moins de bureaux, relocalisés quant à eux pour faire face à la concurrence, et non pour assurer une mission d’aménagement du territoire.
Les colis express n’ont pas tellement besoin non plus de ce réseau, puisqu’on y fait essentiellement de la livraison à domicile. Ceux qui postent un colis devront se déplacer un peu plus loin… Et là encore, quelle alternative ?
Alors, si on n’a plus cette contrainte d’aménagement du territoire, et donc un réseau qui changera pour s’adapter à la clientèle dans le souci de la profitabilité, quelle sera la cohésion des différents métiers ?
C’est simple : Il n’y en n’aura plus.

Un groupe désaucissonné

Chaque métier sera dégroupé.
Colis Express, restera rentable, même si c’est une activité à faible marge. Colis Express au travers de ses filiales aura vocation à devenir un des géants mondiaux de la livraison express.
La Banque Postale est une manne, un trésor national. Adossé au groupe La Poste, elle n’a pas vocation à devenir une banque d’investissement. Mais si on tronçonne le groupe en métiers, cette banque pourra alors s’adosser à une banque d’investissement.
Rappelons-le (et je vous conseille ici la lecture des écrits de Frédéric Lordon), la crise de 1929 avait conduit à une stricte séparation des banques de marché et des banques commerciales (Glass-Steagall Act). Ceci afin de préserver la contamination des déboires des premières sur les banques commerciales (banques de dépôt et de crédit), et qu’elles n’aillent transmettre les chocs financiers à l’économie réelle, notamment en étouffant les crédits.
Ce verrou a sauté, et les banques se sont déspécialisées. Aujourd’hui la Banque Postale me fait penser à un grand herbivore, dans une réserve naturelle. Un grand diplodocus, que lorgneront les vélociraptors de la finance, qui n’y verront que le montant des en-cours : 270,6 milliards d’euros d’encours clientèle, qui ne participent pas aux investissements financiers. Une hérésie pour les génies de la finance.
Adosser une banque de marché à une banque commerciale comme la poste (dépôts, livrets A, PEL, crédits… mais aussi des produits financiers comme les assurances-vie), c’est se donner la possibilité de pouvoir garantir les prises de marchés par les dépôts et les actifs de la banque.
En gros, cela revient à pouvoir prendre des positions sur les marchés en les garantissant sur vos dépôts. Si le jeu est gagnant, la banque gagne, et vous rend votre argent (en fait vous n’avez pas su que votre argent était joué, vous n’avez rien gagné, ni perdu).
Si par contre, la banque perd, elle perd et vous rend votre argent. Ou pas, s’il n’en reste pas. Vous avez alors tout perdu, même l’argent que vous pensiez à l’abri.
C’est ce qui s’est passé lors de la dernière crise, et a failli provoquer l’effondrement du système bancaire.
Si vous ne voulez pas jouer en bourse, il est intolérable que d’autres se servent, en toute légalité, de votre argent pour engranger d’immenses profits, en vous en faisant endosser le risque.
C’est ce qu’il faut éviter à tout prix par une privatisation sauvage de Banque Postale.
Le réseau ? Il faudra l’adapter, et sûrement fermer de nombreux bureaux.
Et le courrier alors, qu’est-ce qu’il devient dans tout ça ? C’est là que le bât blessera : coûteux en hommes, foyer de syndicalisme, en concurrence avec d’autres services, avec Internet, ce métier aura-t-il vocation à quitter le service public ? Ce sera une lourde charge pour les actionnaires. N’y aura-t-il pas volonté de le laisser s’éteindre ? Certes il représente plus de 50 % du chiffre d’affaires. Mais au prix d’une structure énorme, pour une activité coûteuse en hommes, et en déclin.
Alors si la structure tombe, eh bien l’Etat (c’est nous) n’aura qu’à la reprendre, après tout, s’il y tient tant !

Et le diplodocus dans tout ça ? Les prédateurs, à table !

un peu de lecture : entretien avec Frédéric Lordon sur Télérama

7 maires constituent un collectif d’élus pour exiger le retrait du projet Poweo

7 maires constituent un collectif d'élus pour exiger le retrait du projet Poweo.7 maires, dont les communes et les citoyens sont concernés au premier chef par le projet de zone industrielle gazière de Saint Jouin Bruneval, ont décidé de constituer un collectif d’élus locaux, régionaux, nationaux et européens, contre ce projet.
Claude Taleb rejoint le combat des 7 contre ce projet destructeur.
Soutenez les aussi : Franck Cottard, maire d’Etretat, Patrick Bucourt, maire d’Heuqueville, Hervé Lepilleur, maire de Gonneville la Mallet, Grégoire Micaux, maire de Beaurepaire, Gérard Paillette, maire de La Poterie d’Antifer, Philippe Jouen, maire de St Martin du Bec, François Auber, maire de Saint Jouin Bruneval.
Pour la suite, c’est ICI.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV