Laetitia Sanchez

Laetitia Sanchez a écrit 282 articles pour saintpierre-express

About Laetitia Sanchez

Here are my most recent posts

Festival Migrant’scène les 27 et 28 novembre 2009 à la Maison du Plateau à Rouen

Portons un regard nouveau sur les migrants et les migrations.Comme chaque année depuis plusieurs années déjà la Cimade organise sur toute la France une quinzaine Migrant’scène. Cette quinzaine s’appuie sur des productions artistiques pour nous rappeler l’importance de la présence des “autres”, les migrants.

Avec le festival Migrant’scène, la Cimade se fixe comme objectif de porter un regard nouveau sur les migrants et les migrations, pour faire évoluer les représentations collectives sur les étrangers. Ce festival le fait avec une logique plurielle, qui métisse les disciplines, en lien avec le secteur culturel, qui, plus qu’un autre bien sûr, porte des valeurs de création, mais aussi de transmission des savoirs et d’émancipation des individus. Il permet une approche sensible, humaine, des migrations.

Cette année, comme l’an dernier, c’est avec FIA que nous organisons ce festival.

Venez nombreux nous rejoindre pour parler autrement des migrants et des migrations. Cette année, ce sont les discriminations auxquelles sont soumis, aujourd’hui, les couples mixtes qui retiendront notre regard.

Saint-Pierre du Vauvray : commerces et artisans de proximité au coeur de la vie de nos villages

les commerces et artisans de proximité sont au coeur de la vie de nos villagesNous avons la chance formidable, à Saint-Pierre du Vauvray, d’habiter un village “vivant”. C’est un village animé par ses écoles, ses associations, et ses commerces.

Comme dans un corps vivant, tous ces “organes” sont liés. On emmène nos enfants à l’école, on pratique une activité dans le village (musique, football, danse, peinture, judo, gymnastique ou club des Anciens…), et on s’arrête en passant pour acheter du pain, des fruits et de l’épicerie, un peu de viande, un journal, des fleurs.
On va aussi chez le médecin, à la pharmacie ou à la Poste, à la supérette discount. Ou encore prendre rendez-vous chez le coiffeur, s’offrir un moment de détente et de remise en forme au salon de beauté. Des chaussures et du linge de maison de qualité sont également vendus à des prix attractifs à Pallio Store ou chez “Sylvie Thiriez”.
Et le dimanche, un petit marché propose des fruits et des légumes, ainsi que des fruits de mer.

De nombreux artisans sont domiciliés sur la commune : électricité, chauffage, peinture, couverture, métallerie, taxis.
Deux cafés et deux restaurants rassemblent aussi des populations variées. Jeunes et moins jeunes se côtoient autour du billard du Bon Accueil ou au Central Bar.
Avenue de la Gare, la Teurgoule est devenue une adresse prisée le midi par de nombreux salariés et retraités qui viennent y faire une pause conviviale.
L’Hostellerie de Saint-Pierre, quant à elle, amène dans le village une population plus citadine, beaucoup d’étrangers aussi, venus chercher un havre de paix dans le cadre privilégié qu’offre la Seine. D’autres enfin préfèrent le camping, et sa vie au grand air.

Alors, bravo, et merci à tous ces acteurs qui font vivre notre village. Vous offrez des services indispensables et si pratiques aux habitants de notre commune et des communes voisines. J’ai longtemps vécu dans une grande ville, où je pouvais tout faire à pied, en vélo ou en bus. J’ai aussi connu ces petits villages où il faut faire 10 kilomètres en voiture pour aller chercher sa baguette de pain… Quand nous avons choisi de quitter la ville avec nos enfants, nous voulions pouvoir les emmener à pied à l’école, et avoir toutes les commodités et les activités accessibles sans voiture. C’est le cas à Saint-Pierre du Vauvray, et nous apprécions ce privilège à sa mesure.

Aussi, il nous faut tout faire pour préserver nos commerces. Deux enseignes ont fermé cette année dans le village : l’auto-école et l’atelier de décoration et tapisserie Léoline. Que deviendront ces devantures, situées au coeur de la Grande Rue ?
On sait que les supermarchés font une énorme concurrence aux petits commerces.
Il y a aussi les associations et coopératives où l’on achète sa viande ou ses légumes directement aux producteurs locaux. Nous défendons cette dernière initiative, agricole et citoyenne, qui n’est pas contradictoire avec le commerce local, bien au contraire. L’association d’insertion sociale et professionnelle “Solidaires”, qui pratique le maraîchage bio, nous livre chaque semaine notre panier de produits locaux bio de saison, pour quelques euros seulement. Bien sûr nous n’avons pas tout dans ce panier, nous allons donc aussi nous approvisionner dans les commerces du village.

Continuons à faire vivre nos commerces de proximité, pour ne pas nous joindre demain au choeur du : “Ah ! Dans le temps à Saint-Pierre, il y avait…”. Faisons vivre notre village, pour qu’il ne devienne pas l’un de ces villages-dortoirs anonymes où la voiture est reine et où plus personne ne se parle…

Evidemment les commerçants et artisans sont les premiers à y penser. Leurs initiatives sont déjà soutenues par la commune, et doivent l’être encore, plus et mieux. Cela passe bien évidemment aussi par une réflexion et par un travail des élus sur l’aménagement du village, et sur son inscription dans le territoire intercommunal.

  • A-t-on envie de venir passer un moment dans notre village ?
  • Son aménagement le rend-t-il agréable ? Peut-on l’améliorer et comment ?
  • Les atouts du village sont-ils valorisés ? Quelles améliorations pourraient être apportées ?
  • Peut-on améliorer la communication, l’affichage, les enseignes ?
  • Outre les animations déjà existantes (marché de Noël, quinzaine commerciale,…), avez vous des idées pour mieux animer le centre de notre village ?

Donner vos idées, n’hésitez pas à apporter vos remarques en commentaires, nous mettrons notre poids d’élus et de citoyens à les défendre.

Un conseil municipal jeune à Saint-Pierre du Vauvray ?

Il y a quatre mois, Jason, un jeune habitant de notre village, trouvait la mort dans un accident de mini-moto en présence de la gendarmerie. L’émotion et les incidents qui avaient suivis (feux de poubelle, jets de projectiles sur la mairie…) posaient la question de la place laissée aux jeunes dans nos communes (et plus largement dans notre société… Lire l’article : Peur des jeunes !). Des conseillers municipaux s’étaient émus de cette situation et lors du conseil municipal de rentrée le 3 septembre dernier, M. Jorge Pinto avait souhaité qu’une réflexion soit menée à ce sujet.
Aujourd’hui, que mettons-nous en place pour les jeunes, et surtout avec les jeunes, dans notre village ?
Rappelons qu’il existe un outil citoyen permettant d’impliquer les jeunes dans la vie de leur village : cet outil, c’est le conseil municipal jeunes. Là encore, c’était l’une de nos promesses de campagne en 2008…

Un conseil municipal jeunes : pour quoi faire ?

Le CMJ vise à impliquer les jeunes, en leur faisant mieux connaître les institutions de leur pays, en leur offrant un espace de parole et d’écoute, en les accompagnant dans la mise en place de projets qu’ils respecteront parce qu’ils les auront construits eux-mêmes. Restaurer le dialogue entre les générations, entre les citoyens et leurs représentants élus, paraît aujourd’hui une nécessité. Mais est-ce une volonté ? Bien évidemment, un tel projet nécessite l’appui et l’assentiment du conseil municipal, ainsi qu’une collaboration avec l’école.

Le CMJ : comment ça marche ?

La coordination d’un Conseil Municipal Jeunes est le plus souvent confiée à un élu. Les jeunes conseillers travaillent en petits comités, souvent thématiques (environnement/cadre de vie, sports/loisirs), appelés «commissions». Chaque Conseil se rassemble en séance plénière, avec les élus adultes, deux à trois fois par an pour présenter ses projets. Les actions du Conseil (lancement de campagnes de communication contre le racisme ou la toxicomanie, organisation d’expositions, de débats, etc.) sont débattues, chacun exprimant son avis sur l’utilité et la faisabilité du projet.
Le budget de fonctionnement d’un CMJ est pris sur le budget de la commune. Il est composé de deux parties :

  • budget global : frais de fonctionnement et les quelques projets récurrents. Ces frais sont pris en charge par la commune.
  • budget pour projets spécifiques, dont le montant est très variable. Si les projets naissent en cours d’année, ils n’ont pas été inscrits dans le budget primitif et doivent être examinés par le conseil municipal.

Pour certains projets de grande ampleur, on peut demander des subventions au Conseil Général ou Régional, ce qui sera fait par l’animateur car il s’agit de monter un dossier assez complexe.

Bien sûr, vous me direz : et si le conseil municipal adulte commençait déjà lui-même par réunir ses commissions et par proposer enfin des projets ?! Certes, ce serait déjà un signe, et un modèle de volonté et d’engagement pour les plus jeunes…

Avec les habitants du littoral, contre le méthanier : Imaginons un autre avenir pour notre région !

Communiqué de presse des Verts de Haute-Normandie :

Avec les habitants du littoral, contre le methanier : Imaginons un autre avenir pour notre region !La société Gaz de Normandie (Powéo) confirme son intention de construire à Saint-Jouin-de-Bruneval un terminal méthanier destiné à l’importation de 9 milliards de m3 de gaz par an.

Ce choix ne répond à aucune stratégie européenne d’approvisionnement. D’ailleurs, récemment, l’Etat demandait l’abandon du projet de Méthanier du Verdon à cause de la surcapacité française en approvisionnement en gaz. Ce qui est valable en Aquitaine ne le serait pas en Haute-Normandie ?
Ce choix est un pur produit de la libéralisation du secteur de l’énergie qui favorise les opérateurs opportunistes indépendamment des besoins collectifs. Au risque de ruiner les objectifs européens et nationaux de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Il ne pourra se réaliser qu’au prix de nouvelles destructions de la flore et de la faune terrestres et marines de la valleuse classée d’Antifer (site classé des falaises d’Etretat) et de la zone Natura 2000 en mer.
Les élections municipales de 2008 et le débat public ont révélé l’opposition massive des habitants et des élus du littoral. Ils imaginent un autre avenir pour leur territoire : un développement touristique raisonnable et un pôle des énergies renouvelables marines en lieu et place du port pétrolier en fin de vie.

L’acharnement à vouloir imposer un tel projet, est un véritable déni démocratique.
Le Port du Havre qui avait il y a 30 ans fait casser la falaise pour construire un port pétrolier dont il reconnaît aujourd’hui qu’il fut une « erreur de stratégie » est de nouveau à la manoeuvre : vendeur du site à l’industriel. Le soutien indéfectible du maire du Havre explique sans doute la chaîne de décisions inexplicables de l’Etat : l’opportun et inique déclassement de la zone marine Natura 2000 signé le 27 mai 2009 par Jean Louis Borloo, Chantal Jouanno et.. Hervé Morin, le classement en « Projet d’Intérêt Général » (PIG!) d’une installation qui amènera plus de pollutions et de mal vivre aux habitants!

La Haute Normandie est gavée d’industries sur productrices d’énergie. Au prix de tous les gaspillages et de la santé des habitants ; une pollution de l’air qui nous met au dernier rang, une surmortalité qui atteint 15% dans la région havraise. Et cela ne nous protège ni du chômage, ni des emplois précaires, ni des bas salaires, plus nombreux qu’ailleurs ! Le combat des habitants et des élus du littoral concerne tous les haut normands désireux de sortir d’un mode de développement non choisi, insoutenable.

C’est pourquoi les Verts et Europe Ecologie Haute Normandie
  • relaient auprès de leurs parlementaires européens les recours contre les décisions arbitrai- res de l’Etat (le Maire de St Jouin Bruneval sera reçu le 4 novembre à Bruxelles par Hélène Flautre et par Sandrine Bélier, membre de la commission des pétitions),
  • appellent les haut normands à se révolter contre cette double injustice, environnementale et démocratique, et seront présents mercredi 4 novembre à 11h à Saint-Etienne-du-Rouvray, devant le Novotel, à l’occasion du point presse conjoint Powéo/Port du Havre,
  • demandent au maire du Havre, à Hervé Morin, à Bruno Lemaire, de cesser de prendre en otage les générations futures en soutenant l’insoutenable,
  • demandent à tous les élus de gauche qui s’opposent aujourd’hui au méthanier et étaient allés demander l’EPR au ministre Borloo… de retourner le voir, cette fois, pour dire non au méthanier !
  • prennent l’engagement de mettre tout en oeuvre pour engager et gagner cette bataille de longue haleine. Faisons du combat de Saint Jouin, le Plogoff (*) des haut normands !

(*) projet de centrale nucléaire combattu par la population bretonne et abandonné suite à la victoire de la gauche en 81!

Véronique BEREGOVOY Claude TALEB

La réforme du statut de La Poste arrive lundi en seconde lecture devant le Sénat

La réforme du statut de La Poste arrive lundi en seconde lecture devant le Sénat«On va leur pourrir la semaine», clame le groupe socialiste.
Nicolas Galepides, représentant du Comité national contre la privatisation de la Poste (CNPP) ajoute : «On sera nuit et jour dans les tribunes pour faire une lecture critique de chaque amendement».
A l’UMP, on veut rester sereins : «Le groupe est mobilisé et très consensuel».
Les groupes sont en ordre de marche pour l’étude d’un texte qui comporte 2 volets :

  • Le premier transpose la directive européenne sur l’ouverture à la concurrence du secteur postal en 2011,
  • le second transforme La Poste, actuellement établissement public industriel et commercial, en société anonyme à capitaux public début 2010.

Le changement de statut permettra de récolter les 2,7 Mds d’€ nécessaires à la modernisation du groupe La Poste. Mais c’est bien le changement de statut qui inquiète la gauche, qui voit dans ce changement de statut, le pré-requis nécessaire à une privatisation, même partielle.
Le groupe socialiste a donc déposé vendredi 620 amendements sur les 26 articles, s’apprête à défendre 3 motions de procédures, et 1 “motion référendaire” qui visera à soumettre le texte à référendum.

Et c’est le ministre de l’économie, Christian Estrosi, qui décoche la première flèche :
«Non seulement, il est inscrit dans le texte que La Poste restera 100% publique et que nous mettons les moyens de la moderniser. […] Mais en plus je vais faire ajouter dans le texte, qu’en application du préambule de la Constitution de 1946, La Poste ne sera pas privatisable».

Pour la petite histoire, on y apprend aussi que le ministre a envoyé des amis voter 10 fois Louis de Funès à la votation sur la modification du statut de La Poste organisée le 3 octobre (bah, c’est du propre…).

Plus sérieusement, le ministre annonce que la Poste sera encore moins privatisable après l’adoption du texte, et ce, malgré le changement de son statut. Si celui-ci est adopté, bien sûr. Le ministre entend ainsi rendre “imprivatisable” La Poste même au cas où, comme dans le pire de ses cauchemars, les socialistes revenaient au pouvoir.

M. Estrosi revient aussi dans cette interview sur la fronde des Sénateurs UMP contre le vote de la Taxe Professionnelle (la réforme de la taxe professionnelle, actuellement proposée par l’exécutif, ne peut être votée en l’état).
Pour Christian Estrosi, il est inacceptable qu’on n’ait pas supprimé la taxe professionnelle sur les investissements productifs avant le 1er janvier 2010. Lui-même a parlé à Jean-Pierre Raffarin, et Christine Lagarde apportera des simulations en milieu de semaine aux Sénateurs, bien que les compétences de chacun des niveaux de collectivités territoriales, département, commune, région ne soient pas encore connues.
Les sénateurs UMP vont-ils capituler ?

Bonne lecture…

Envie d’agir à Val-de-Reuil pour créer une bibliothèque en Côte d’Ivoire. Allez les filles !

Envie d'agir à Val-de-Reuil pour créer une bibliothèque en Côte d'Ivoire. Allez les filles !L’origine du projet
Il y a un an, les trois classes de 4ème du collège Pierre Mendès France de Val-de-Reuil commençaient un échange épistolaire avec leurs homologues du Collège Moderne de Tabagne en Côte d’Ivoire.
Au fil des lettres, nos collégiens ont beaucoup appris, sur la vie de leurs correspondants, leurs rêves, leurs espoirs.
Pour les jeunes Français (comme pour les jeunes Ivoiriens), ce fut une réelle découverte de l’autre. La volonté, l’optimisme de leurs jeunes correspondants ont beaucoup fait réfléchir nos collégiens sur leur propre mode de vie et de pensée. Classes de 50 élèves, vie en famille d’accueil lorsque le village se trouve trop loin du collège, travaux domestiques et agricoles quotidiens, rareté des livres, rien de tout cela n’empêche les jeunes Ivoiriens de vouloir étudier, apprendre, ainsi que d’écrire dans un français exemplaire : quelle sacrée leçon pour nos jeunes collégiens !
A la fin de l’année, nous regrettions d’arrêter là une aventure si riche. C’est alors qu’a peu à peu germé l’idée d’une collecte de livres, dans le but d’aider à la création d’une bibliothèque scolaire au collège de Tabagne.

Le projet Envie d’Agir
Henri Sobowiec, le chaleureux président de l’association “Lire et Faire Lire” a alors accepté de faire jouer ses contacts en Côte d’Ivoire pour garantir l’acheminement de la précieuse cargaison vers son but (à 400 kilomètres d’Abidjan, la capitale ivoirienne). A la rentrée suivante, les collégiens de Val-de-Reuil, désormais en 3ème, ont accueilli l’idée avec enthousiasme et quatre filles ont tout de suite accepté de porter le projet. “Nous avons la chance de pouvoir étudier dans de bonnes conditions et de pouvoir lire, confie Coralie. Nous souhaitons partager cette chance de pouvoir accéder aux livres avec des jeunes d’un pays moins favorisé que le nôtre.”
Elles ont alors monté un dossier “Envie d’Agir” et sont allées le défendre auprès du jury de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports d’Evreux, le 14 octobre dernier. Emmenées par un animateur de la Ferme des Jeunes (merci à la ville de Val-de-Reuil !), le stress était grand, mais les jeunes filles ont su montrer leur connaissance du dossier et leur motivation.
Résultat : Coralie, Prescillia, Audrey et Stacy ont remporté un prix de 500€ ! Cela permettra de financer l’acheminement de plusieurs m3 de livres vers la Côte d’Ivoire. Affiches, contacts avec les écoles de la ville et des communes avoisinantes, contact avec la presse locale, elles sont très motivées pour que cette opération soit un succès !
Elles peuvent compter pour cela sur l’aide de précieux partenaires : l’association “Lire et Faire lire” et ses bénévoles, la Ferme des Jeunes avec ses animateurs et ses moyens logistiques, l’association Amnesty International et la médiathèque municipale Le Corbusier qui leur ont déjà fait don de beaucoup de livres, et l’association du RERS (Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs), qui leur a généreusement prêté une partie de son local pour stocker les cartons de livres. La commune de Poses, dont est originaire l’une des quatre jeunes filles, devrait également apporter son soutien au projet.

\o/ Merci à tous et bravo les filles pour votre envie d’agir ! J’espère que les jeunes Rolivalois soutiendront leurs camarades et leur apporteront leur aide lorsqu’il faudra donner un coup de main pour porter quelques cartons !

10e Salon E’Caux Bio du 23 au 25 octobre à Yvetot (76)

La 10e édition du salon haut-normand E’Caux Bio se déroulera à Yvetot, du vendredi 23 octobre (14h – 20h) au dimanche 25 octobre 2009 (10h – 20h, 10h – 18h).
Organisé par la ville d’Yvetot, l’Aneth et le parc régional des boucles de Seine, le salon se déroulera à la salle du Vieux Moulin, rue de l’Etang.

“10 années pour 10 valeurs”

Agriculture • Biodiversité • Climat • Consommation • Déchets • Eau • Energie • Habitat • Solidarité • transport

Tarif entrée : 3.50 € (gratuit pour les moins de 16 ans)

Exposants

ENERGIES :

SARL D.P.G.C : Conseil en chauffage naturel, géothermie, aérothermie…
SARL Solariis Normandie : Equipements solaires
SARL Cyclone : Bio Ressources Technologies
SARL Solener
Pom’Habitat
Seine Energie : Bureau d’études énergétiques

HABITAT SAIN :

A.M.B. Aménagement Maitrise Biotechnique : traitement de l’eau, décoration, matériaux biologiques
Veraligne Architecture : SARL d’Architecture
Le Relais Naturel : Matériaux et produits écologiques
SARL Nord Environnement -Cieléo : Récupération des eaux de pluie
Habitat Ecologique Normand : Négoce matériaux de construction écologiques
Nature Mat : Distributeur d’isolation naturelle en laine de lin
Les Matériaux Verts
Batiethic : Béton de chanvre projeté, isolations écologiques
SARL Multimat Nature et Matériaux
SARL En Vert La Terre
Eco Structures : Ossature bois, charpente, matériaux sains
Betherm : Bureau d’études thermiques
SARL Idées Alter : Fontaines et appareils d’eau dynamisés

ALIMENTATION :

Pl’aneth bleue : Produits biologiques et écologiques
Aneth/L’Equitable : Produits Bio et Equitables
SARL Epinexus : Huile d’Olive, huile de noix, thés…
SCEA Simonneau et fils : Viticulture
Vignoble Boudon : Viticulture vins de Bordeaux
Dominique Vicquelin : Producteur de cidre, pommeau et calvados
Olivier Declercq : Grossiste produits bio
Biocer
Nature et Cacao
SARL Terre et Soleil “Graine d’Envie” : biscuiterie
Jean-Michel Galek : Restaurant Boulangerie Pâtisserie
Le Roumois pour l’Afrique
Yves Nemesin : Charcuterie Lorraine
Tout Ô Sel
EARL Beck Didier : Vigneron récoltant alsacien
Mathias André : Miel, pain d’épice

ENTRETIEN :

« Fleur des Mauges » : Produits écologiques et bio
Bio Sorelia : produits entretien naturel et boule de lavage

VETEMENTS :

Patrick Tavernier : Vêtements coton bio, artisanat bio fabriqués au Népal « AZIMUTS »
Dany Culaud : Vêtements en coton bio et alpaga
Dominique Dugon : Textile bambou et coton bio

ARTISANAT :

Aneth/L’Equitable : Produits Bio et Equitables
Elisabeth Caumont : Cuir
Philippe Lefebvre : Produit Chanvre (vêtement, bagagerie, alimentation)
Matières et Nuances : Objets déco
Sabots Aris
Atelier Mar : création de bijoux uniques
Artisanat en bois d’olivier, artisanat à base d’ivoire végétal, et graines de palmiers

LIBRAIRIE et JEUX :

Le Lotus : librairie
Jeux de Traverse
Politis : Journal

ASSOCIATIONS :

Aneth : Association de sensibilisation à l’environnement
GRAB Haute Normandie : Groupement de producteurs biologiques
L’Age de Faire
Haute Normandie Nature Environnement
Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande
Effet de Serre Toi-Même !
Les Défis Ruraux
AREHN
Association Bolivia Inti – Sud Soleil
Concept Helios Propulsion
Mouvement Actif Vie Durable
Develotour Asia
Association Yvetot Bourzanga
Association Elevages Sans Frontières
SARL D.Q.V.A.N
Greenpeace
Association Hautes Voix
Association Matern et Lait
Renouvelab : Cargocycle solaire
Association Les Sabots D’Hélène – Centre Ecocircus
Réseau des Clubs CPN

SANTE, BIEN-ETRE :

Dany Culaud : Alimentation saine, graines germées, algues fraîches
Colette Dubreuil : Conseillère en fleurs de BACH, Produits Florame
Françoise Prévost : Magnétothérapie, alimentation bio pour chiens et chats
semelles Bio Tonix : « procédé podal orthopostural de C. Spanghero
Arnaud Bertrand-Devillier : Formations feng shui, pollutions habitat
Terre et Soleil : Complément alimentaire
Somarou : Cosmétique
Olivier Behra : Huiles essentielle de Madagascar
Femme du Maroc
Isabelle Héranval : Bio énergicienne
Maryse Duthil : Soins bio, cosmétique du Dr Hauschka

ACCESSOIRES DE CUISINE :

EURO Baumstal : Ustensiles de cuisson en inox pour cuire sans eau ou sans graisse
STE Mondial David Vitalité : Omnicuiseurs « vitalité »

PUERICULTURE :

La Belle Verte : puériculture

JARDIN :

Société Cauchoise de Services
Humifère

INSTITUTIONNEL :

Communauté de Communes de la région d’Yvetot

Un légume qui change : le chou chinois sauté aux épices

Cette semaine, dans mon panier de légumes “Solidaires” (vous savez cette association de réinsertion par le maraîchage bio, basée à Val-de-Reuil ?), j’avais un chou chinois… Chouette, ça va changer un peu de la traditionnelle potée d’hiver !

J’ai pris mon wok, j’ai fait chauffer un peu d’huile. J’y ai jeté un oignon en lamelles, quelques morceaux de viande coupés en gros dés (poulet, ou pourquoi pas grosses saucisses de Toulouse ?), des bâtonnets de carotte finement coupés et enfin mon fameux chou chinois émincé.

J’ai fait sauter le tout à feu vif, puis j’ai ajouté quelques petites pincées d’épices (ex. gingembre, fenugrec, cumin, mélange 5 parfums…), un peu de d’eau (ou du bouillon, ou encore un peu de vin de blanc de cuisine). Lorsque ça a été évaporé, j’ai fini d’assaisonner avec une cuillère d’huile de sésame et un peu de sauce soja pour saler.

A manger tel quel ou accompagné de riz.

Bon appétit !

Le 5ème Marathon Seine-Eure de passage à Saint-Pierre du Vauvray

Dimanche 18 octobre 2009, venez encourager les 575 inscrits du 5ème marathon Seine-Eure !

Il est toujours impressionnant de voir passer à vive allure ces sportifs avalant les 42kms195 séparant Amfreville-sur-Iton de Val-de-Reuil ! A mi-parcours, les premiers participants arriveront aux abords de Saint-Etienne / Saint-Pierre du Vauvray vers 10h15.

Si possible, évitez de prendre votre voiture ce dimanche, car les itinéraires seront évidemment un peu compliqués aux abords du parcours…

Et si vous avez un peu plus de temps et envie de participer à cette grande fête du sport, rejoignez la joyeuse cohorte des bénévoles sans lesquels de tels événements ne seraient pas possibles !

Faites-vous connaître par téléphone, courrier ou courriel à l’adresse suivante :

Valérie DESENNE (Coordinatrice des zones bénévoles)
2, chemin St Jean
27400 Amfreville sur Iton

Tél: 02 32 40 77 65
Courriel : valerie.desenne@marathon-seine-eure.com

Allez Philippe, tous les Saint-Pierrois sont avec toi !

Plus d’informations sur http://www.marathon-seine-eure.com/

Menu de la cantine du 12/10 au 16/10. Bon appétit les enfants :)

Comme tous les lundis depuis la rentrée, nous proposons aux parents qui n’ont pas eu la possibilité de consulter le menu sur la porte de l’école, d’y accéder via internet. Bon appétit les enfants :) Et bonne semaine du goût !

lundi 12 mardi 13 jeudi 15 vendredi 16
  • Concombre aux germes de soja
  • Steack haché sauce moutarde et ses graines
    Coquillettes
  • Fruit de saison
  • Salade du chef
    salade verte, fenouil émincé, maïs, tomate, vinaigrette
  • Curry de volaille
    Haricots verts
  • Fromage
  • Entremet café-coulis de chocolat
  • Soupe de potiron et ses graines
  • Boeuf au cumin
    Semoule
  • Yaourt aromatisé
  • Macédoine vinaigrette
  • Filet de hoki sauce crème et fenouil
    Brocolis
  • Gâteau de riz

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV