Accueil > vite dit > Avec les habitants du littoral, contre le méthanier : Imaginons un autre avenir pour notre région !

Avec les habitants du littoral, contre le méthanier : Imaginons un autre avenir pour notre région !

Communiqué de presse des Verts de Haute-Normandie :

Avec les habitants du littoral, contre le methanier : Imaginons un autre avenir pour notre region !La société Gaz de Normandie (Powéo) confirme son intention de construire à Saint-Jouin-de-Bruneval un terminal méthanier destiné à l’importation de 9 milliards de m3 de gaz par an.

Ce choix ne répond à aucune stratégie européenne d’approvisionnement. D’ailleurs, récemment, l’Etat demandait l’abandon du projet de Méthanier du Verdon à cause de la surcapacité française en approvisionnement en gaz. Ce qui est valable en Aquitaine ne le serait pas en Haute-Normandie ?
Ce choix est un pur produit de la libéralisation du secteur de l’énergie qui favorise les opérateurs opportunistes indépendamment des besoins collectifs. Au risque de ruiner les objectifs européens et nationaux de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Il ne pourra se réaliser qu’au prix de nouvelles destructions de la flore et de la faune terrestres et marines de la valleuse classée d’Antifer (site classé des falaises d’Etretat) et de la zone Natura 2000 en mer.
Les élections municipales de 2008 et le débat public ont révélé l’opposition massive des habitants et des élus du littoral. Ils imaginent un autre avenir pour leur territoire : un développement touristique raisonnable et un pôle des énergies renouvelables marines en lieu et place du port pétrolier en fin de vie.

L’acharnement à vouloir imposer un tel projet, est un véritable déni démocratique.
Le Port du Havre qui avait il y a 30 ans fait casser la falaise pour construire un port pétrolier dont il reconnaît aujourd’hui qu’il fut une « erreur de stratégie » est de nouveau à la manoeuvre : vendeur du site à l’industriel. Le soutien indéfectible du maire du Havre explique sans doute la chaîne de décisions inexplicables de l’Etat : l’opportun et inique déclassement de la zone marine Natura 2000 signé le 27 mai 2009 par Jean Louis Borloo, Chantal Jouanno et.. Hervé Morin, le classement en « Projet d’Intérêt Général » (PIG!) d’une installation qui amènera plus de pollutions et de mal vivre aux habitants!

La Haute Normandie est gavée d’industries sur productrices d’énergie. Au prix de tous les gaspillages et de la santé des habitants ; une pollution de l’air qui nous met au dernier rang, une surmortalité qui atteint 15% dans la région havraise. Et cela ne nous protège ni du chômage, ni des emplois précaires, ni des bas salaires, plus nombreux qu’ailleurs ! Le combat des habitants et des élus du littoral concerne tous les haut normands désireux de sortir d’un mode de développement non choisi, insoutenable.

C’est pourquoi les Verts et Europe Ecologie Haute Normandie
  • relaient auprès de leurs parlementaires européens les recours contre les décisions arbitrai- res de l’Etat (le Maire de St Jouin Bruneval sera reçu le 4 novembre à Bruxelles par Hélène Flautre et par Sandrine Bélier, membre de la commission des pétitions),
  • appellent les haut normands à se révolter contre cette double injustice, environnementale et démocratique, et seront présents mercredi 4 novembre à 11h à Saint-Etienne-du-Rouvray, devant le Novotel, à l’occasion du point presse conjoint Powéo/Port du Havre,
  • demandent au maire du Havre, à Hervé Morin, à Bruno Lemaire, de cesser de prendre en otage les générations futures en soutenant l’insoutenable,
  • demandent à tous les élus de gauche qui s’opposent aujourd’hui au méthanier et étaient allés demander l’EPR au ministre Borloo… de retourner le voir, cette fois, pour dire non au méthanier !
  • prennent l’engagement de mettre tout en oeuvre pour engager et gagner cette bataille de longue haleine. Faisons du combat de Saint Jouin, le Plogoff (*) des haut normands !

(*) projet de centrale nucléaire combattu par la population bretonne et abandonné suite à la victoire de la gauche en 81!

Véronique BEREGOVOY Claude TALEB

Laetitia Sanchez

Martial SALAÜN a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Nov 2009
    3
    8 h 18

    C’est vrai, ce qui s’est passé en 1981 à la pointe du Raz est possible au cap d’Antifer.

    Qui regrette l’abandon du projet de Plogoff aujourd’hui?

    L’opération “Biting bis” (plus pacifique celle ci) commence demain 4 novembre à 11H00 à Saint Etienne du Rouvray.

    Martial SALAÜN

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV