Accueil > écologie > Gaz de Normandie suspend pour six mois son projet de terminal méthanier à Antifer (AFP)

Gaz de Normandie suspend pour six mois son projet de terminal méthanier à Antifer (AFP)

Non au terminal méthanier !Une première victoire pour les écologistes et les habitants du Grand Havre !

LE HAVRE, 19 jan 2010 (AFP) – Gaz de Normandie (GDN), une filiale de Poweo, a annoncé mardi la suspension pour six mois de son projet de terminal méthanier à Antifer, près du Havre, le temps de trouver de nouveaux partenaires pour en “consolider” le financement.

“Nous restons convaincus qu’il s’agit d’un excellent dossier, qu’il nous faut consolider en trouvant de nouveaux partenaires”, a indiqué à l’AFP Bruno Leredde, directeur adjoint du projet. Il a précisé que GDN se donnait six mois pour trouver ces “partenaires” qui pourraient être français ou étrangers. Selon lui, le coût du projet, initialement estimé à 500 millions d’euros, approche aujourd’hui le milliard.

“Il présente toutefois l’avantage d’avoir un coût de raccordement au réseau de gaz national inférieur à d’autres projets et d’avoir peu d’impact sur l’environnement car il sera installé dans l’enceinte du port pétrolier d’Antifer”, a précisé Bruno Leredde.

Cette suspension a été accueillie avec satisfaction par les opposants au projet mobilisés depuis son annonce en 2006.

“Nous avons gagné une bataille et je ne vois pas comment, avec le climat concurrentiel qui règne dans le domaine de l’énergie aujourd’hui, ils pourraient rebondir dans six mois”, s’est réjouit François Auber, le maire DVG de Saint-Jouin-Bruneval où se situe Antifer.

Trois autres projets comparables ont été annoncés ces dernières années sur le littoral français, dans l’orbite des ports de Dunkerque, Bordeaux et Marseille. L’Etat a décidé en novembre de ne pas donner suite à celui de Bordeaux, porté par le Néerlandais 4Gas, pour des motifs environnementaux.

AFP 19/01/10

Laetitia Sanchez

DRAGON Philippe a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Jan 2010
    25
    18 h 03

    Un projet de port méthanier en Normandie : une population en danger !!

    Notre bourg de 1800 habitants se situe au pied des falaises du pays de Caux, à 6 km d’Etretat. Nous y vivions bien, dans cet environnement mer et falaise tellement merveilleux, jusqu’à ce que des promoteurs indifférents à toutes sortes de sentiments, autres que financiers, ne décident d’implanter un port méthanier sur notre plage.

    Je suis président d’une association de pêcheurs plaisanciers l’ A.P.P.L.A.: 80 embarcations, plus de 240 participants.

    Nous sommes à Saint-Jouin-Bruneval. Le centre de notre bourg avec son école et ses commerces est à 1000 mètres de la plage. Notre plage de sable, familiale, accessible à tous, reçoit chaque été des milliers de personnes.
    Nous aimons nos bateaux, la mer, la pêche, admirer les dauphins, initier nos enfants à tous ces plaisirs. Certains avec leurs seaux cherchent étrilles et bouquets, d’autres avec leurs bateaux pêchent maquereaux, bars, dorades, morues…. D’autres préfèrent les loisirs plus sportifs tels que catamaran, ski nautique, planche à voile….d’autres enfin peuvent s’installer confortablement pour lire un bon livre dans le cadre d’une bibliothèque sur la plage…
    C’est un bonheur simple, mais très apprécié.

    Pourtant, depuis 2007, les normands et particulièrement les Saint-Jouinais vivent dans la crainte quotidienne de voir se réaliser les rêves financiers d’une société privée : Gaz de Normandie, qui n’a de normand que son nom (Poweo) .Ce projet est intolérable, une injure pour notre littoral, un mépris total pour la population.

    Beaucoup d’entre nous ont déjà vécu, dans les années 70, la construction d’un port pétrolier qui a eu un impact écologique grave et la magnifique plage de Bruneval a été détruite. Malgré ces agressions, un nouvel écosystème s’est restructuré. Mais aujourd’hui ce lieu unique ne supporterait pas une nouvelle erreur, un nouvel affront.
    Cet espace vital sensible est actuellement mis en danger par la Société Gaz de Normandie qui a déposé un dossier pour l’implantation d’un port méthanier (3 cuves de 52 mètres de hauteur, 85 mètres de diamètre), une usine de regazéification, une torchère, un remblai sur la mer d’une vingtaine d’hectares.

    Il y a eu une forte opposition pour refuser ce néfaste projet. Les procédures ont cependant continuées et Gaz de Normandie fort de son arrogance a poursuivi ses études en méprisant la population, et les conséquences désastreuses pour l’environnement de ce projet.

    Tout récemment, d’une façon inattendue, Gaz de Normandie a demandé un délai de 6 mois et la suspension provisoire de l’instruction du dossier. Le motif ? purement économique : manque de financement  !!

    Notre opposition se poursuit nous disons « non à ce port méthanier ! ».

    Accepter ce projet c’est obliger de nombreuses familles à tout quitter. Pour beaucoup d’entre nous le seul fait d’être les spectateurs, pendant la durée des travaux de 3 ou 4 ans, à la destruction de notre environnement serait insupportable. Ensuite, vivre dans un risque quotidien, (jamais un port méthanier n’a été implanté à une telle proximité des habitations, 400 mètres), ne serait pas vivable et nous obligerait à tout quitter. A quel titre peut-on ainsi sacrifier un bourg, une région ?

    Si ce néfaste projet devait aboutir la population de Saint-Jouin-Bruneval et de nombreux villages environnants seraient en grand danger.

    Malgré le harcellement que nous subissons depuis 2007, nous avons toujours la même énergie pour nous défendre, et nous voulons alerter l’opinion publique,

    C’est pour cette raison, Madame, Monsieur, que je vous envoie ce message. Un article, un mot sur les antennes, un conseil, un soutien, nous voudrions tellement être entendus !!!

    Je suis bien sûr à votre disposition pour toutes informations complémentaires ou fourniture de documents. Je vous remercie vivement de votre attention.

    Philippe DRAGON mail : philippedragon@orange.fr – tel : 02.35.50.71.75 – 06.85.76.07.23

    DRAGON Philippe

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV