terminal methanier

Ce tag est associé à 1 articles

Dimanche 6 juin 12h-22h : RDV à la plage de St-Jouin pour “le plus grand picnic de Normandie” !

Le 6 juin, débarquez à Saint-Jouin plage !
FLASH MOB : Débarquez le 6 Juin à Saint-Jouin pour dire NON au terminal méthanier !
OBJECTIF : Réussir le plus grand picnic de toute la Normandie !!!
AU PROGRAMME :
SPORTS et LOISIRS :
Fête du Nautisme, initiation gratuite au canoë, voile, et bien sûr baignade pour tous !
Rendez-vous des randonneurs : vélo, marche à pied, à cheval...
Marins, vous êtes invités à mouiller devant la plage, des annexes viendront vous récupérer à bord. Mettez pied à terre et venez poser votre nappe sur le sable.
BAIN DE MAIRES :
A cette occasion les membres du collectif d'élus opposés au Terminal méthanier, se mouilleront pour défendre la plage !
DÉFENSE DE L'ENVIRONNEMENT :
Rencontrez les associations opposées au projet de port méthanier : Saint-Jouin Développement Durable, L'Appla, Le Phare, Aquacaux, Danger Gazoduc, Valleuse de Bruneval...
Présence d'associations nationales : Surfrider Fundation, La Ligue de Protection des Oiseaux
Venez nombreux, invitez vos amis et n'hésitez pas à faire passer le message.
Camembert et maillot de bain obligatoires !

Gaz de Normandie suspend pour six mois son projet de terminal méthanier à Antifer (AFP)

Non au terminal méthanier !

Une première victoire pour les écologistes et les habitants du Grand Havre !

LE HAVRE, 19 jan 2010 (AFP) - Gaz de Normandie (GDN), une filiale de Poweo, a annoncé mardi la suspension pour six mois de son projet de terminal méthanier à Antifer, près du Havre, le temps de trouver de nouveaux partenaires pour en "consolider" le financement.

"Nous restons convaincus qu'il s'agit d'un excellent dossier, qu'il nous faut consolider en trouvant de nouveaux partenaires", a indiqué à l'AFP Bruno Leredde, directeur adjoint du projet. Il a précisé que GDN se donnait six mois pour trouver ces "partenaires" qui pourraient être français ou étrangers. Selon lui, le coût du projet, initialement estimé à 500 millions d'euros, approche aujourd'hui le milliard.

"Il présente toutefois l'avantage d'avoir un coût de raccordement au réseau de gaz national inférieur à d'autres projets et d'avoir peu d'impact sur l'environnement car il sera installé dans l'enceinte du port pétrolier d'Antifer", a précisé Bruno Leredde.

Cette suspension a été accueillie avec satisfaction par les opposants au projet mobilisés depuis son annonce en 2006.

"Nous avons gagné une bataille et je ne vois pas comment, avec le climat concurrentiel qui règne dans le domaine de l'énergie aujourd'hui, ils pourraient rebondir dans six mois", s'est réjouit François Auber, le maire DVG de Saint-Jouin-Bruneval où se situe Antifer.

Trois autres projets comparables ont été annoncés ces dernières années sur le littoral français, dans l'orbite des ports de Dunkerque, Bordeaux et Marseille. L'Etat a décidé en novembre de ne pas donner suite à celui de Bordeaux, porté par le Néerlandais 4Gas, pour des motifs environnementaux.

AFP 19/01/10

Terminal méthanier à Antifer : la pétition déposée au Parlement Européen

On peut le lire sur le billet de Claude Taleb, "François AUBER et Vincent GALLO au Parlement Européen avec Hélène FLAUTRE et Estelle GRELIER".
Mercredi 4 novembre, M. François AUBER et M. Vincent GALLO ont remis à la Présidente de la Commission des Pétitions du Parlement Européen la pétition demandant à ce que la digue d'Antifer reste intégrée dans la zone Natura 2000, périmètre retiré par l'Etat afin de favoriser l'implantation par un groupe privé d'un terminal méthanier.
Pour Hélène FLAUTRE, députée européenne, « La protection de la digue d'Antifer ne peut dépendre d'intérêts purement privés au mépris de l'environnement et de la décision des élus locaux. L'Europe ne peut cautionner un tel déni démocratique et doit exiger de la France le plein respect du droit communautaire. »
Estelle GRELIER, Députée européenne et Présidente de la Communauté de Communes de Fécamp, estime qu'il faut maintenant que ce soit au niveau européen que le sort de Saint-Jouin Bruneval se joue : « En tant qu'élue locale, cela fait plusieurs années que je me bats contre ce projet qui est incompatible avec la stratégie de développement de notre territoire et les objectifs européens de réduction des gaz à effets de serre. Le dépôt de cette pétition au Parlement européen marque une étape importante. C'est désormais à ce niveau que nous allons agir ».
Les deux députées de l'eurorégion Nord-Ouest ont invité l'ensemble des parlementaires européens à se mobiliser massivement contre ce projet.
Le même jour, Gaz de Normandie a présenté son projet de port méthanier à Saint-Etienne du Rouvray, à 1OO km du territoire concerné. Sans doute pour éviter la présence des élus locaux. Ces derniers ont pourtant fait le déplacement... lire la suite
Pour les verts, «ce choix ne répond à aucune stratégie européenne d'approvisionnement. D’ailleurs, récemment, l’Etat demandait l’abandon du projet de Méthanier du Verdon à cause de la surcapacité française en approvisionnement en gaz. Ce qui est valable en Aquitaine ne le serait pas en Haute-Normandie ? C'est un pur produit de la libéralisation du secteur de l'énergie qui favorise les opérateurs opportunistes indépendamment des besoins collectifs. Au risque de ruiner les objectifs européens et nationaux de diminution des émissions de gaz à effet de serre.»

Avec les habitants du littoral, contre le méthanier : Imaginons un autre avenir pour notre région !

Communiqué de presse des Verts de Haute-Normandie :
Avec les habitants du littoral, contre le methanier : Imaginons un autre avenir pour notre region !
La société Gaz de Normandie (Powéo) confirme son intention de construire à Saint-Jouin-de-Bruneval un terminal méthanier destiné à l'importation de 9 milliards de m3 de gaz par an.
Ce choix ne répond à aucune stratégie européenne d'approvisionnement. D’ailleurs, récemment, l’Etat demandait l’abandon du projet de Méthanier du Verdon à cause de la surcapacité française en approvisionnement en gaz. Ce qui est valable en Aquitaine ne le serait pas en Haute-Normandie ?
Ce choix est un pur produit de la libéralisation du secteur de l'énergie qui favorise les opérateurs opportunistes indépendamment des besoins collectifs. Au risque de ruiner les objectifs européens et nationaux de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Il ne pourra se réaliser qu'au prix de nouvelles destructions de la flore et de la faune terrestres et marines de la valleuse classée d'Antifer (site classé des falaises d'Etretat) et de la zone Natura 2000 en mer.
Les élections municipales de 2008 et le débat public ont révélé l'opposition massive des habitants et des élus du littoral. Ils imaginent un autre avenir pour leur territoire : un développement touristique raisonnable et un pôle des énergies renouvelables marines en lieu et place du port pétrolier en fin de vie.
L'acharnement à vouloir imposer un tel projet, est un véritable déni démocratique.
Le Port du Havre qui avait il y a 30 ans fait casser la falaise pour construire un port pétrolier dont il reconnaît aujourd'hui qu'il fut une « erreur de stratégie » est de nouveau à la manoeuvre : vendeur du site à l'industriel. Le soutien indéfectible du maire du Havre explique sans doute la chaîne de décisions inexplicables de l'Etat : l'opportun et inique déclassement de la zone marine Natura 2000 signé le 27 mai 2009 par Jean Louis Borloo, Chantal Jouanno et.. Hervé Morin, le classement en « Projet d'Intérêt Général » (PIG!) d'une installation qui amènera plus de pollutions et de mal vivre aux habitants!
La Haute Normandie est gavée d'industries sur productrices d'énergie. Au prix de tous les gaspillages et de la santé des habitants ; une pollution de l'air qui nous met au dernier rang, une surmortalité qui atteint 15% dans la région havraise. Et cela ne nous protège ni du chômage, ni des emplois précaires, ni des bas salaires, plus nombreux qu'ailleurs ! Le combat des habitants et des élus du littoral concerne tous les haut normands désireux de sortir d'un mode de développement non choisi, insoutenable.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV