Accueil > vie locale > Un bon mois de juillet pour les enfants au centre de loisirs d’Andé

Un bon mois de juillet pour les enfants au centre de loisirs d’Andé

Vendredi 30 juillet, les enfants ont quitté le centre de loisirs, ravis par les bonnes journées passées avec leurs camarades et les animateurs du centre. Une ambiance conviviale, des activités variées d’intérieur et d’extérieur, des sorties (Bocasse, Cerza, centre équestre…) ont permis à nos enfants de ne pas s’ennuyer pendant ce premier mois de vacances scolaires. Merci à tous pour la qualité des animations !
Un regret simplement : ne pas avoir vu plus d’enfants de Saint Pierre aux côtés de leurs camarades d’Andé… Je sais que certains parents, comme leurs voisins de Saint Etienne du Vauvray, auront préféré le centre de loisirs du Vaudreuil. Je sais aussi que plusieurs parents de Saint Pierre ont dû renoncer à inscrire leurs enfants à cause du tarif “extérieur” réservé aux habitants des communes avoisinantes : 14,10€ la journée (repas inclus) contre 10,01€ pour les habitants de la commune (ou 9,61€ contre 7,04€ sans repas). Le Maire de Saint Pierre a proposé d’examiner au CCAS les demandes de prise en charge des familles.
La commune de Saint-Pierre du Vauvray ne proposant pas ce service à ses habitants, n’aurait-il pas été juste qu’elle prenne en charge la différence entre les deux tarifs ? Cela a été demandé et rejeté lors du dernier conseil municipal du 30 juin 2010. Espérons qu’une réflexion (suivie d’action) se mettra en place pour améliorer ce service aux habitants, dès les prochaines vacances scolaires.
Et pourquoi ne pas rêver plus loin : à quand la mise en place d’un véritable service de loisirs intercommunal ? Rappelons que cela figurait en bonne place dans notre programme électoral de 2008. Les maires d’Andé, de Saint Pierre et de Saint Etienne du Vauvray ont su mettre en place une première action intercommunale, en signant cette année une convention quadripartite avec le Moulin d’Andé : à quand la même volonté et la même démarche pour tous les enfants de nos 3 communes soeurs ?

Laetitia Sanchez

nono a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Juil 2010
    30
    21 h 33

    Benoît, reviens, Ils ont besoin de toi ! :)

    D’abord, bravo à toute l’équipe et la bouffée d’oxygène pour les enfants, qui se font des amis, visitent le Cerza, font du poney !, et aussi pour les parents, car les vacances sont longues et il n’est pas toujours facile d’arriver à occuper nos boud’chous.
    Merci à la commune d’Andé, au centre, aux animateurs, et “un remerciement spécial” à Loïc qui n’en n’a pas assez de s’occuper des enfants de Saint-Pierre pendant toute l’année, voilà qu’il remet le couvert pour l’été. Merci. :)

    Si c’est valable pour nos enfants, et nous parents, ça devrait l’être pour tout le monde.
    Aussi une convention entre les communes serait plus que bienvenue, ou alors on foule aux pied l’égalité (ce qu’il en reste).

    Faire appel au CCAS; c’est bien, quand le CCAS s’acquitte de son rôle. Mais là encore on peut se demander si c’est au CCAS de s’en occuper. A Saint-Pierre, son budget a déjà été amputé de 40%, et ses missions sont amenées à s’étendre dans la situation actuelle. Je ne parle même pas là de l’opacité des affectations, qui garantit d’un autre côté l’obligation de confidentialité.
    Mais une convention bien conduite et équitable éviterait d’entendre des parents dire qu’ils ne peuvent pas offrir à leurs enfants ce centre aéré, parce que ces parents s’entendent répondre que le CCAS a plus de sous, qu’il n’est pas sûr qu’ “ils” acceptent, bref !
    Une convention c’est clair, et c’est une forme de solidarité et d’efficacité.
    Lorsque j’ai posé la question de la subvention au Moulin d’Andé, j’ai bien reçu le message d’imparabilité (J’accepte), et aussi que ce sont les cailloux qu’on laisse sur la route pour la suite, OK, et bien tout aussi imparablement, il est temps que d’autres petits cailloux soient semés.

    Messieurs les maires de notre pôle de communes, une entente pour que nos enfants, de Saint-Pierre du Vauvray, Saint-Etienne du Vauvray et Andé, aient tous et toutes les mêmes chances, il est temps d’y penser. Pas dans un an, il sera encore trop tard. Y penser maintenant.
    C’est tout aussi imparable que la culture, c’est la vie qui bouge et l’avenir, et c’est pour tous les gosses, en liberté, en égalité, en fraternité (ils la comprennent eux, la fraternité). Sauf à avoir quelque chose de plus important pour vous ?

    nono

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV