Accueil > sports et loisirs > Saint-Pierre du Vauvray : la municipalité condamne-t-elle la pratique du judo sur son sol ?

Saint-Pierre du Vauvray : la municipalité condamne-t-elle la pratique du judo sur son sol ?

matinée parents-enfants au dojo d'Incarville

Très bonne ambiance, ce mardi 16 mars, à l’assemblée générale du JVI Judo Vauvray Incarville. L’association a présenté son bilan moral, pour la saison 2009, son bilan sportif, son bilan financier et les objectifs qu’elle espère atteindre en 2010.
Tout d’abord, avec 153 licenciés, la courbe descendante du nombre de licenciés s’est inversée. Et continue de monter. Cela est du à la communication, grâce à la distribution de tracts sur Saint-Pierre du Vauvray, Saint-Etienne du Vauvray, Incarville, Andé, Muids,… Et cela est du aussi aux ateliers aux écoles, et à la semaine “étude sport” réalisée en août 2009.
JVI a aussi été heureuse d’acceuillir Laurent Gringoire afin de pouvoir débuter les cours du jeudi plus tôt, et le JVI a réalisé un effort financier pour les anciens baby judos.
Un point reste en suspens : Une salle qui pourrait accueillir le Vauvray en toute sécurité. Si une solution n’est pas trouvée à Saint-Pierre du Vauvray avant la rentrée de septembre, les cours de judo ne pourront plus être assurés dans notre commune.
Si les communes d’Incarville ont acheté des tapis pour remplacer les vieux tapis (11 pour Incarville, et 8 pour Saint-Etienne du Vauvray), à Saint-Pierre du Vauvray, ce sont tous les tapis, totalement hors d’usage et dangereux, qui doivent être changés.
L’investissement est de 1.710 € H.T. pour 45 tapis. La municipalité a accordé une subvention de 300€ pour le JVI afin qu’il finance lui-même l’achat de tapis, soit 6 des 45 tapis nécessaires.
Le maire, qui était présent, a tenu à rappeler que la municipalité avait voté cette subvention, qui est exactement la même que celle qu’a accordé la commune de Saint-Etienne du Vauvray.
Je pense, quant à moi, que la situation n’est pas la même : si les communes d’Incarville et de Saint-Etienne du Vauvray, ne rachètent qu’une partie des tapis, les plus vieux, c’est tout le parc de tapis de tapis qui doit être changé en septembre prochain. Faute de quoi, les cours seront arrêtés à Saint-Pierre du Vauvray.
Les cours seront bien entendu toujours assurés, mais pas dans notre commune. Il faudra alors que les petits judokas puissent effectuer le déplacement vers Saint-Etienne ou Incarville. Cela réduira l’attractivité de notre commune, avec toujours moins de services à disposition des habitants, et notamment des plus jeunes. Et n’oublions pas que ces tapis sont aussi confiés à l’usage par exemple de la gymnastique.
Bien que ce ne soit pas la même chose, je ne peux m’empêcher de mettre en correspondance la subvention (1.266 €, c’est ça je crois) accordée au moulin d’Andé, où les petits saint-pierrois auront la chance d’assister à une répétition des élèves du conservatoire, et celle de 300 € accordée au JVI, ce qui ne permet pas en l’état de pouvoir assurer les cours de judo, et ce, chaque semaine, et pour des années.
Je ne peux m’empêcher de penser qu’il est dommage que nous venions pallier les désengagements de l’Etat, et qu’on en fasse payer le prix aux activités sportives qui renforcent l’attractivité de notre commune, surtout pour les familles avec enfants.
Personnellement, si on me demande s’il faut privilégier la défense d’une activité hebdomadaire, qui crée du lien, entre les enfants d’abord, mais aussi entre les enfants et les adultes, et aussi entre adultes du village – qu’ils soient parents, judokas ou maîtres jedi -, ou une représentation unique dans notre commune voisine, je n’hésite pas. Si le judo disparait de Saint-Pierre, c’est une catastrophe : c’est une des 3 activités sportives pour la jeunesse, avec le football et la danse, qui disparait de notre village.
Pourtant, la durée de vie des tapis est de 10 ans environ (les tapis actuels ont 20 ans), cela ne représente donc qu’un investissement de 200 € par ans. Mais pour des tapis qui ont 20 ans, il faut tout changer.
Si la commune décide d’investir dans ces tapis, ceux-ci pourront être utilisés pour les activités de gymnastique (avec l’accord de la mairie), et aussi pour les activités scolaires (je pense aux fêtes de fin d’année, pour sécuriser les spectacles, en plaçant les tapis devant la scène en cas de chute).
Nous avons entendu la proposition du maire de parier sur une “foire à tout” lors de la Saint Foutin (en septembre). Mais ce pari semble bien audacieux, car l’audience de cette sortie est à la fois en déclin, et surtout, en septembre, fait appel aux personnes qui, en cette période, rentrée oblige, pourrait se trouver un peu démunie. Lorsqu’au même moment la fête bat son plein à Vironvay. N’est-ce pas plutôt une manière d’assurer l’audience de la fête ? allez, non, je n’y crois pas. Mais ! Ce n’est pas très sécurisant pour une association qui doit assurer ses cours pour un an. Et aussi les années suivantes. Soit on se base sur une certitude, soit on fait autrement. Et c’est Saint-Pierre du Vauvray qui déclinera. ZUT !
Pourtant, c’est une occasion en or qu’offre M. Delannoy : il propose d’acheter des tapis à 38 € pièce, au lieu de 105 à 120 € habituels !
Et vous, qu’en pensez-vous ? Doit-on éliminer une activité aussi importante que le judo à Saint-Pierre du Vauvray, ou doit-on tout faire pour que cette activité perdure, en offrant la disponibilité des tapis à la gym et aux écoles ?
La balle est dans le camp de la mairie, qui décide de l’affectation de nos impôts : 4 conseiller(e)s se sont prononcés contre la subvention de 300 € (et donc pour l’achat des tapis, avec récupération de la TVA), 5 se sont abstenus (bravo), et 6 (dont 3 absents) on voté pour. Cela peut-il évoluer ?

nono

déjà 6 commentaires pour cet article

  1. Mar 2010
    19
    22 h 59

    Lorsque nous avons été élus en 2008, nous avions le désir de renforcer le lien intergénérationnel.
    Cela passait par le renforcement du tissu associatif, dans un esprit de coopération et non de compétition. La foire à tout de 2008 en avait été une illustration : les tâches et les bénéfices ont été partagées entre les associations du village.
    Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Veut-on mettre en compétition les associations ? Si c’est le cas, c’est l’esprit d’exclusion qui va régner, et cela conduira à l’appauvrissement de la vie associative et sociale de notre village.
    Si le judo disparaît, puisqu’il est le premier concerné aujourd’hui, c’est l’activité des jeunes de Saint-Pierre qui sera affectée. Or notre mission est de fournir les possibilités à la jeunesse d’exercer des activités, et de participer à la vie de la commune, d’y trouver sa place.
    C’est le rôle de toute commune de proposer un accueil pour ses jeunes, un parcours ludique, éducatif, sportif, moral, pas de leur proposer l’inactivité et l’ennui.

    laetitia

  2. Avr 2010
    22
    14 h 41

    le judo club vauvray incarville, n’ayant aucune envie d’arrêter les cours sur St Pierre, a décidé d’emprunter la somme de 1500€ afin de pouvoir acheter les nouveaux tapis. Cet emprunt sera contracté auprès d’une banque. Le remboursement se fera sur 12 mois. Il faudra, au club, trouver des moyens de financement autre que d’augmenter la cotisation. Le comité directeur y travaille. Espérons que cela ne mettra pas en péril les 3 emplois de l’association.

    delannoy eric

  3. Avr 2010
    22
    17 h 34

    @delannoy eric
    Bravo pour l’implication.
    J’espère effectivement que cela ne mettra pas en péril des emplois dans l’association.
    Elle est indispensable pour tous les petits Saint-Pierrois et les petites Saint-Pierroises. Et les grands aussi.
    Je sais que les comptes sont tirés vraiment au plus juste.
    Merci encore de ne pas abandonner Saint-Pierre.

    nono

  4. Sep 2010
    14
    10 h 12

    Ils sont arivés, je parle des tatamis bien sûr. Nous pourront réaliser une saison en toute sécurité. Total de la facture 2015.88€ dont 1715.88€ à la charge du club. Il faut faire des économies (l’année des 10 ans du club)

    delannoy

  5. Sep 2010
    14
    22 h 41

    Bon anniversaire au club ! Convivialité, bonne humeur, performances : ne changez rien ! C’est dommage que la bourse aux articles de sport n’ait pas pu fonctionner, c’était une bonne idée : peut-être faudrait-il diffuser l’idée et mutualiser avec d’autres clubs de sport du territoire, pour toucher davantage de personnes ?

    laetitia

  6. Déc 2010
    16
    12 h 18

    Bonjour,
    Comme vous le savez certainement , le JVI à contracter un emprunt pour l’achat de nouveau tapis sur St Pierre…….afin de faire rentrer de l’argent dans les caisses de notre club, il est organisé un Loto ( environ 200 personnes ) le samedi 8 et le dimanche 9 Janvier 2011, pour cela nous avons besoin de volontaire pour donner un ” coup de main ” le samedi et le dimanche et également besoin de crèpes et gâteaux de manière à alimenter nos joueurs et nos caisses par la même occasion……Lol

    Un appel sera lancé le dimanche 19 Décembre lors de la matinée du Judo au DOJO d’Incarville dès 10H ……..

    Nous comptons sur vous et sur votre présence !!!!!!

    Sportivement
    Mme Saucray Sonia

    Mme SAUCRAY

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV