Laetitia Sanchez

Laetitia Sanchez a écrit 282 articles pour saintpierre-express

About Laetitia Sanchez

Here are my most recent posts

Le rapport Lang sur les « nuisibles » : une vision rétrograde et partisane de la biodiversité


Communiqué de presse du mercredi 5 août 2009

Le député de Moselle, M. Pierre Lang, vient de remettre au ministre de l’écologie M. Borloo son rapport sur la notion d’espèce « nuisible ». A l’heure où la société prend conscience du rôle et de l’importance de la biodiversité pour notre avenir, où les états se mobilisent pour enrayer son déclin, on pouvait espérer trouver dans ce rapport des propositions allant dans le sens d’une meilleure protection de la faune sauvage et d’une réhabilitation des espèces dites « nuisibles ».

Or c’est tout l’inverse : les propositions du rapport Lang visent à aggraver les menaces sur les espèces sauvages ! Il s’agit notamment :

– de déroger au statut d’espèce protégée pour permettre la destruction des rapaces ;

– d’autoriser la destruction des nids et des œufs des oiseaux chassables, actuellement interdite ;

– de permettre le piégeage et la destruction des espèces classées « nuisibles » sur toute la France, au lieu de les limiter aux départements où ces espèces causent des dégâts ;

– et même de légaliser l’usage du poison pour le pigeon ramier, alors que les conséquences du poison en milieu naturel sont catastrophiques pour les espèces sauvages.

Si la faune sauvage peut poser à certaines activités humaines des problèmes ponctuels qu’il faut résoudre, elle joue aussi un rôle essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes, rôle que le rapport occulte totalement.
Ainsi, les prédateurs, grands consommateurs de petits rongeurs, sont de précieux alliés de l’agriculture. Répondre aux dégâts par la seule destruction n’est plus acceptable aujourd’hui, alors que des méthodes de prévention, non nocives pour la faune, existent et sont efficaces.

Pourtant, FNE, la LPO et la Ligue Roc avaient rencontré M. Lang et lui avaient fait des propositions précises pour une amélioration du statut des « nuisibles ». Mais le rapport n’en retient aucune ! M. Lang semble n’avoir entendu que les revendications des chasseurs et des piégeurs, qu’il reprend très largement.

Ce rapport traduit une vision rétrograde et partisane de la faune sauvage : il ne répond pas aux enjeux de la protection de la nature du XXIe siècle.

FNE, la LPO et la Ligue Roc appellent à une réhabilitation des espèces dites « nuisibles », qui passe par une réforme de leur réglementation, en phase avec les enjeux cruciaux de sauvegarde de la biodiversité et les attentes de la société.

Saint-Jouin-Bruneval : destruction d’une zone natura 2000, il y a de l’eau dans le gaz !

Claude Taleb nous alerte sur le combat que mène la population de Saint-Jouin-Bruneval contre la construction d’un terminal méthanier à Antifer.
C’est d’abord, c’est un risque industriel qui pèse sur toute population dont les habitations se situent à mois de 1 kilomètre de la zone prévue pour l’implantation de ce terminal.
Et bien sûr c’est une zone que la population, les collectivités territoriales concernées ainsi que chercheurs et associations de défense de la nature qui voudraient voir cette zone classée “NATURA 2000”, en raison de l’extraordinaire richesse de la biodiversité de cette zone spécifique.

Sur le site des promoteurs (POWEO S.A., CIM S.N.C., VERBUND Gas. GmbH) de ce terminal méthanier, on évoque une concertation avec les riverains, dans le respect de la réglementation, des normes de sécurité et de l’environnement.
On peut y lire :
Un dialogue permanent… Au-delà du respect des normes environnementales et de sécurité très strictes auxquelles est soumise toute nouvelle installation industrielle, il est nécessaire d’analyser tous les impacts possibles du projet sur son environnement, en liaison étroite avec les acteurs locaux concernés.
L’environnement d’un projet, c’est bien sûr le milieu naturel, mais aussi le patrimoine, les paysages, les activités socio-économiques et la tranquillité des riverains.
… qui a déjà commencé. La concertation est indispensable, tout au long du projet, entre les acteurs locaux et Gaz de Normandie. Dans le cadre de cette concertation, les représentants de Gaz de Normandie ont présenté leur projet au Conseil municipal de Saint-Jouin-Bruneval […] à l’ensemble des élus de la communauté d’agglomérations […], et une réunion publique d’information a eu lieu le 9 février à la salle polyvalente de Saint-Jouin-Bruneval à l’invitation du Maire.
Le 2 mai, la Commission Nationale du Débat Public a décidé l’organisation d’un débat sur le projet sous le contrôle d’une commission particulière. Ce débat a eu lieu entre le 14 septembre et le 14 décembre 2007. Les conclusions de ce débat, exprimées dans le bilan publié le 18 avril 2008 par Président de la CNDP, ont conduit Gaz de Normandie à apporter des modifications importantes à son projet. Les caractéristiques retenues pour les études d’Avant Projet ont été rendues publiques le 10 juillet 2008.
Le sous-préfet du Havre a réuni pour la première fois le 12 janvier 2009 un comité local de concertation, réunissant élus, associations et représentants des services de l’Etat. “

et plus loin :
“Enfin, une fois la construction du terminal achevée, son fonctionnement sera suivi par le Comité Local d’Information et de Concertation (CLIC) déjà mis en place autour des installations classées “Seveso” de la zone du Havre. “

Pourtant les populations et collectivités locales concernées par le projet entendent ça d’une tout autre oreille !

Les chercheurs et associations de défense de l’environnement ne décolèrent pas ! C’est tout un écosystème qui est mis en danger. Des espèces rares et protégées seraient menacées par l’installation de ce terminal.
Plus de 110 espèces sont observées chaque année lors de la migration post-nuptiale de juillet à décembre dont plus d’un tiers d’espèces nordiques et nord-atlantiques. Les trois-quarts des espèces recensées sont protégées. Beaucoup d’entre-elles se reposent dans le port et à proximité des digues avant de poursuivre leur route. Parmi les oiseaux de passage figurent des espèces nicheuses menacées en France, révélées par la Liste rouge des oiseaux nicheurs menacés établie par Bird Life International. Par exemple, la sterne arctique est en situation critique, la sterne caugek, le tarier des prés sont vulnérables, le traquet motteux et le tarin des aulnes sont quasiment menacés.
Les oiseaux sont bien sûr les espèces les plus emblématiques, et les plus visibles. Mais ce ne sont pas les seules espèces concernées : les hippocampes, par exemple, qui bénéficient d’une protection internationale, sont directement menacés, tout comme les homards, ou les mammifères d’intérêt communautaire protégés (phoque veau-marin, phoque gris, marsouin commun et grand dauphin)…

Le Maire de Saint-Jouin-Bruneval, François AUBER, tout comme le Président du Conseil Général, Didier MARIE, sont opposés à la construction de ce terminal méthanier.
Pour eux, la décision gouvernementale de faire figurer la zone de Saint-Jouin-Bruneval en zone d’exclusion de la zone “NATURA 2000” est une catastrophe.
Pour le maire, François Auber, on ne peut pas avoir un double langage, en parlant du Grenelle au niveau national, et en balayant du revers de la main au niveau local toute la richesse de notre environnement, en refroidissant les eaux et en tuant les zones de nourrissage.
Le président du Conseil Général, Didier Marie partage cet avis. Pour Didier MARIE, avec 1/6ème de l’activité du Département réalisé par le tourisme (30.000 emplois !), ce projet industriel n’est pas le bienvenu.
Pour le Président du Conseil Général, il y a déjà eu des procédures d’approche de classement, il n’y avait aucune raison de ne pas classer la zone cette fois-ci, excepté parce qu’ON veut favoriser l’implantation de ce terminal méthanier.


Apparemment, lorsque les promoteurs évoquent la nécessité d’une concertation entre les riverains, les acteurs locaux et Gaz de Normandie, qui a déjà commencé, cela relève pour le moins d’un GROS MALENTENDU !
La population s’est levée pour crier haut et fort : NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE !
Pour le maire de Saint-Jouin, François Auber, Charles Beigbeder, patron de Poweo, veut détruire le littoral et déplacer des zones NATURA 2000. Ce combat oppose la population et les élus aux intérêts financiers d’hommes d’affaires, alliés à quelques hauts fonctionnaires. On ne peut pas importer 9 milliards de m3 de gaz par an par an, au moment où on cherche à réduire les gaz à effets de serre ! Ce “coup de pouce”, le PIG (projet d’intérêt général) a été donné à la Société Gaz de Normandie, donc à Poweo, dont le patron, Charles Beigbeder a revendu toutes ses parts à la société VERBUND, une semaine après l’opération réalisée, empochant au passage 40 millions d’Euros.
Les maires des communes de la Côte d’Albâtre, au delà des clivages politiques, sont venus témoigner leur soutien dans le combat que mène Saint-Jouin contre ce projet qui va défigurer durablement nos côtes.
Claude Taleb, Vice-Président de la Région Haute-Normandie, nous fait part de sa consternation face au double langage du ministère de l’écologie. On a un Borloo des villes, et un Borloo des champs, le premier faisant des discours sur la planète, parlant des grands engagements de la France pour réduire les gaz à effets de serre, le second, qui ne ferme même pas les yeux, mais autorise des installations dont la conséquence est la surproduction d’énergie, dans une région qui souffre déjà de surproduction d’énergie ! Comme pour ce qui est fait envers Natura 2000, cette décision porte atteinte à la crédibilité des grands engagements sur le développement durable. Si on doit charcuter NATURA 2000, on charcutera NATURA 2000, en bafouant la démocratie et la population.
M. Stéphane Hessel (ancien résistant et résistant encore, co-rédacteur de la déclaration universelle des droits de l’homme, ancien ambassadeur de France) vient résister encore, aux côté de la population est des élus. Ecoutez les sages paroles qu’il nous délivre, pour sauver l’environnement, au moment de délivrer Marianne.

Un autre polémique oppose les promoteurs aux autres parties : la “déclaration d’utilité publique”.
Le gaz est un combustible cher, qui risque de faire augmenter les prix à long terme.
Et si “Gaz de Normandie” estime que la région doit renforcer sa position de pôle énergétique, aucun document stratégique établi collectivement (SRADT,SCoT, Plan Climat-Energie) ne partage cette position.
La Seine-Maritime est déjà suffisamment équipée, avec 2 centrales nucléaires, une centrale thermique, un port pétrolier, des usines de raffinage de pétrole, 2 centrales à charbons, plusieurs parcs éoliens off-shore, et un EPR à venir !
L’Europe s’est fixé pour objectif de diminuer les gaz à effets de serre de 20%, d’augmenter les énergies renouvelables de 20%, et de réduire la consommation énergétique de 20% d’ici 2020.
Si l’énergie à base de gaz produit moins de CO2, le méthane a un effet de serre 90 fois plus important que le CO2, et la filière a du mal a descendre sous les 12% de déperdition de gaz ! Le bilan global de la filière GNL, de terminal à terminal, représente un rejet de 12% minimum de méthane dans l’atmosphère.
En outre, le projet de terminal méthanier nécessitera un remblai sur 20 hectares, pris sur une zone fragile, avec un écosystème abritant des espèces qu’il faut protéger.
Et pour réchauffer le gaz, il faudra refroidir l’eau, et la chlorer !
La sécurité aussi fait débat : Là où GDF a besoin de 80 Ha pour séparer les installation pétrolières et gazières, Poweo n’a besoin que de 25 Ha. Et ce à quelques centaines de mètres des habitations.
Quant au tourisme, qui représente 30.000 emplois en Seine-Maritime, notamment grâce à la richesse de notre littoral, il sera malmené par un tel projet. Rien qu’à Saint-Jouin, c’est 10 projets économiques et touristiques qui sont incompatibles avec la réalisation du terminal.
Il n’est pas alors étonnant que ce projet jugé d’utilité publique dans les cénacles parisiens soit jugé nocif localement.

Rentrée scolaire à Saint-Pierre du Vauvray : les formulaires d’inscription à la cantine et aux activités périscolaires

Vous trouverez ici le règlement, les horaires, les tarifs et les formulaires d’inscription – à imprimer et à retourner en mairie.

Les activités périscolaires sont conduites par le personnel municipal de 7h00 à 8h30, de 11h30 à 13h30 (pour les enfants qui déjeunent à la cantine) et de 16h30 à 18h30.

Les tarifs 2009/2010 :

ST PIERRE DU VAUVRAY Extérieurs ADULTES
Cantine Périscolaire matin ou soir Périscolaire matin et soir Cantine Périscolaire matin ou soir Périscolaire matin et soir Cantine
3,00€ 2,54€ 3,40€ 3,78€ 3,09€ 3,80€ 4,98€

Lire aussi : Augmentation des tarifs de restauration scolaire et des activités périscolaires à Saint-Pierre du Vauvray : peut-on envisager le système du quotient familial ?

Roger Ribreau : un acteur incontournable de la vie de Saint-Pierre du Vauvray

Le 30 juillet dernier, à l’âge de 76 ans, Roger Ribreau nous quittait.

Nous voulons saluer cette personnalité incontournable de notre commune. Par son engagement associatif, Monsieur Ribreau était un acteur majeur de la vie de notre village.
Président de l’association des Anciens Combattants et Président de l’Atelier d’Arts plastiques, il était la cheville ouvrière de nombreuses manifestations : cérémonies commémoratives des 8 mai et 11 novembre, Fête de la Peinture, Salons des peintres locaux, amateurs et professionnels.
D’une énergie et d’une rigueur sans faille, il fut un modèle pour tous ceux qui s’investissent pour que nos petites communes vivent.

Hommage lui sera rendu le jeudi 6 août 2009 à 16h en l’église de Saint-Pierre du Vauvray, dont les murs mêmes sont ornés de l’une de ses toiles…
Nous assurons sa famille de nos profonds regrets.

Peur des jeunes !

Suicides, accidents, violences, émeutes… Entre “racailles” et “nettoyeurs au karsher”, entre discours sécuritaire qui stigmatise les “djeun’s” et irrespect social : le malaise grandit entre la société et ses jeunes.
“Peur des jeunes”. On peut le lire dans les 2 sens : les jeunes ont peur d’une société où ils ne trouvent pas leur place. L’autre, pire : la société a peur de sa jeunesse. Chaque fait divers est suivi d’insultes, de dépôts de plaintes, de commentaires acerbes, voire haineux, sur le net : l’agressivité remplace le dialogue et la médiation.
Et pourtant, au moment du pousse-café le dimanche, on ressasse ses souvenirs d’une jeunesse rebelle, libérée… lointaine.
Où va une société qui a peur de sa jeunesse, qui lui refuse la confiance et le respect nécessaires à la formation des adultes de demain ?
C’est paradoxal : d’un côté, la société de consommation développe le culte de la jeunesse éternelle, ce qu’on appelle le “jeunisme”. De 27 ans à 67 ans, tout le monde voudrait rester éternellement jeune, mince et plein de cheveux (mais pas blancs), l’Ipod dans l’oreille et la mèche dans le vent… Piège grossier pour consommateurs ! Miroir ensorceleur qui vous piège pour mieux vous faire taire : “Sois jeune et tais-toi !” clamaient les slogans de mai 68.
Quelle place la génération massive du baby boom laisse-t-elle aux générations suivantes ? Comme les femmes, comme les personnes issues des “minorités”, il est difficile de trouver sa place dans la société française quand on est jeune (que dire alors si l’on est une jeune femme issue des minorités ?!) Le monde du travail et le monde politique en fournissent les illustrations flagrantes.
Evidemment les aînés font valoir leur expérience. Car en période de disette, on a besoin de sauver sa peau. Les cadets, eux, sont nés avec une technologie qu’on a trop de mal à acquérir. Ils sont ambitieux. Ils ont envie de mettre à la retraite des utopies qui ont mal vieilli. Ils reprochent un bilan qu’on a du mal à maquiller. Ils ont la forme, la beauté, les rêves, la liberté rivée au coeur… mais ils n’ont que ça.
Taux de chômage record : « Au mois de février, a-t-on pu lire dans Le Monde du 24 avril 2009, 23% des jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage » , « Le chômage des jeunes augmente deux fois plus vite que celui du reste de la population », constate un document du Haut-commissariat dirigé par Martin Hirsch (Les jeunes dans la crise économique). Et que penser du “plan d’urgence en faveur des jeunes” annoncé par Nicolas Sarkozy le 24 mars, axé sur l’essor de l’apprentissage et des formations en alternance ? Est-ce ainsi qu’on leur donnera accès aux emplois qualifiés ?
Ni la “stagiarisation à vie”, la précarisation, le “smic jeune” ou autre CPE, n’apportent une quelconque réponse concrète.
Le 7 juillet dernier, Martin Hirsch, haut-commissaire à la Jeunesse, publiait son Livre Vert sur la Jeunesse, un ensemble de 57 propositions : création d’un “service public de l’orientation”, mise en place d’un tutorat dans les entreprises sous la forme d’un “couplage junior-senior”, doublement des contrats en alternance, interdiction des stages hors-cursus, création d’une “dotation autonomie” de 4.000 euros… Des mesures dont le coût, hormis celui de la dotation autonomie (1,6 milliard d’euros), n’a pas été estimé et qui n’ont été suivies d’aucun engagement de la part du gouvernement. Encore un dossier aux oubliettes ?!

Notre société a peur de ses jeunes. Les jeunes, bien sûr, ont peur de la société.
La société a simplement peur. A qui s’en prend-t-on ? A ceux qui sont destinés à nous épauler dans pas longtemps.
Mais vu comment on se comporte, je comprends qu’on ait un peu peur…

Titres de transport scolaire pour l’année 2009/2010

Cette année, en raison d’un changement de transporteur, les demandes de titres de transport scolaire sont à déposer directement à la Communauté d’Agglomération Seine Eure : Maison Commune, Avenue des Métiers, 27100 Val de Reuil (02 32 50 85 50).
Le service sera ouvert à partir du 10 août, tous les matins de 10h à 12h et les lundi, mardi et jeudi après-midi de 15h à 16h30.

  • Pour les écoliers, le titre “GENERATION PRIMAIRE” est à 38€ / an / élève.
  • Pour les collégiens et lycéens, le titre “GENERATION” est à 60€ / an / élève : il permet 1 aller/retour par jour sur la ligne scolaire, en période scolaire.
  • Pour les collégiens et lycéens, le titre “GENERATION PLUS” est à 110€ / an / élève : il permet l’aller/retour par jour sur la ligne scolaire, ainsi que l’accès à la totalité du réseau “TRANSBORD” toute l’année, y compris pendant les vacances scolaires, à raison de 6 voyages par jour (l’aller/retour scolaire compte pour 2 voyages).

En raison du changement de transporteur, les chèques doivent être libellés à l’ordre du Trésor Public.
N’oubliez pas de joindre 2 photos d’identité.

La “navette trempette” relie Heudebouville, Vironvay, le Vieux Rouen, Saint-Pierre du Vauvray, Saint-Etienne du Vauvray à la Base de Loisirs de Léry-Poses

Du vendredi 3 juillet au samedi 30 août 2009 (ne circule pas les 14 juillet et 15 août), la “navette trempette” vous permet pour 1€ d’aller passer l’après-midi ou la journée à la base de loisirs de Poses.

Ligne NT2

Aller LUNDI AU VENDREDI SAMEDI
Heudebouville RN 8:35 13:25 13:25
Heudebouville Venables 8:36 13:26 13:26
Heudebouville Mairie 8:37 13:27 13:27
Vironvay Auberge 8:41 13:31 13:31
Vieux Rouen 8:44 13:34 13:34
Saint-Pierre Mairie 8:50 13:40 13:40
Saint-Pierre Troènes 8:51 13:41 13:41
Saint-Etienne Mairie 8:53 13:43 13:43
Centre nautique (lac du Mesnil) 9:05
Base de Loisirs 9:10 13:55 13:55
Retour LUNDI AU VENDREDI SAMEDI
Base de Loisirs 17:00 17:00
Centre nautique (lac du Mesnil) 17:05
Saint-Etienne Mairie 17:13 17:19
Saint-Pierre Troènes 17:14 17:20
Saint-Pierre Mairie 17:15 17:21
Vieux Rouen 17:19 17:25
Vironvay Auberge 17:24 17:30
Heudebouville Mairie 17:29 17:34
Heudebouville Venables 17:30 17:36
Heudebouville RN 17:33 17:39

Tarif Ticket Unité : 1€
Passeport 10 Voyages : 7€
Ces titres peuvent être achetés auprès du conducteur.

ESPACE TRANSPORTS : 6, rue de la Laiterie – Louviers
N° Azur : 0810 300 893
TRANSBORD *

* Attention, le site internet transbord ne fonctionne pas en ce moment. En attendant que Veolia prenne les responsabilités des prestations pour la CASE (1er septembre 2009), le site internet maintenu par Keolis est en panne depuis quelques jours. Espérons que cela ne durera pas jusqu’au 1er septembre.

Activités estivales autour de Saint-Pierre du Vauvray : sport, culture, tourisme

Pour ceux qui restent dans la région, petits et grands, de nombreuses activités vous sont proposées.

  • Atelier sculpture pour enfants et adultes : Samedi 25 juillet, 14h-17h à Gisacum ( 8 rue des Thermes, Le Vieil-Evreux). Accompagnés et guidés par une sculptrice, réalisez une sculpture inspirée des représentations animales que les Gallo-Romains appréciaient (cheval, aigle, dauphin …). Vous pouvez venir en famille et réaliser une œuvre collective. Les participants emportent leur sculpture à la fin de l’atelier.
    Tarif de 5 € par personne, à partir de 8 ans, réservation obligatoire.

    Exposition «Mémoire de terre» ouverte tous les jours de 10h30 à 18h30 jusqu’au 7 août sur le site archéologique départemental de Gisacum. Entrée libre et gratuite. Renseignements et réservation (pour les ateliers) au 02 32 31 94 78 ou gisacum@cg27.fr.

  • 19e “Nuit des Etoiles” au Domaine d’Harcourt : Samedi 25 juillet, à partir de 20h. Les astronomes bénévoles du club d’astronomie de Louviers vous y attendent afin de vous faire partager leur passion du ciel. La Lune est mise à l’honneur à l’occasion de cette nouvelle édition pour fêter plusieurs anniversaires : il y a en effet 400 ans qu’elle a été observée pour la première fois par Galilée, et voici 40 ans que l’homme y fit ses premiers pas… Exposition, conférence, projection et pôles d’observation seront au programme de cette soirée. Vous pourrez aussi regarder confortablement les astres et la Lune depuis les transats mis à votre disposition.

    Accueil du public à partir de 20h : exposition et projection.
    21h30 : conférence “L’astronomie, la Lune et les exo-planètes”, par Guy Ventouillac, membre du club d’astronomie de Louviers.
    22h30 : calage des appareils et début des observations.

    Gratuit. Réservation conseillée au 02.32.46.29.70
    Buvette sur place à partir de 19h.
    Domaine d’Harcourt 13 rue du Château
    harcourt@cg27.fr

  • “Tous en yole !” : Dimanche 26 juillet de 9h à 16h30. Au programme : suivez le guide pour une randonnée à pied de 10km sur les bords et les coteaux de la vallée de la Seine ; une découverte du méandre de Poses, des panoramas, ainsi que de la faune et de la flore atypiques des coteaux crayeux. Après un pique nique tiré du sac à Connelles, retour à Poses en embarquant à bord de bateaux exceptionnels : Yole de Bantry ou de Ness et partez à la découverte d’une navigation sur le fleuve à « la rame », sur les bras secondaires de la Seine entre les îles sauvages et les habitations ! Une belle occasion d’admirer les coteaux découverts le matin mais vus du cours d’eau.
    Renseignements et inscriptions obligatoire auprès de l’Office de Tourisme Seine-Eure, à Louviers. Tel. : 02 32 40 04 41. Tarifs: 13 € par adulte; 11.50 € pour les enfants de 12 à 18 ans; gratuit pour les moins de 12 ans. Places limitées.
  • Louviers-plage : du 13 juillet au 15 août 2009 de 14h à 19h au Moulin et à la Villa CALDERON.

    Opération “Poses-lecture” à la base de loisirs de Léry-Poses : 600 livres de toute sorte sont mis à la disposition des usagers. L’emprunt de ces livres est gratuit, sans inscription préalable, sans opération de prêt, pour une consultation sur place, sur les tables, sièges, mobilier de jardin, disposés à l’extérieur.

  • Stages d’été à la base de loisirs de Léry-Poses : pour les groupes et les individuels, enfants et Ados de 7 à 17 ans, durant les vacances scolaires. Les stages Cocktail été sont des séjours de 5 jours du lundi au vendredi, ils se présentent sous deux formules, en pension complète ou en demi pension.
    Au cours de ces stages, les jeunes se verront initier à la pratique de la voile, du Canoë-Kayak, de l’escalade, du tir à l’arc et au téléski pour les plus de 12ans. Les stages sont ouvert aux jeunes âgés de 7 à 17 ans qui seront répartis par groupe de 10 en fonction de l’âge des stagiaires, le centre peut accueillir 80 jeunes par semaine dont 50 en pension complète.

    Pour les demi-pensions, ouverture du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00.
    Accueil de 8h00 à 9h00 le matin et départ le soir de 17h00 à 18h00.
    Pour les pensions complète, accueil le lundi matin de 8h00 à 9h00 et départ le vendredi de 17h00 à 18h00

    Tarifs “Particuliers” :
    Cocktail été et stages spécifiques en demi-pension : 143 € la semaine
    Cocktail été en pension complète : 240 € la semaine

    ATTENTION : certificat médical et attestation de natation indispensables ! Tout dossier incomplet ne sera pas pris en compte.
    Contacter le 02.32.59.13.13 avant d’envoyer le dossier d’inscription. Télécharger le dossier d’inscription.

  • Cin’Eté à Val-de-Reuil : tous les soirs à 22h30, du 14 juillet au 15 août, projection gratuite sur la pelouse de la piscine. Au total, trente-trois films seront projetés dans le cadre de cette opération, sur le thème : “Exister, c’est être différent”. Dans la journée des ateliers autour du cinéma sont ouverts à tous les enfants de la commune et de l’agglomération.

    Programmation :

    14-juil-09 Bienvenue chez les Ch’tis
    15-juil-09 Inch Allah Dimanche
    16-juil-09 L’enfant qui voulait être un ours
    17-juil-09 Garde à vue
    18-juil-09 Le Placard
    19-juil-09 Les trois brigands
    20-juil-09 Un homme et son chien
    21-juil-09 Alex Rider : Stormbreaker
    22-juil-09 Aide toi le ciel t’aidera
    23-juil-09 Outsiders
    24-juil-09 2 Days in Paris
    25-juil-09 Pédale dure
    26-juil-09 Le sens de la vie pour 9,99$
    27-juil-09 Daratt, saison sèche
    28-juil-09 La vie est un long fleuve tranquille
    29-juil-09 Métisse
    30-juil-09 Les trois Frères
    31-juil-09 Dans les cordes
    01-août-09 Les vieux sont nerveux
    02-août-09 Horton
    03-août-09 Crustacés et coquillages
    04-août-09 La traversée du temps
    05-août-09 Exils
    06-août-09 Spartatouille
    07-août-09 La France
    08-août-09 Arthur et les Minimoys
    09-août-09 Kirikou et les bêtes sauvages
    10-août-09 Gazon maudit
    11-août-09 Soirée ateliers courts
    12-août-09 Big City
    13-août-09 Michou d’Auber
    14-août-09 Indigènes
    15-août-09 E.T.

N’hésitez pas à compléter cette liste d’activités par vos commentaires !

Graff’ : les jeunes de Saint-Pierre du Vauvray rendent hommage à leur ami Jason

“Parti trop tôt”, “Jason dans nos coeurs”, “Jason, on t’oublie pas”, “Rest in peace” : les amis de Jason ont gravé leurs messages d’adieu sur leur mur de graff’, érigé en stèle. L’apaisement et l’émotion ont succédé à la colère et à la révolte qui ont suivi l’accident de ce vendredi fatal…

1991-2009, trop jeune pour mourir.

les jeunes de Saint-Pierre du Vauvray rendent hommage à leur ami Jason

Bon voyage, Jason.

Louviers-plage 2009

Du 13 juillet au 15 août 2009 de 14h à 19h
Au Moulin et à la Villa CALDERON

Pour tous ceux qui restent, qui reviennent, ou qui attendent de partir, dépaysez-vous en plein coeur de la ville avec cette quatrième édition de Louviers-plage. Rendez-vous à tous les amoureux de la plage et de la convivialité : au programme des jeux d’eau, de sable, des ponts de singe et autres structures installées pour le plaisir des petits et des grands. Sur chaque lieu des animateurs vous accueillent gratuitement.

Renseignements : 02.32.25.40.37 ou 02.32.09.59.90

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV