Laetitia Sanchez

Laetitia Sanchez a écrit 282 articles pour saintpierre-express

About Laetitia Sanchez

Here are my most recent posts

Le 18 juin, dites : “Oui au bio dans ma cantine !”

afficheMalbouffe, OGM, pesticides : dites stop ! Pour la santé de vos enfants et pour préserver la planète.

A l’issue du Grenelle de l’environnement, il a été décidé de passer à 20% de bio dans les cantines à l’horizon 2012. Le WWF-France agit dès à présent, en lançant la première campagne nationale pour l’introduction de produits issus de l’agriculture biologique locale dans les cantines scolaires. Avec la campagne « Oui au bio dans ma cantine » le WWF-France appelle tous les parents d’élèves à se mobiliser le 18 juin pour convaincre le maire de leur commune de privilégier les produits issus de l’agriculture biologique dans chaque cantine scolaire et de mettre en oeuvre des mesures concrètes pour inciter les agriculteurs de son territoire à passer au bio.

Le bio c’est bon pour la santé car riche en éléments nutritifs mais surtout, exempt d’OGM, de pesticides et de conservateurs potentiellement nocifs pour l’organisme !

Le bio, c’est bon pour l’environnement en privilégiant un mode de production qui respecte les ressources naturelles, les sols et la biodiversité. S’il est local et de saison, c’est moins d’énergie consommée pour sa production et son transport et du coup, moins de gaz à effet de serre pour la planète !

Enfin, le bio, c’est bon pour les finances ! En bio, les agriculteurs touchent un revenu décent, la production locale bio crée 20 à 30% d’emplois supplémentaires et permet de faire économiser aux contribuables les frais de décontamination et frais médicaux générés par l’utilisation des pesticides.

Pour la santé de vos enfants et pour préserver la planète, dites « Oui au bio dans ma cantine » !

Signez la pétition et faites entendre votre voix auprès de vos élus.

Les fêtes d’IMA : il y a de la joie !

Après le cabaret du mois de mars, l’association intercommunale de musique nous a une nouvelle fois offert le plaisir d’entendre les élèves et les professeurs se produire le samedi 6 juin 2009 à Saint-Etienne du Vauvray, devant une salle comble. Petits et grands, tous avaient le trac, mais les professeurs ont su mettre à l’aise et guider leurs élèves. Un repas canadien a permis de finir la soirée en toute convivialité.
Merci à toutes ces associations qui font vivre nos communes !

“Collège mort” à Val-de-Reuil (27100) : PMF doit renaître

Professeur depuis 15 ans, je suis venue par choix enseigner à Val-de-Reuil il y a trois ans. J’y mène de nombreux projets, j’aime les élèves. J’y ai connu des bonheurs et des difficultés, à l’image de tous ceux qui exercent ce “beau métier” d’enseignant.
Cette année particulièrement, les incivilités se sont de plus en plus fait sentir, jusqu’aux faits graves qui se sont produits ces derniers jours : un père en ITT, violemment agressé par des élèves à la sortie des cours. Quelques jours auparavant, c’était un élève qui était hospitalisé.
Pour protester contre ces actes de violence et marquer notre soutien à l’égard des parents et des élèves victimes, nous avons décidé de mener une opération “collège mort” ce jeudi 11 juin. Et ce, jusqu’à ce que M. l’Inspecteur d’Académie accepte de venir entendre nos demandes.

Cela ne fut pas long : à 12h, notre lettre était faxée et à 17h, M. Moya et Mme Delestre, Proviseur Vie Scolaire au Rectorat de l’Académie de Rouen, étaient présents au sein de notre établissement.

En février dernier, une motion avait été rédigée en Conseil d’Administration par les parents et les enseignants élus.
Suite à cela, le 8 avril, M. Moya, Inspecteur d’Académie, nous avait reçus et nous l’avions alerté sur le climat d’insécurité qui s’installait dans notre établissement. Des catégories socio-professionnelles de plus en plus défavorisées, une rotation des enseignants importante, un cadre vétuste : tout cela a favorisé la perte de repères et installé un climat de crise au sein du collège.

Après nous avoir reçus en avril, M. Moya avait rencontré M. Destans, Président du Conseil Général, et M. Jamet, Maire de la ville de Val-de-Reuil, pour statuer sur l’avenir du collège Pierre Mendès France.

Petit rappel historique et géographique : le collège Pierre Mendès France est né avec le projet de la Ville Nouvelle dans les années 70. Situé au bout de la Dalle de Val-de-Reuil, c’était un projet de collège ouvert sur la ville. Les temps ont changé et ce beau projet rencontre aujourd’hui ses limites : c’est une passoire à entrées multiples où l’on entre et l’on sort facilement, un dédale de couloirs où il est très facile d’échapper à la surveillance.

A l’issue de cette seconde rencontre du 11 juin, les engagements suivants ont été pris :

  • 1ère étape : le collège se verra “résidentialisé” dès la rentrée prochaine, c’est-à-dire coupé de la Dalle par des grilles, ne laissant plus qu’une entrée unique, plus facile à surveiller ;
  • 2ème étape : l’Inspecteur d’Académie a accordé des moyens supplémentaires pour la surveillance au sein du collège ;
  • 3ème étape : les personnels du collège s’engageront à la rentrée dans une démarche d’audit participatif, afin de redéfinir un cadre et des protocoles lisibles et sécurisants pour les élèves ;
  • 4ème étape : des projets éducatifs seront mis en place pour améliorer le climat entre élèves et avec les professeurs (rédaction d’une charte de vie au collège, formation sur la médiation des conflits, tutorat) ;
  • 5ème étape : il faudra également développer les dispositifs d’excellence pour favoriser la réussite de tous, avec l’inscription de l’établissement dans le dispositif Arcol(1).

Pas d’engagement en revanche sur l’attribution d’un CPE stagiaire à la rentrée et d’un poste d’infirmière à temps plein.

Nous resterons vigilants. Par respect pour nos élèves. Parce que l’Ecole de la République se doit d’offrir l’égalité d’éducation pour tous, en offrant le meilleur à ceux qui ont le moins.

(1) dispositif d’accompagnement pour favoriser la réussite des jeunes en éducation prioritaire et leur permettre l’accès aux filières d’excellence.

Communiqué de la Mairie de Val-de-Reuil : Le Maire de Val-de-Reuil exige la sécurisation du collège Pierre Mendès France

Les résultats des élections européennes à Saint-Pierre du Vauvray

Abstention : 57.39%

Parti Têtes de listes Commune Région (nombre de sièges)
Liste de la majorité M. RIQUET Dominique 21.29% 24.22% (4)
Liste du Parti socialiste M. PARGNEAUX Gilles 18.60% 18.09% (2)
Liste Europe Ecologie Mme FLAUTRE Hélène 16.17% 12.10% (1)
Liste du Front national Mme LE PEN Marine 11.05% 10.18% (1)
Liste centre – MoDem Mme LEPAGE Corinne 6.47% 8.67% (1)
Liste divers droite M. NIHOUS Frédéric 6.47% 4.26% (0)
Liste d’extrême-gauche – NPA Mme POUPIN Christine 6.20% 5.80% (0)
Autre liste M. FRAU Bernard 5.66% 3.56% (0)
Liste du PCF et du Parti de gauche M. HENIN Jacky 3.23% 6.84% (1)
Liste divers droite M. GREGOIRE Thierry 2.70% 2.40% (0)
Liste d’extrême-gauche M. PECQUEUR Eric 1.08% 2.08% (0)
Autre liste M. BORIE Jacques 0.54% 0.19% (0)
Liste d’extrême-droite M. LANG Carl 0.54% 1.52% (0)

Fête de l’eau et de la peinture à Saint-Pierre du Vauvray

Dimanche 7 juin, les sollicitations étaient nombreuses pour les habitants de Saint-Pierre et d’ailleurs : entre les élections européennes, la fête des mères, la finale de Roland-Garros et la fête de la peinture, la journée promettait d’être bien remplie !

Comme d’habitude, les associations locales étaient au rendez-vous pour animer la fête et pour prêter les bras et les sourires de leurs bénévoles : l’Atelier d’Arts plastiques bien sûr, L’Apure et ses mariniers, les filles de Saint-Pierre Pour Tous (pardon François !), IMA et Temps libre. Quel dommage que la randonnée proposée par cette dernière association aux alentours de Saint-Pierre n’ait pu bénéficier d’aucune publicité dans les programmes…

Comme à chaque manifestation, les habitants du village, les familles, les anciens et aussi quelques jeunes, ont répondu présents et sont venus partager les moments de convivialité qui leur étaient offerts.

Tous ont retrouvé avec plaisir la calèche de l’association « le Chemin du Halage » (02 32 49 28 84), déjà présente sur le Marché de Noël grâce à Jérôme.

Comme de vrais matelots, ils ont bravé les grains sur la Seine, à bord de la yole de Bantry de l’association « Batel’eure », des kayaks de Louviers, du remorqueur « La Fauvette » (même amarré, ça bouge !) et d’un bateau de plaisance sur lequel les personnes intéressées par une croisière en Seine pouvaient découvrir les îles proches de Saint Pierre.

Merci aux écoles pour les œuvres des enfants sur le thème de l’eau, et à Linda pour l’atelier maquillage, qui connaît toujours un grand succès !

Des regrets ? Curieusement, j’ai vu très peu de peintres au bord de l’eau, deux seulement (le temps d’être filmés…), et il semblerait qu’il y en ait eu jusqu’à 4.
J’ai cherché aussi l’ambiance guinguette promise par le programme, ou encore l’atelier poterie.
J’ai regretté encore que le quai de Seine ne soit pas plus valorisé, jusqu’à la Maison du Coche d’eau, qui abrite aujourd’hui les ateliers d’un peintre et d’une céramiste de talent : c’était avec plaisir que j’avais visité leurs ateliers il y a deux ans.
Par contre, j’ai apprécié la présence des jeunes. Peut-être qu’une activité graff’ aurait pu être proposée ? Car on sait que cette activité est déjà présente dans la commune avec les graffeurs Dosuno, Melk, et Moa.
Les enfants ont été ravis, entre maquillage, balade en calèche ou en bateau, et parce que les enfants aiment à se retrouver.

Ce qu’il faut retenir, c’est l’envie qu’ont les habitants de Saint-Pierre de se rencontrer et de faire vivre leur village : c’est une richesse irremplaçable qu’il faut à tout prix préserver.

Alors, vivement la prochaine !

Et faisons d’ici là quelques vœux :

Des peintres bien sûr, il faut les faire venir, c’est quand même la fête de la peinture.
Un peu de publicité dans le village, sur le blog, le bulletin municipal, chez les commerçants, dans les écoles…
Et – rêvons un peu ! – des quais de Seine piétons et aménagés, de la halte fluviale jusqu’au zoo miniature…

Le 7 juin, votez !

le 7 juin, VOTEZ !Votez selon votre opinion, votez avec vos convictions, mais votez. Ne laissez pas le vote se passer sans vous ? Si vous croyez que l’Europe ne fait rien pour vous, ou contre vous, ne courez pas le risque de vous tromper. S’abstenir, c’est laisser les autres voter pour vous.
En allant acheter votre pain : votez.
Si vous ne savez pas pour qui voter, demandez conseil à vos proches et vos amis.
Si vos amis sont indécis, alors, prenez conseil auprès de ceux dont vous respectez les valeurs, le bon sens, l’intelligence…
Et si encore vous ne savez pas pour qui voter, votez utile ! Mon avis personnel, c’est que l’air est utile, l’eau est utile, la planète que nous foulons est utile ! Votez pour ceux qui sauront la conserver au mieux.
Votez aussi pour défendre vos valeurs, qu’elles soient de gauche ou de droite.
Mais ne pas voter, c’est laisser arguer que le vote n’a plus de valeur. Et là, votre droit de vote durement acquis, on vous le volera.
Prenez quelques instants dimanche matin, pour ne pas être simple spectateur impuissant au spectacle qui aura lieu de toutes façons le soir.
Tant que vous votez, vous avez du pouvoir. Ensemble, vous êtes plus puissants que les lobbies, et même que les gouvernements et les parlements. Parce qu’ils sauront qu’ils sont redevables de l’accomplissement de leur politique devant vous.
Votez et puis passez un bon dimanche.

“Un jour viendra où les armes vous tomberont des mains, à vous aussi ! Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Pétersbourg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu’elle serait impossible et qu’elle paraîtrait absurde aujourd’hui entre Rouen et Amiens, entre Boston et Philadelphie. Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument comme la Normandie, la Bretagne, la Bourgogne, la Lorraine, l’Alsace, toutes nos provinces, se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs de bataille que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. – Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le vénérable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement est à l’Angleterre, ce que la diète est à l’Allemagne, ce que l’Assemblée législative est à la France ! Un jour viendra où l’on montrera un canon dans les musées comme on y montre aujourd’hui un instrument de torture, en s’étonnant que cela ait pu être !”
Victor Hugo, discours prononcé le 21 août 1849 lors du Congrès de la Paix.

“Au vingtième siècle, il y aura une nation extraordinaire. Cette nation sera grande, ce qui ne l’empêchera pas d’être libre. Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale au reste de l’humanité. (….)
Elle s’appellera l’Europe au vingtième siècle, et, aux siècles suivants, elle s’appellera l’Humanité.
L’Humanité, nation définitive, est dès à présent entrevue par les penseurs, ces contemplateurs des pénombres…”
Paris, 1867 – L’AVENIR, Victor Hugo

La Semaine du Microcrédit

Qu’est ce que la Semaine du Microcrédit ?

“La Semaine du Microcrédit ” est une manifestation organisée par l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique).

Pendant cinq jours, du 2 au 6 juin 2009, des forums seront organisés dans des lieux publics à Paris et dans toute la France pour permettre aux potentiels créateurs d’entreprise de s’informer, de présenter leur projet, et de discuter de sa réalisation avec des créateurs en activité ainsi qu’avec des équipes de l’Adie.

A qui s’adresse la Semaine du Microcrédit ?

La Semaine du Microcrédit s’adresse en particulier aux demandeurs d’emploi, aux travailleurs indépendants et aux salariés précaires exclus du système bancaire classique souhaitant créer leur entreprise, mais aussi à toute personne qui souhaite en savoir plus sur l’Adie.

Où se tiendront les forums ?

D’une durée de cinq jours, du 2 au 6 juin, la Semaine du Microcrédit se tiendra dans les lieux publics tels que des places d’hôtel de ville, des rues piétonnes, des galeries marchandes ou encore des marchés.

Organisés dans toute la France, ces forums permettront aux potentiels créateurs d’entreprise de s’informer, de présenter leur projet, et de discuter de sa réalisation avec des créateurs en activité ainsi qu’avec des équipes de l’Adie.

A Rouen du 3 au 5 juin (11h-17h) : Place Saint Sever (devant l’entrée commerciale Saint Sever)

Comment faire si je ne peux pas me rendre sur les forums ?

Vous pouvez également envoyer votre dossier à un conseiller Adie grâce au site internet Adie Connect, première plateforme de microcrédit en ligne créée par l’Adie ou appeler le numéro vert de l’opération : 0 800 800 566 (Appel gratuit depuis un poste fixe)

Retour aux sources : fête du lait bio à Saint-Vaast du Val (76890)

Ambiance champêtre en ce samedi 30 mai à la ferme de Delphine et Edgar Dumortier à Saint-Vaast du Val.
Des vaches sous les pommiers, des tables de ferme sous la grange, un pressoir à huile de colza, des toilettes sèches, du fromage, des confitures, du pain, des jeux autour des bottes de paille, tout était réuni pour faire le bonheur des petits et des grands.

Les enfants ont appris à faire du beurre et ont assisté à la traite des vaches. Ils ont pu déguster le lait tout juste sorti des pis. Ici, on n’est pas chez Danone ! Un lien direct est créé entre le producteur et les consommateurs, qui ont été chaleureusement accueillis.

Saint-Vaast du Val est un tout petit village du pays de Caux, niché autour de son église, quelque part entre Rouen et Dieppe. Il y a trente ans, j’y allais à l’école. Mes parents n’avaient pas de voiture et nous faisions nos courses à l’épicerie du village, à la ferme, et chez les commerçants ambulants. Aujourd’hui, les pavillons ont poussé, l’école et l’épicerie ont fermé.

Des manifestations comme celles-ci recréent de la convivialité et donnent l’espoir d’une relocalisation des activités, grâce à ces gens qui s’engagent pour que vive leur territoire.

Pour poursuivre la démarche, rendez-vous dans l’Eure cette fois, au Moulin Amour de Saint-Ouen du Pontcheuil, pour deux jours de “Printemps biologique” (les dimanche 31 mai et lundi 1er juin de 10h à 18h30).

Plus d’informations sur l’agriculture biologique : http://www.bio-normandie.org/

Centres de rétention : dehors ou dedans, nous restons aux côtés des étrangers.

Appel à mobilisation pour le 2 juin 2009

Le 2 juin les associations retenues par le ministère de l’Immigration pour intervenir dans les centres de rétention administrative deviennent des « prestataires », des concurrents dans le cadre de l’appel d’offres.

La mission d’accès aux droits auprès de personnes privées de libertés se transforme en simple mission d’information.

Les droits de l’Homme et les libertés fondamentales ne sont pas à vendre ! Face à une logique de concurrence des associations, nous revendiquons une logique de compétence et une parole citoyenne indépendante.

Associations, syndicats, avocats, citoyens, à l’intérieur ou en dehors des centres de rétention, nous continuerons à aider les étrangers pour la défense de leurs droits et de leur dignité. Dans les permanences, dans les tribunaux, dans les préfectures, dans les aéroports, dans la rue, nous poursuivrons nos actions auprès des étrangers et de leurs familles.

A Paris, nous appelons à un rassemblement solidaire, le mardi 2 juin, à 19 heures sur la place du Palais-Royal, devant le Conseil d’Etat, pour réaffirmer aux étrangers enfermés notre soutien et notre vigilance, pour dire notre attachement à l’indépendance des associations, à leur liberté de parole et de témoignage.

Pour rejoindre les mobilisations partout en France, en savoir plus : www.lacimade.org/2juin
Pour participer à la mobilisation, organiser une initiative localement : appel2juin@lacimade.org

Premiers signataires :
ACAT-France, ADDE, Amoureux au ban public, Anafé, CCFD, Terre Solidaire, CEDETIM, Comede, Emmaüs-France, Gisti, La Cimade, Fédération de l’Entraide Protestante, Femmes de la Terre, Ligue des droits de l’Homme, Mission Populaire Evangélique, MRAP, RAIDH, Réseau éducation sans frontières, le Secours catholique, SOS Racisme, le Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, Terre d’errance

Liste des mobilisations du 2 juin 2009

Rassemblement national

> Paris Place du Palais Royal à 19h

Rassemblements locaux

> Bobigny
Rassemblement à 18h devant le centre de rétention, Hotel de police, 45 Rue de Carency

> Cayenne
Rassemblement le 30 mai à 10h au marché de Cayenne

> Clermont Ferrand
Rassemblement à 18h30, Place de la Jaude

> Lille
Rassemblement à 12h devant le Palais de Justice

> Lyon
Chaîne humaine, place de la République à 19h

> Nîmes
Journée « porte fermée » en signe de protestation. Rassemblement à 9h ou 14h (à préciser) devant le Tribunal de Nîmes. Participez à l’action « du sable pour enrayer la machine à expulser »

> Marseille
Conférence de presse à 11h30 à La Cimade

> Mont de Marsan
Rassemblement à 12h devant la Préfecture

> Montpellier
Journée « porte fermée » en signe de protestation. Réunion publique ente 12h et 14h autour du livre « Cette France-là » : 28 rue du Fbg Boutonnet

> Orléans
Rassemblement place du Martroi, à 19h, à la fin du cercle de silence

> Palaiseau
A 17h30, manifestation à partir de la gare de Palaiseau jusqu’au centre de rétention

> Pau
Rassemblement et conférence de presse à 12h30 Place Clémenceau

> Plaisir
A 17h, manifestation en direction du centre de rétention depuis la gare Plaisir Grignon

> Rennes
Rassemblement à 18h, Place de la Mairie

> Rouen
Rassemblement à 18h devant le Palais de Justice

> Rochambeau (Guyane)
Rassemblement lundi 1er juin au centre de rétention de de Rochambeau à partir de 12h30

> Strasbourg
Rassemblement place Kléber à 13h : conférence de presse et expo-photo

> Toulouse
Marche solidaire au départ du Capitole à 17h30

Un album pour initier les enfants au jeu théâtral

ARLEQUIN SERVITEUR DE DEUX MAITRES de Carlo Goldoni

Illustrer une pièce de théâtre pour les enfants.

Quand l’éditrice m’a demandé de choisir une pièce classique pour en faire un album jeunesse, j’ai immédiatement pensé à l’Arlequin de Goldoni, dont j’avais encore en tête les mimiques des acteurs, leurs paroles chantantes et les couleurs de la mise en scène de Strelher au théâtre de l’Odéon.
Mais voir la pièce est une chose. La mettre dans un livre d’images pour enfants en est une autre ! Le texte d’Arlequin est dense, l’intrigue compliquée, le contexte de la Venise du 18ème siècle est lointain.
Pour moi qui avais pratiqué le théâtre pendant de longues années, l’expérience était nouvelle.
Faire un album de théâtre, c’est comme si on montait soi-même la pièce en exerçant tous les métiers, jeu, mise en scène, technique, écriture… tout ça sans bouger de son tabouret !
Il faut, avec crayons et pinceaux, choisir les acteurs, les habiller, les faire répéter et évoluer dans l’espace ; sélectionner une suite de scènes et, sur chaque page, peindre une nouvelle organisation du lieu scénique, du décor, de la lumière.
Et puis traduire le texte, adapter les dialogues pour un public d’enfants en pestant contre le peu d’espace laissé au texte par les illustrations… La mort dans l’âme, il a fallu amputer les répliques répétitives qui font rire le public de théâtre mais, sur le papier, ne sont que redondances ! D’une page entière, pleines d’éclats de rire, de jeux de scène, ne garder que quelques lignes….

Au théâtre, le rapport avec le public est direct, on lui raconte quelque chose, il applaudit ou siffle… Avec un livre, c’est différent. l’auteur est chez lui, le public aussi.
Cachés l’un de l’autre.
Le carnet de mise en scène à la fin du livre donne des conseils pratiques aux apprentis comédiens. Peut-être qu’un jour j’irai les applaudir au théâtre !
Ce sera là notre échange. Indirect.
A long terme ?
Je l’espère.

Sylvia Lulin, février 2008

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV