Accueil > chez L > Le 7 juin, votez !

Le 7 juin, votez !

le 7 juin, VOTEZ !Votez selon votre opinion, votez avec vos convictions, mais votez. Ne laissez pas le vote se passer sans vous ? Si vous croyez que l’Europe ne fait rien pour vous, ou contre vous, ne courez pas le risque de vous tromper. S’abstenir, c’est laisser les autres voter pour vous.
En allant acheter votre pain : votez.
Si vous ne savez pas pour qui voter, demandez conseil à vos proches et vos amis.
Si vos amis sont indécis, alors, prenez conseil auprès de ceux dont vous respectez les valeurs, le bon sens, l’intelligence…
Et si encore vous ne savez pas pour qui voter, votez utile ! Mon avis personnel, c’est que l’air est utile, l’eau est utile, la planète que nous foulons est utile ! Votez pour ceux qui sauront la conserver au mieux.
Votez aussi pour défendre vos valeurs, qu’elles soient de gauche ou de droite.
Mais ne pas voter, c’est laisser arguer que le vote n’a plus de valeur. Et là, votre droit de vote durement acquis, on vous le volera.
Prenez quelques instants dimanche matin, pour ne pas être simple spectateur impuissant au spectacle qui aura lieu de toutes façons le soir.
Tant que vous votez, vous avez du pouvoir. Ensemble, vous êtes plus puissants que les lobbies, et même que les gouvernements et les parlements. Parce qu’ils sauront qu’ils sont redevables de l’accomplissement de leur politique devant vous.
Votez et puis passez un bon dimanche.

“Un jour viendra où les armes vous tomberont des mains, à vous aussi ! Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Pétersbourg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu’elle serait impossible et qu’elle paraîtrait absurde aujourd’hui entre Rouen et Amiens, entre Boston et Philadelphie. Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument comme la Normandie, la Bretagne, la Bourgogne, la Lorraine, l’Alsace, toutes nos provinces, se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs de bataille que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. – Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le vénérable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement est à l’Angleterre, ce que la diète est à l’Allemagne, ce que l’Assemblée législative est à la France ! Un jour viendra où l’on montrera un canon dans les musées comme on y montre aujourd’hui un instrument de torture, en s’étonnant que cela ait pu être !”
Victor Hugo, discours prononcé le 21 août 1849 lors du Congrès de la Paix.

“Au vingtième siècle, il y aura une nation extraordinaire. Cette nation sera grande, ce qui ne l’empêchera pas d’être libre. Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale au reste de l’humanité. (….)
Elle s’appellera l’Europe au vingtième siècle, et, aux siècles suivants, elle s’appellera l’Humanité.
L’Humanité, nation définitive, est dès à présent entrevue par les penseurs, ces contemplateurs des pénombres…”
Paris, 1867 – L’AVENIR, Victor Hugo

Laetitia Sanchez

déjà 2 commentaires pour cet article

  1. Juin 2009
    6
    20 h 22

    La campagne a été belle. Espoir, volonté, rêve et réalisme y ont toujours été présents.
    Comme à son habitude, Daniel Cohn-Bendit a lâché des phrases prophétiques : “La tâche de cette campagne sera difficile parce que nous devons dire aux gens que pour sauver la planète, pour sauver les emplois, il faut changer” ou bien “Il faut réunir ceux qui ont peur de la fin du mois et ceux qui ont peur de la fin du monde”.
    Toutes les composantes de la famille écologiste ont été présentes et heureuses d’annoncer que “Seule l’Europe à la dimension de pouvoir donner une réponse écologique à la transformation de l’économie”.
    La quadrature du cercle a une solution et c’est celle de la conversion d’une société de consommation à une société de mieux être centrée autour des valeurs de l’humain et de la nature. En quelques mots « un projet d’écologie politique ».
    Cette vision ne s’est pas résumée à des textes fumeux, mais s’est basée sur deux idées fortes :
    – Un Bruxelles de l’emploi débouchant sur 10 millions d’emplois de l’économie verte ;
    – Une reconnaissance de la formation continue avec un salaire de formation pour accompagner cette transformation.
    Nous avons la tête remplie d’étoiles, assurés que nous sommes au carrefour de notre société, que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir une Europe forte et fédérale, que le changement ne nous fait pas peur – s’il est accompagné d’espoir -, et qu’aujourd’hui se construit l’espoir de demain.
    Si vous n’êtes pas encore convaincu de la pertinence de l’analyse et des propositions, je ne peux que vous conseiller d’aller sur le site http://www.europeecologie.fr. Et le 7 juin, votez pour la liste EUROPE ECOLOGIE car «Vous n’imaginez pas tout ce que l’écologie peut faire pour vous».

    Jérôme

  2. Juin 2009
    6
    21 h 10

    ENORME !
    Franck Martin appelle à voter pour europe-écologie !
    citation : “Pour être crédible, il faut savoir ce que l’on veut et le dire clairement. L’alliance de la carpe Aubry et du lapin Fabius à la tête du PS n’a aucun avenir.

    La sordide attaque de François Bayrou contre Daniel Cohn-Bendit, à la télévision hier soir, me déçoit profondément.

    J’attendais mieux du leader d’un parti qui incarne un anti-sarkozysme cohérent et un discours sur l’Europe responsable et cohérent. Mais je ne peux pas voter, dans une élection européenne, pour un parti qui refuse l’entrée de la Turquie dans l’Europe.

    Je voterai donc pour les Verts, pour Hélène Flautre, tête de liste du Nord-Ouest.

    Les Verts sont d’ardents européens, leur travail à Strasbourg est aussi important qu’efficace, leur attitude est celle de militants de la construction européenne. Alors, va pour les Verts, dans le cadre de cette élection européenne.”
    dans son post : http://agglobuzz.blogs.com/bloc_notes/2009/06/europe-va-bien-falloir-voter-mais-pour-qui-.html

    Bravo M. Martin. L’écologie est une vraie réponse, elle commence chez soi, en consommant de façon responsable, en évitant le gaspillage si facile… Elle continue dans son village, dans l’intercommunalité – avec notamment le développement des transports en communs, des échanges entres écoles, municipalités, par la participation citoyenne, et elle se prolonge dans le pays et dans l’Europe.

    On a une urgence, mais tellement importante qu’il faut s’y atteler maintenant, sans effets d’annonces (non suivi d’actes…), sans procéder à cette accélération de la volonté de résoudre dans l’instant… et d’oublier l’instant d’après. C’est une urgence à laquelle nous devons nous atteler tous ensemble, en dépassant les clivages (droite-gauche, face aux enjeux actuels, semble bien égoïste : il faut embarquer tout le monde !), en donnant un sens à l’action commune.
    La planète n’est pas morte d’avance, et les catastrophistes pourraient bien se tromper.
    Les verts ne sont pas la potion miracle, mais on voit que depuis des décennies, il annoncent les dégâts auxquels nous sommes confrontés. Et surtout, ils proposent des solutions.

    C’est moderne, c’est efficace, et c’est démocratique.
    Je vous félicite pour votre soutien à Europe-Ecologie (pour cette élection). Il y a du travail à faire, pour la communauté, pour chacun d’entre nous, mais on ne laissera pas une poubelle à nos gosses !

    Je vous félicite M. Martin ;)

    nono

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV