Jérôme Bourlet

Jérôme Bourlet a écrit 51 articles pour saintpierre-express

About Jérôme Bourlet

Here are my most recent posts

Des voitures, encore des voitures…

des voitures, encore des voitures... crédit photo Photothèque Europe

état des lieux :
Le territoire de la communauté d’agglomération Seine-Eure (CASE) a la particularité d’avoir, par jour et par personne, un nombre de 4,12 déplacements, soit le nombre le plus élevé par rapport à des agglomérations identiques.
En nombre de déplacements cela représente 235.000 déplacements par jour.
Un deuxième problème s’ajoute : sur l’ensemble des déplacements, 68 % sont réalisés en voiture.
Si on se concentre sur les déplacements entre la case et la communauté d’agglomération de Rouen, on trouve 18.117 déplacements, et 7.571 déplacements entre la case et communauté d’agglomération d’Elbeuf. Cela représente un peu plus de 11% de la totalité des déplacements.
Et, dans ce cas, ils sont tous effectués en voitureLire la suite […]
et solutions… :
  • La convention passée entre l’État et la Société de l’Autoroute Paris-Normandie (SAPN) pour la concession de la construction, de l’entretien et de l’exploitation d’autoroutes, dont l’A13 et ses bretelles, prend fin le 31 décembre 2012.
    La solution proposée par Jean-Louis Destans, Président du Conseil Général, lors du débat public d’octobre 2005, de tester la gratuité du péage d’Incarville (écouter l’enregistrement ci-dessous) est vraiment d’actualité.
    Etant donné le peu de temps restant à la concession, le coût de rachat ne doit plus être élevé.

  • La construction de parking relais favorisant le co-voiturage et le rabattement en bus en plusieurs lieux identifiés (cliquez pour voir la liste […]).
  • Augmenter le rabattement vers la gare de Val de Reuil, et renforcer la desserte sur cette gare ainsi que sur celles d’Igoville–Alizay, et Saint Pierre du Vauvray.
  • Coordonner les dessertes de bus entre la région, le département et l’agglomération.
  • Mise en place immédiate d’un titre de transport unique incluant tous les modes de transports (vélo location, train, bus et tramway).

Alors changeons notre regard et innovons. Lire la suite […]

Quelle semaine pour le nucléaire français !

Quelle  semaine pour le nucléaire Français ! ©Reuters

La question de la transparence de l’information est bien loin. Comme vous avez pu le voir cette semaine, la notion de déchets n’est pas la même pour tout le monde. C’est ainsi que, sous prétexte qu’un jour une partie de ces « restes de combustion » sera utilisée, que l’on retrouve du plutonium de retraitement français laissé en dépôt à Tomsk-7 (Russie) dans un site à ciel ouvert. Vous me direz loin des yeux…

Mais ces restes, on ne dit pas déchets, mais matières valorisables qui ne seront peut-être pas valorisées, traversent l’Europe…

Sans passer très loin de chez nous (ligne Paris – le Havre), ils prennent le bateau. Mais qui, d’EDF ou d’Areva, a effectué une réelle enquête d’impact et de risque lors de ces transports ? clic-clic pour lire la suite

le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) vient de déclarer à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) qu’il s’était trompé !

Mais cette même semaine le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) vient de déclarer à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) qu’il s’était trompé dans l’évaluation des quantités de plutonium présentes dans son Atelier de technologie plutonium (ATPu), en cours de démantèlement à Cadarache dans les Bouches-du-Rhône (cette fois c’est des restes de plutonium américain, vous savez « loin des yeux.. »). Cet « incident » est d’une extrême gravité… clic-clic pour en savoir plus

L’éolien, c’est pas du que vent…

à Fécamp, les éoliennes sont un atout touristique, autant qu'économique et environnemental

Peut-on imaginer des implantations d’éoliennes dans l’Eure ?

Une éolienne est rentable à partir de 2.500 à 3.000 h de fonctionnement par an.

Le schéma éolien de la région permet une répartition dans tout le département.

Il nous faut réfléchir à leur implantation, qui est actuellement favorisée par le gouvernement.

Ayons en tête les points suivants :

Les ENR ne pourront pas fournir assez d’énergie, si on n’accepte pas l’idée qu’il faut consommer moins…

clic-clic pour lire la suite, ou pour vous exprimer : pour ou contre les éoliennes ?

La fusion des communes s’impose-t-elle ?

La fusion des communes s'impose-t-elle ?

Depuis quelques semaines, l’agitation médiatique tourne autour de la fusion entre Val-de-Reuil et Louviers (voir la vidéo de caméra diagonale dans l’article).
Je crois qu’il serait bon de reprendre l’explication de cette proposition qui ne doit pas se limiter à une vision électoraliste.

La première raison n’est qu’une raison de calendrier.

La deuxième raison porte sur le fond : Comment créer un projet écologique, d’aménagement et de développement économique, éducatif, et culturel sur un territoire, afin d’en améliorer l’identification et la cohésion ?

Les avantages semblent évidents :

  • Harmonisation des taxes foncières,
  • Mutualisation des services,
  • Création de services,
  • Gestion de problèmes similaires,
  • Refus de l’étalement urbain,
  • Création de centralité,
  • Mise en place d’un schéma commercial,
  • Valorisation des réseaux,
  • Identification et valorisation des atouts à l’extérieur de la commune,
  • Potentiel de développement pour l’agglomération, et sa reconnaissance dans la grande couronne de Rouen

Cliquez pour lire la suite…

La crise laitière, une vision économique dépassée

Les producteurs laitiers viennent de suspendre leur mouvement de grève.

Quelques explications sont nécessaires pour comprendre le raz-le-bol justifié de cette profession.

Depuis des mois, le prix du lait payé aux éleveurs laitiers est parti dans une spirale infernale à la baisse qui les enfoncent dans des situations financières insupportables.

Après quelques mois d’augmentation des prix en 2007, l’augmentation inutile des volumes livrés en France et en Europe, et de la production dans d’autres grands bassins laitiers mondiaux (Nouvelle-Zélande entre autres), fait chuter drastiquement le prix payé aux producteurs. Les excédents de produits “industriels” – beurre et poudre de lait – ont de nouveau encombré les marchés. Lire la suite…

Les Verts de Haute-Normandie lancent la dynamique du rassemblement des écologistes pour les régionales 2010

logo_vertsCOMMUNIQUE DE PRESSE – 21/09/2009

Les Verts de Haute-Normandie, réunis en Assemblée Générale régionale samedi 19 septembre ont arrêté leur stratégie et désigné les premiers candidats de leur liste pour les élections régionales de mars 2010.

A la quasi unanimité, plus de 98% des suffrages, les Verts ont choisi de poursuivre la démarche de rassemblement des écologistes initiée par Europe Ecologie.

Ils présenteront aux haut-normands une liste d’écologistes, citoyens militants, associatifs, syndicalistes, chef d’entreprises etc. pour porter un projet de conversion écologique de la région Haute-Normandie.

Les Verts ont désigné en Assemblée Générale leurs 13 premiers candidats qui ont recueilli 87,3% des suffrages. Ils seront rejoints dans les semaines à venir par d’autres candidats verts et non verts pour constituer en novembre la liste du rassemblement des écologistes, forte de 55 femmes et hommes mobilisés autour de l’éco projet. Lire la suite

Taxe carbone : La fiscalité écologique fait pschitt !

Après une semaine de cafouillages et de cacophonies à droite comme à gauche, le Président de la République vient de rendre aujourd’hui son arbitrage sur la taxe carbone. Malgré ses déclarations, il a validé les annonces de son premier ministre, pourtant dénoncées par les associations écologistes et les Verts : un prix bas à 17 euros la tonne de CO2, l’exemption de l’électricité et de l’agriculture, et la redistribution du produit de la taxe à tous, entreprises et riches compris.

Une taxe carbone qui part en fumée ? […] Lire la suite…

Appel au rassemblement des écologistes haut-normands

Régionales 2010 – Appel au rassemblement
La Haute Normandie Ecologique : maintenant !
Pour une mutation écologique et un nouveau contrat social dans notre Région
Haute-Normandie Ecologie

Appel mis en ligne par : Les Verts de Haute-Normandie le groupe des elus Verts au Conseil régional les Verts de Rouen les Verts du Havre Mont Saint Aignan Autrement Saint-Pierre Express Penser paysage Ministère pour un monde meilleur Claude Taleb Laure Leforestier Stéphane Martot Stéphanie Taleb Tranchard

Une taxe Carbone en faveur des ménages les plus modestes, c’est possible ! (ne nous trompons pas de combat…)

jérôme

Pour les habitués du productivisme, de droite comme de gauche, la notion de fiscalité verte ne peut être que répulsive, car elle remet en question la notion du “consommer plus”.

A droite, c’est une opposition frontale avec le slogan « travaillez plus pour gagner plus » – et donc pour consommer plus… Et à gauche, on imagine que la relance ne peut se faire que par une relance de la consommation.

Et pourtant la taxe carbone est la première pierre d’une nouvelle fiscalité qui peut être un instrument de lutte contre les inégalités. Si comme d’autres pays européens, nous savons mettre en place une compensation intégrale et forfaitaire.

Aujourd’hui le débat fait rage entre les pro et les anti-taxe Carbone.

Mais ce combat est un combat d’arrière-garde, car il ne s’agit pas de se battre CONTRE la taxe Carbone. Celle-ci est aujourd’hui un instrument indispensable si nous voulons lutter contre le changement climatique. Il faut se battre POUR une compensation intégrale et forfaitaire en fonction des ressources. […]

Nîmes, août 2009, journées d’été d’Europe Ecologie, Lire la suite

Après l’échec de Kyoto, nous avons obligation de réussir le Sommet de Copenhague !

jérôme

Le réchauffement climatique n’est plus une simple lubie d’écologistes rétrogrades.

Depuis le sommet de Rio jusqu’aux accords de KYOTO, nous avons eu le temps de nous familiariser avec cet enjeu :

  • l’effet de serre, naturel sur la terre, s’accentue – dû à la concentration de plus en plus importante de gaz comme le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane (CH4).
  • La quantité émise aurait du diminuer depuis les accords de KYOTO : elle continue d’augmenter.
  • Les scénarii de développement les plus positifs indiquent une augmentation minimale de 2° de la température moyenne terrestre.

Alors où en est-on ?

Lire la suite…

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS