Laetitia Sanchez

Laetitia Sanchez a écrit 282 articles pour saintpierre-express

About Laetitia Sanchez

Here are my most recent posts

Bruxelles, le 29 septembre 2010 : euromanifestation contre les politiques d’austérité en Europe

La confédération européenne des syndicats (CES) organise une journée d’action contre les plans d’austérité, la précarisation et l’augmentation des inégalités, pour une Europe plus sociale et plus solidaire.
Des cars au départ de Rouen sont réservés (départ à 7h, retour à 20h). Pour s’inscrire.

22 septembre 2010 à Louviers : projection-débat en avant-première du film “Water Makes Money”

Sous-titré “Comment les multinationales transforment l’eau en argent…”, Water makes money est un film documentaire indépendant, financé par des contributions privées et soutenu par le mouvement Attac. Le film analyse les stratégies mises en place par les sociétés multinationales pour aboutir à la privatisation croissante de l’eau.
En avant-première nationale, le mercredi 22 septembre à 20H00 au cinéma Grand Forum de Louviers, l’Association pour la défense de l’Environnement et du cadre de vie et le retour en régie des services publics, organise la projection de ce film, suivie d’un débat. Les habitants de l’Agglomération, mais aussi tous ceux qu’intéresse la question de l’eau et du service public sont conviés à participer à cette soirée.
Un être humain est constitué à 70% d´eau. Sans eau, c’est la mort au bout de 3 jours. C´est pourquoi l’eau, nourriture de base indispensable, a toujours été un bien public, géré publiquement. Jusqu’à aujourd’hui, l’approvisionnement en eau dans le monde entier est à 80% encore public. Le 27 juillet 2010, l’accès à l’eau potable a été intégré à la Déclaration des Droits de l’Homme par l’Assemblée Générale des Nations Unies.
Pourtant, actuellement, partout dans le monde, au nom de la concurrence et du marché, des multinationales telles que Veolia et Suez, s’emparent de la distribution de cet élément vital, créant ainsi une alchimie déroutante : elles transforment l’eau en argent !
L’analyse de ce phénomène par des experts est illustrée par plusieurs exemples de communes, allemandes et françaises, soumises au contrôle de ces entreprises peu soucieuses d’offrir un service de qualité. En France, les deux plus importants groupes mondiaux de l’eau, Veolia et Suez, approvisionnent près de 80% de la population. Dès qu’une commune cherche à remanier sa gestion de l’eau, Veolia ou Suez, proposent leurs services. Les multinationales françaises promettent l’efficacité, des financements avantageux et le développement durable. Il ne s’agit pas de privatisation à proprement parler, mais de partenariat public-privé.
Conséquences : forte hausse des prix à la consommation, baisse de la qualité de l’eau, manque de “transparence”… Les communes ont du mal à contrôler si les prix facturés correspondent bien au travail effectué. Est-ce que les milliards de redevances payés pour la réparation des tuyaux ont bien été utilisés à cet effet ? L´argent de l´eau des communes françaises n´a-t-il pas servi à financer l´expansion mondiale de Suez et de Veolia ? La nécessité pour ces sociétés de réaliser les profits toujours plus importants que réclament leurs actionnaires les conduit à négliger l’entretien des réseaux, à ne pas se préoccuper de leur performance, et en aucun cas ne prend en compte l’économie et la protection de la ressource eau.
Pourtant, à l’exemple de Paris, des collectivités se mobilisent pour passer en régie publique. Le contrôle citoyen de l’eau est nécessaire et possible…
Sur le territoire de l’Agglomération Seine-Eure (la CASE), la question du retour des services en régie publique est doublement prégnante. D’une part, le contrat de délégation de service public de l’eau confié à Veolia arrivera à échéance en 2014. D’autre part, ce sont la totalité des services publics : l’eau (le traitement de la ressource, sa distribution et son retraitement), la collecte des ordures ménagères et leur retraitement, les transports publics, qui sont aujourd’hui aux mains de cette même multinationale.

Toumaï : une chaîne de solidarité pour l’Afrique

Dès la rentrée, tous les partenaires de Toumaï se sont mobilisés pour poursuivre notre collecte solidaire.
Merci à Mme Puche de la FCPE qui nous met de côté les manuels du lycée remplacés pour cause de réforme des programmes (hier, un beau lot de manuels de sciences). Merci aux lycéennes et aux lycéens qui nous ont prêté leurs bras et leur bonne humeur !
La même opération s’est déroulée au collège Pierre Mendès France de Val de Reuil, avec la bénédiction du nouveau Principal, M. de Bellis, pour qui “c’est une bonne chose de pouvoir rendre à ces ouvrages leur utilité.” Merci aux collégiens de 3ème d’Insertion et d’autres classes, ainsi qu’à Audrey, une ancienne de PMF qui passait par là ;-) Merci à Sylvie Lesage du CDI, aux professeurs MM Leclair, Roullé et Démare, pour le bon coup de main, ainsi qu’à M. Lottin, Principal adjoint, et à Sandra Doignes pour leurs dons de livres.
Merci à Azad et Manu de la Ferme des Jeunes qui nous ont apporté leur sens de l’efficacité. Vive le travail à la chaîne ! Papoter en se passant des kilos de livres de mains en mains, c’est sympa et très efficace. Merci à Pierre Motte, un voisin du RERS, pour son aide.
Merci à Michèle Pastor et à Rosa Boucat de la Médiathèque Le Corbusier, qui nous mettent de côté de très nombreux livres en excellent état. Merci aussi à Amnesty International, qui nous fait régulièrement des dons de livres.
Merci à Michèle Combes et à Marcel Ntari de nous accueillir au RERS (avec quelques pâtisseries orientales en récompense de nos efforts : merci aux dames qui les ont préparées, c’était excellent !)
Merci à Gilbert Matongo, qui met tout en œuvre pour que notre prochaine expédition au Congo Brazzaville soit un succès.
Merci à Adayé Kouakou, notre contact ivoirien, qui garantit la sécurité de nos expéditions à Tabagne et oeuvre localement avec le Principal du collège de la ville, pour que soit mis en place une bibliothèque et un système de prêt des livres. Voici son dernier message, en date du 8 septembre dernier :
“Bonjour Henri,
J’ai pu avoir accès aux affiches. J’ai même eu l’occasion de discuter avec Monsieur le principal du collège de Tabagne pour l’ouverture de la bibliothèque du collège. Il m’a promis de t’écrire.
Comme tu le vois la détermination est de mon côté pour faire aboutir le projet.
Je te disais la dernière fois que les ouvrages les plus utiles pour le scolaire, ce sont les livres de mathématiques, Sciences physiques et naturelles, les ouvrages de français(grammaire, vocabulaire, dictionnaire ect) et ceux de la littérature générale ou de culture générale. Egalement pour les classes de 3eme et Terminale les annales seraient les bienvenues.
Par ailleurs j’ai discuté avec un membre de mon club Rotary Abidjan Lagunes qui a des connaissances dans certains clubs rotary en France qui pourraient parrainer notre projet et apporter le financement nécessaire.
Je te donne son email pour que tu rentres en contact avec lui et je pense que nous pourrions arriver à de bons résultats. car je voudrais te faire savoir que de nombreuses écoles même en ville ou à Abidjan n’ont pas de bibliothèque. Cela pourrait être une action internationale d’intérêt public.
Bonne journée et à bientôt
Adayé”
Merci aussi bien sûr à la municipalité de Val de Reuil, qui soutient très généreusement notre action, par l’attribution de lieux de tri et de stockage, le prêt de véhicule pour le transport, l’impression d’affiches.
Merci encore au sculpteur Alain Le Boucher, le concepteur de notre beau logo (également de l’astrolabe de Val de Reuil), pour ses encouragements : “Cela me fait plaisir de savoir que les idées de l’association Toumai continuent à vivre, et de porter, peut-être de manière différente, les mêmes idéaux.”
Merci enfin à Henri Sobowiec, le très efficace secrétaire de Toumaï, qui par son expérience associative et ses réseaux rolivalois permet le lien entre tous ces partenaires.
Laetitia Sanchez, présidente de l’association Toumaï

Pourquoi TOUMAÏ ?

La question nous est souvent posée.
Toumaï est le nom du plus vieux crâne fossile trouvé à ce jour. Une équipe de chercheurs franco-tchadiens a découvert ce fossile vieux de plus de 7 millions d’années dans le désert du Tchad. Toumaï serait donc notre ancêtre à tous. De plus, dans la langue du désert tchadien cela signifie ”espoir de vie”‘, un véritable appel qui veut nous rappeler les origines communes de notre état d’homme.
En 2002, Henri Sobowiec, Chantal Michaud, Bernard Huré, Françoise Waroquier, Sylvie Cardona-Gil, Alain Le Boucher, Pierre Mitsieno, Véronique Jullien, Tassadit Chevalier et Jean-François Berjonneau avaient choisi ce nom pour une association qui se définissait comme “cercle d’études de tous les savoirs” (ou université populaire). Ce généreux projet laïc n’ayant pu se réaliser, il restait un nom, et un magnifique logo, réalisé par Alain Le Boucher, qui est également l’auteur de l’astrolabe près de de la poste de Val de Reuil.
Voici le commentaire d’Alain Le Boucher sur ce logo :
“Je me suis inspiré de l’homme qui marche de Giacometti. Mainte fois explorée par l’artiste, et sans cesse modifiée, cette figure décharnée se passe de commentaires. Le modelé ” brouillé ” de la silhouette peut faire penser à un mirage.On raconte que cette oeuvre était portée par une ambition métaphysique : représenter la misère de l’homme sans Dieu en proie au vertige et à la solitude existentielle, telle qu’elle est théorisée, à l’époque de sa création, par Jean-Paul Sartre.
Dans les premières années du XXI ème siècle, l’homme qui marche pourrait bien être l’homme sans papiers, sans racines… Homme de nulle part, homme universel.
Il marche sur une Terre grise et porte sur son épaule, tel un balluchon géant, une Terre bleue.
Faut-il voir son fardeau comme l’espoir d’une vie meilleure ? Ou au contraire, le bagage du marcheur est-il fait de souvenirs et de regrets du vieux pays quand il traverse nos villes industrielles ? Son bagage contiendrait-il un remède à la grisaille ambiante ?”
Merci à Henri de nous avoir transmis ce logo et ce commentaire magnifiques.

Le 8 Septembre 2010 à Rouen à 17 h 30 : formation pour devenir “ambassadeur” Terre de Liens

L’association Terre de Liens Normandie s’est implantée en Haute Normandie en Janvier 2010.
Son arrivée est un réel atout pour la région, tant les enjeux locaux sont importants :
  • Agriculture locale dominée par les grandes cultures (70%)
  • Avant dernière région au niveau de l’agriculture biologique (0,5 % de la surface agricole)
  • Pression foncière particulièrement importante (Prix des terres = 6 591€/ha pour une moyenne française de 4900€/ha)
Le premier semestre d’activité de l’association porte déjà ses fruits, puisque deux premières opérations sont en cours : acquisition de 12 ha pour soutenir l’installation d’un éleveur de brebis en agriculture biologique dans le pays de Bray et acquisition de 2 ha pour le maintien d’un îlot maraîcher sur le plateau de Caux.
Seulement, afin que ces premières opérations soient des succès (collecte de l’intégralité des fonds nécessaires à l’acquisition des terres) mais aussi que d’autres opérations comme celle-ci puissent voir le jour rapidement, il est indispensable qu’un grand nombre de personnes rejoignent, en local, le Mouvement Terre de Liens en adhérant à l’association, en épargnant dans la foncière pour soutenir les projets locaux, en réalisant des dons, mais aussi bien sûr, en sensibilisant les gens autour d’eux.
Pour atteindre cet objectif, Terre de Liens Normandie souhaite relancer une campagne d’adhésion, de souscription et de dons. Et pour cela nous avons besoins de la participation active de bénévoles, « ambassadeurs » de la campagne.
Vous êtes actionnaire de la Foncière, bénévole de Terre de liens, adhérent ou sympathisant, convaincu(e) de la pertinence du Mouvement. C’est donc sur vous que nous comptons en priorité.
En acceptant de devenir « ambassadeur » de Terre de liens, vous vous engagez à donner un peu de votre temps disponible pour rencontrer et convaincre de nouveaux participants au Mouvement Terre de Liens : tenir un stand sur un salon ou dans un évènement, participer à une réunion d’information publique, animer un débat, mobiliser vos propres réseaux, etc.
Si vous êtes intéressés pour vous investir de la sorte, nous vous invitons à un temps de réunion/formation :
Le 8 Septembre à Rouen de 17 h 30 à 20h30 à Rouen (lieu exact restant à définir)
L’objectif de cette formation est d’acquérir les connaissances, les arguments et les outils nécessaires pour pouvoir diffuser le message de Terre de Liens, présenter notre démarche au grand public et mobiliser de nouvelles personnes au sein du mouvement.
Afin de faciliter l’organisation logistique, merci de penser à nous informer de votre participation, avant le 3 Septembre. D’autres formations seront organisées ultérieurement dans d’autres zones de la Région en fonction des besoins que vous nous exprimerez. Si vous êtes intéressés par une formation près de chez vous, ou bien que vous auriez aimé participer à cette réunion mais que vous êtes malheureusement indisponible à cette date, signalez-le nous.
Nous comptons sincèrement sur votre participation, et restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire.
Si vous connaissez des personnes que cela pourrait intéresser et qui connaissent déjà les bases de Terre de Liens, n’hésitez pas à leur transmettre ce message.
Solidairement,
Camille de Rostolan
Terre de Liens Haute Normandie
http://www.terredeliens.org
hn@terredeliens.org
09 70 20 31 17
06 85 44 45 75

Jamais sans ma mooncup !

Comme vous, j’ai eu un petit mouvement de recul au début en lisant les revues de la biocoop : bon là quand même, c’était peut-être un peu extrême ? Dans ma chasse aux déchets non-recyclables, j’avais déjà éliminé les couches jetables, les suremballages et barquettes en tous genres, mais les tampons et les serviettes hygiéniques, eux, revenaient chaque mois au fond de ma poubelle…
Et puis au moment du débat autour du bouquin de Badinter, plusieurs femmes que je connaissais, ma copine Anne ou la blogueuse Olympe, ont commencé à revendiquer la “géniale” mooncup ! Je me suis un peu documenté, j’ai fait le tour des forums et devant l’enthousiasme généralisé, je me suis décidée à franchir le pas.
Et là vraiment, aucun regret. Pour 30€, plus de souci de ravitaillement mensuel (les économies se font sentir très rapidement), et surtout un énorme confort. La nuit, à la piscine, au boulot, en voyage, elle ne me quitte plus ! Parfaitement hygiénique, le silicone s’adapte parfaitement à notre morphologie, sans aucun risque de sécheresse des muqueuses ou de choc anaphylactique (contrairement aux tampons hygiéniques). La cup prend la température de notre corps et on peut la garder entre 4 et 8 heures sans problèmes. Aucune odeur, pas de fuite, on oublie presque complètement qu’on a nos règles. Pour la “vidange”, l’idéal est d’utiliser des toilettes équipés d’un lavabo (sinon, penser à la petite bouteille d’eau). Avant et après la semaine d’utilisation, je la fais bouillir avec un peu de vinaigre blanc, et c’est tout. Bien sûr, il y a le petit geste technique à trouver pour la mettre et pour l’enlever, mais franchement, au bout de trois jours, ça ne pose plus aucun problème… Allez les filles, l’essayer, c’est l’adopter ;-)

25 et 26 septembre 2010 : 3ème édition du Festival 1001 légumes de Beaumesnil (27410)

Dédiés à la biodiversité sous toutes ses formes, le Potager de Beaumesnil et l’association 1001 légumes vous proposent de venir à la rencontre de près de 500 variétés de légumes.
Lancement du concours de la plus belle courge ! (avant le 15 septembre)
Pour plus d’informations rendez-vous sur www.1001legumes.com
Le Potager de Beaumesnil – 7, Rue des Forges – 27410 Beaumesnil
info@1001legumes.com – Tel: 02 32 46 02 54 – 06 84 67 93 21

Dimanche 5 septembre 2010 : bourse aux articles de sports à Incarville (27400)

organisateur : club de judo Vauvray Incarville
salle René Marc à Incarville
prix du mètre : 3,50€
buvette sur place

Dimanche 5 septembre 2010 : fête de l’eau impressionniste à Poses (27740)

De 10:00 à 18:00
Tarif : gratuit
Venez rencontrer les anciens mariniers, le charpentier de Marine, les cordiers, les poissons de la Seine, les lavandières, les bateaux traditionnels, les bateaux à vapeur, une péniche, un remorqueur, le conteur des légendes de bord de Seine…
Promenez-vous sur l’eau à bord d’une yole, le bateau préféré des canotiers de la Seine, ou sur un bateau croisière.
Découvrez un siècle d’inventions :

  • le Gran-bi et ses petits modèles pour enfants
  • la Montgolfière
  • les voitures anciennes
  • le cinéma 1900 : revivez une séance des Frères Lumière avec la projection des films « Sacha Guitry et le cinéma » et « Claude Monet, peintre »
Pour les enfants :

  • Jouez en famille à des jeux d’autrefois et montez sur un manège en bois
  • Participez à un Quizz sur le thème de l’impressionniste, la peinture et la nature avec des puzzles à reconstituer des oeuvres impressionnistes
  • Amusez-vous à vous prendre en photo en tenue de bain 1900 où en peintre impressionniste en passant votre tête à travers un panneau trompe-l’oeil
Plongez à l’époque impressionniste et découvrez des expositions impressionnantes :

  • Tableaux originaux des maîtres de l’impressionnisme
  • Peintures réalisées dans le village de Poses par Marcel Niquet et Michèle Ratel, peintres impressionnistes Posiens
  • Photos de Faugas sur le village de Poses en 1900 (collection Musée de Louviers)
Initiez-vous à la peinture :

  • Participez à un atelier aquarelle et rencontrez des artistes pour découvrir comment les peintres impressionnistes, à l’époque, aimaient travailler
  • Découvrez des ouvrages sur l’impressionnisme
Participez à un « Déjeuner sur l’herbe » : apportez votre pique-nique ! Nappes et canotiers vous seront offerts pour vivre un moment impressionniste.
Dansez sur des airs de guinguette :

  • Evelyne et Gérard à l’accordéon déambulent sur le chemin de halage pour chanter des mélodies d’autrefois
  • Le Balluche de la Saugrenue vous propose de danser sur des chansons interprétées par l’intemporelle « Mimi la Sardine et sa gouaille parigote » des
    valses musette, javas, toupies et autres swings…
  • La Guinguette à Amfreville-sous-les-Monts ouvre ses portes au public !
LES RESTAURANTS : Les restaurants vous proposent des menus spéciaux « Fête de l’eau 1900 » avec un service en tenue d’époque!

La rentrée approche : les activités à Saint Pierre du Vauvray et alentour

Les mûres noircissent et les cartables sentent le neuf… Avec la rentrée des classes se prépare aussi la rentrée des associations qui font vivre nos villages : il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts ! La moyenne annuelle des tarifs est de 90€. Rappelons que les associations n’existent que grâce aux bénévoles qui les font vivre. Alors, si vous aimez vos associations, donnez-leur un peu de votre temps ;-)
  • S’initier à la musique ou pratiquer un instrument : l’association IMA propose des cours à partir de 3 ans.
    Sous forme de jeux, les petits découvrent progressivement le monde de la musique et les différents instruments.
    A partir de 6 ans, les enfants et les adultes peuvent prendre des cours de piano, de flûte, de guitare, de batterie.
    Assemblée générale et inscriptions : jeudi 9 septembre 2010 à 18h30, salle des fêtes de Saint Etienne du Vauvray.
    Début des cours : lundi 13 Septembre 2010
    Renseignements : 06 10 28 30 78 ou 02 32 61 12 92
  • L’Atelier d’Arts plastiques propose des cours adultes et enfants le mercredi après-midi
  • Le club de Football : entraînement adultes et enfants (mercredi après-midi et samedi pour les matchs). Prévoir 25€ pour la licence + des chaussures à crampons.
    Renseignements : Didier Labbé 02 32 54 01 76
  • Le Judo et les arts martiaux
    Inscriptions : dès le 6 septembre aux horaires des cours. Début des entrainements à partir du 13 septembre 2010.
    Renseignements : le site web du jvi ou 02 32 59 35 94 et 06 87 25 56 71
  • La gymnastique et la marche active pour tous les âges.
    Du 6 au 10 septembre, une semaine d’inscription est proposée avant de commencer les cours adultes. Reprise des cours seniors le vendredi 10 septembre 2010. Renseignements : le site web de l’association Temps Libre ou 02 32 50 41 22
  • Le club des Anciens
    Renseignements : Fernand Delcourt 02 32 59 83 18
  • L’association “Saint-Pierre pour tous”
    Renseignements : saint-pierre-pour-tous@aliceadsl.fr
  • Danse Harmonie : le mardi et le jeudi.
    Renseignements : M. Fréneau 06 03 50 88 84

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV