Accueil > vite dit > Une victoire pour la survie des abeilles à l’Assemblée, une rude bataille parlementaire en perspective au Sénat

Une victoire pour la survie des abeilles à l’Assemblée, une rude bataille parlementaire en perspective au Sénat

C’est une grande victoire pour l’environnement, pour les insectes pollinisateurs, et pour l’avenir de l’agriculture et des cultures : l’Assemblée nationale a voté l’interdiction des néonicotinoïdes en janvier 2016, contre l’avis du gouvernement et contre l’avis de la ministre de l’écologie.
Ces insecticides, « neurotoxiques de 500 à 10.000 fois plus que le DDT, qui est interdit », sont responsables de la disparition des abeilles et de nombreux insectes et papillons.
Un tiers de notre alimentation, fruits et légumes, est menacé de disparaître si les abeilles et autres insectes pollinisateurs disparaissaient. Il était urgent d’arrêter cette hécatombe, et l’Assemblée a réalisé un pas de géant pour la sauvegarde de la nature et de nos cultures.
C’est au Sénat désormais de se prononcer sur cet amendement. Les sénateurs avaient déjà dû se prononcer sur un projet de résolution visant à obtenir un moratoire européen sur l’ensemble des pesticides néonicotinoïdes.
248 sénateurs s’étaient exprimés contre cette proposition, seulement 64 sénateurs s’étaient prononcés pour.
Le débat parlementaire risque d’être de nouveau rude. Il décidera de la survie des abeilles, ou de l’extinction d’un grand nombre d’espèces.
nono

Si vous voulez entamer une discussion, vous serez le (la) premier(e) à donner votre avis...

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV