Accueil > écologie > Sarkozy envisage de suspendre les mesures du Grenelle de l’environnement

Sarkozy envisage de suspendre les mesures du Grenelle de l’environnement

Sarkozy envisage de suspendre les mesures du Grenelle de l'environnement. Que nos sols reposent en paix.

L’environnement, “ça commence à bien faire” !
“Je crois à une agriculture durable… d’ailleurs les agriculteurs seraient les premières victimes des pesticides mais il faut que nous changions notre méthode de mise en œuvre des mesures environnementales en agriculture…”.
Le président a cédé aux sirènes du FNSEA, et envisage de suspendre les mesures du Grenelle de l’environnement. C’est le faire-part de l’enterrement de 1ère classe du Grenelle 2.
De larges pans de l’industrie, dont des entreprises qui émettent fortement du co2, sont déjà exonérées de taxe carbone. C’est au tour de l’agriculture “raisonnée” de bénéficier des largesses dus président : il a demandé aux deux ministres, Bruno Le Maire et Jean-Louis Borloo, de tenir, “dès la semaine prochaine, un premier groupe de travail autour d’une nouvelle méthode d’analyse des mesures environnementales en agriculture.”
Les mesures concernées :
  • Promouvoir l’agriculture biologique, dont la surface agricole utile devrait atteindre 6% en 2012 et 20% en 2020. Le crédit d’impôt en faveur du bio sera doublé en 2009 pour favoriser la conversion des exploitations.
  • Développer une démarche de certification environnementale des exploitations, dont la moitié devront y être engagées en 2012.
  • Généraliser des pratiques agricoles durables et productives. L’objectif est de réduire de moitié l’utilisation les produits phytopharmaceutiques en dix ans et d’interdire leur épandage aérien.
Les derniers payeurs resteront les particuliers, qui eux sont désorganisés, n’ont pas de gros tracteurs pour bloquer les préfectures, et finalement n’ont qu’un moyen de se faire entendre : leur bulletin de vote.
Que nos sols reposent en paix…
nono

déjà 5 commentaires pour cet article

  1. Mar 2010
    9
    11 h 32

    stupide et honteux sont mes seuls commentaires sur cette décision sarkosyste.

    Mc Andrew

  2. Mar 2010
    9
    17 h 08

    D’accord avec toi, Christopher : on tance les gens pendant des mois, on les culpabilise, on dit qu’on est pour l’environnement, pour des préoccupations électoralistes, pour abonder dans le sens de l’opinion, on surfe sur la vague, on se repeint en vert, et puis au moment de l’application, les petites gens pourront payer, on laissera l’ardoise pour les générations futures, comme si déjà les épaules des enfants d’aujourd’hui n’étaient pas si lourdement chargées. Du vent. Et pas du parfumé.

    nono

  3. Mar 2010
    12
    15 h 08

    Bien que pour pas mal de choses quand même j’irai contre mes propres idées, je vais soutenir l’action d’Europe Ecologie aux prochaines élections pour deux raisons :

    1) la trahison de Sarkosy de revenir sur des engagements aussi précieux que ceux du Grenelle de l’environnement pour le compte de la FNSEA qui se refuse à se réformer depuis 30 ans avec ces pesticides, ces nitrates et autres dérivés chimiques de filières étrangères bien connues et qui surtout polluent quotidiennement nos sols, nos rivières, nos plages et par là-même notre liberté d’être.
    2) le triste échec de Copenhague qui ne fait pas que reporter les problèmes, mais en toute circonstance de les aggraver malgré les faits.Cela viendra répondre de façon indirecte aux élus en place.

    Et là, je pense qu’il n’y aura pas de vent qui sent mauvais^^.

    Mc Andrew

  4. Mar 2010
    12
    20 h 08

    @Christopher
    Bravo pour ton soutien à EE.
    C’est aussi l’occasion de rappeler à nos élus que l’environnement, ce n’est pas qu’un argument marketing, mais une vraie préoccupation de la population, pour notre avenir et surtout celui de nos enfants.
    Il fut une époque où on concevait que l’on pouvait polluer des sites pour des décennies ou plus; et quand l’industrie ferme, les métaux lourds, les produits chimiques ou radio-actifs plomberont la santé de nos enfants, et de nos petits-enfants. Des entreprises comme Bayard ou Metaleurop et bien d’autres pouvaient s’installer, puis fermer, sans autre forme de procès. La dépollution n’a pas été provisionnée, et reste à la charge des habitants, qui du fait de la fermeture ont été appauvris.
    Cette époque doit se finir. Ces pratiques ne doivent plus être permises. Il faut mieux faire, plus propre, mieux prévenir les risques et assurer la dépollution lors des démantèlements. Garantir la sécurité et la qualité de la vie pour les habitants.

    Pour ce qui est des nitrates, pesticides et autres, de l’agriculture dite “raisonnée”, on jure aux grands dieux que cela n’est plus admissible l’été quand les algues vertes envahissent les plages, tuent, et surtout tuent le tourisme. Mais comme on compte sur notre engourdissement, l’hiver arrive, et on oublie tout.

    Le gavage de cerveau auquel on a eu le droit avant Copenhague, où le président donnait la leçon aux autres pays, découle sur… rien. Au moment de faire, le président annonce : “l’environnement, ça commence à bien faire !” Le dire c’est bien, le faire, c’est mieux, faudrait pas voir à nous faire avaler de l’eau ferrugineuse !
    Quant au désastre politique de Copenhague, où on se battait pour dire que ce sont les autres qui doivent payer, et nous on a des objectifs mirobolants (qui ne prennent pas le chemin d’être réalisés), heureusement, scientifiques et ONG redoublent de travail, pour préparer une suite plus heureuse. En espérant que les mesures seront prises un jour.

    Je te félicite pour ton choix, et j’espère qu’il sera lu et entendu, surtout compris, pour qu’enfin tout le monde prenne conscience que la politique doit prendre en compte de meilleures façons de faire, et qu’au final, c’est d’abord la population, et aussi la nature, qui doit en bénéficier. Et toute l’économie en bénéficiera. L’environnement est un pan de la politique dans notre monde moderne. Pas un piège à cons.

    Bien respectueusement,
    nono

    nono

  5. Mar 2010
    15
    10 h 18

    Pour la Haute-Normandie c’est vraiment dommage qu’il y ait eu des indépendants car sinon EE passait la barre des 10%..(j’espère qu’ils méditeront sur leur responsabilité électorale).

    Sinon je viens de repérer une réflexion intéressante à propos du “retour en arrière de Sarkozy” sur le Grenelle. En fait celui-ci ne serait tout bonnement pas possible car déjà inscris dans la loi rappelle le FNE. Voir l’article ici : http://www.actualites-news-environnement.com/23121-Sarkozy-environnement-cause-effondrement-modele-agricole.html

    Mc Andrew

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV