Laure Leforestier

Ce tag est associé à 1 articles

Catherine Morin-Desailly assigne la twitto Laure Leforestier pour une saute d’humour

Laure Leforestier est conseillère régionale Haute-Normandie. Elle a retweeté un message et attend la délibération des juges du TGI de Rouen le 31 janvier 2014.
Le tweet : “La dernière fois que le rectorat s’est débarrassé d’une professeur d’anglais psychologiquement fragile, elle s’est retrouvée au Sénat“.
Catherine Morin Desailly a porté plainte contre Laure. C'est un retweet, pas un tweet. C'est à dire qu'elle n'est pas l'auteur du message. Elle l'a trouvé drôle, et a voulu partager cette saute faute d'humour avec ses followers...
Ni une, ni deux, on se serait attendu à une réplique cinglante et drôlatique de la sénatrice, mais néanmoins conseillère régionale et donc collègue de Laure, Morin-Desailly.
Mais foin. L'humour n'est pas le pré carré de tout un chacun. Potache ou taquin, Laure ignorait encore qu'on ne badine pas avec l'humour en France.
Ce n'est donc pas devant le tribunal des flagrants délires que ce retweet a fini, mais devant celui de Grande Instance de Rouen. Qui n'ont que ça à faire.
La Loi pour la Confiance dans l'économie numérique (LCEN, 21 juin 2004) devrait aider le Tribunal à trancher. L'éditeur "occasionnel", selon la LCEN, est celui dont l'activité n'est pas à proprement parler de mettre du contenu en ligne mais qui, lors de son parcours sur le réseau Internet, exprime son opinion et devient dès lors "éditeur".
Et selon le LCEN, l'éditeur pourra échapper à cette responsabilité dès lors qu'il pourra prouver qu'il n'est pas à l'origine des propos diffamatoires mais qu'il est en fait un simple hébergeur (bénéficiant ainsi de l'exonération prévue à l'article 6-I.8 de la LCEN) et qu'il ne fait en réalité que mettre à disposition de l'internaute des fonctionnalités permettant à ce dernier de diffuser ses propos.
Or, selon le Paris-Normandie, "si ce n’est pas directement le rédacteur du tweet d’origine qui est convoqué devant le tribunal, c’est que, d’après Catherine Morin-Desailly, son identité exacte n’est pas connue."
Or, Laure n'est pas l'hébergeur du tweet originel. Ce n'est pas à Laure de trouver son identité, mais à Twitter, qui est l'hébergeur de toutes les publications et gère les comptes utilisateurs. La plaignante n'ignore pas que c'est un retweet, et ignorant l'identité de l'auteur, s'en prend à Laure qui n'a fait que diffuser à ses followers. Elle n'est en rien l'auteur, et donc nullement responsable à mes yeux.
La sénatrice mais néanmoins conseillère régionale n'est sûrement pas en mesure de faire plier Twitter. Et s'en prend à sa collègue avec qui elle a partagé un bureau pendant plusieurs années. Et peut-être rivale. Mais les tribunaux ne sont pas là pour régler les différents politiques. Non, mais cui-cui, quoi ?
C'est un petit ours qui va voir sa maman, il lui saute dans les bras en criant : "maman, maman, je t'aime de peluche en peluche !" Mais chuuuut, n'allez pas raconter ça au WWF ou à Greenpeace, ils pourraient porter plainte contre moi...

Un débat autour de François-Xavier Priollaud avec des blogueurs normands

Francois-Xavier Priollaud,
Vous en avez eu la primeur sur voie militante. Merci, Denis
Nous organisons un repas de blogueurs, qui sera l'occasion de débattre avec une figure locale : François-Xavier Priollaud, dit FX.
François-Xavier Priollaud n'est pas seulement une figure locale de la droite, d'abord à l'UMP (nouveau centre), et maintenant à l'UDI, il est aussi beaucoup versé dans la construction européenne, et co-auteur de plusieurs ouvrages sur l'influence de la France dans l'Europe et le traité de Lisbonne. Nous en parlerons vraisemblablement.
Il est maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris, où il enseigne les questions européennes. C'est est un jeune conseiller régional, et il est ouvert aux débats.
Il y a deux ans, Philippe Méoule proposait aux blogueurs locaux de se rencontrer, autour d'une figure locale, M. Marcel LARMANOU, maire de Gisors et conseiller général de l'Eure. Nous avons voulu rendre hommage à Philippe en organisant à notre tour un repas de blogueurs locaux, et pour d'inviter à notre débat une personnalité de droite cette fois.
Nous avons tout de suite pensé à M. Priollaud. François-Xavier Priollaud a aussitôt accepté notre invitation. A l'heure où la droite peine à se recomposer et est en quête des valeurs centrales qui la composent, François-Xavier Priollaud nous parlera sûrement de ses attentes et nous apportera des réponses sur l'avenir qu'il souhaite pour sa famille politique et les valeurs qu'il veut y défendre...
Ça se passe où ?
Dans un bar-restaurant à Andé, le Jules et Jim.
L'endroit est charmant, comme l'est la commune qui longe une boucle de la Seine encore sauvage. Beaucoup connaissent le moulin d'Andé, un centre culturel et artistique qui accueille concerts, pièces de théâtre couvert ou en plein air, dans un parc magnifique.
Le Jules et Jim, c'est à deux pas. C'est un endroit qui brasse restauration, bar à tapas et activités artistiques. Les patrons sont très sympas, le lieu est joli, et nous aurons une salle qui nous sera dédiée.
Qui sera là ?
Il n'y aura pas Philippe, qui sera de tout coeur avec nous, mais brillera par son absence pour raisons de santé. Cette soirée lui est dédicacée.
Patrick Robert, que nous avons invité, ne pourra être présent ce soir là, pour des raisons familiales. Je le regrette, et je lui souhaite d'excellentes fêtes en famille.
Ah, oui, c'est quand ?
C'est le vendredi 28 décembre 2012, à partir de 18h45.
jules-et-jim

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV