Géocycle

Ce tag est associé à 1 articles

Une enquête Air Normand : Mesures de composés organiques volatiles autour du site Geocycle de St Etienne du Vauvray

Une enquête Air Normand : Mesures de composés organiques volatiles autour du site Geocycle de St Etienne du Vauvray
Des concentrations de toluène et de xylènes sont du même ordre de grandeur que celles mesurées à proximité d’axes routiers à forte circulation, en particulier dans le secteur des Longschamps.
A la demande de la Communauté de Communes Seine Eure et la DRIRE de Haute Normandie, AIR NORMAND a réalisé des mesures indépendantes de composés organiques volatils (COV) autour du site de traitement de déchets industriels GEOCYCLE (groupe HOLCIM) de Saint Etienne du Vauvray dans le département de l’Eure. Cette demande fait suite à la diffusion par le laboratoire mandaté par GEOCYCLE pour réaliser des mesures de COV dans l’environnement de son site, de premiers résultats qui sont apparus élevés, notamment en benzène, au regard des teneurs habituellement mesurées dans l’air ambiant.
AIR NORMAND a répondu favorablement à cette demande qui s’inscrit dans le cadre de son Programme de Surveillance de la Qualité de l’Air (PSQA) qui vise à évaluer la qualité de l’air sur l’ensemble de la Haute Normandie et mettre en place une surveillance permanente sur les secteurs présentant les plus fortes concentrations. Les résultats obtenus sur les 15 sites investigués lors des 3 campagnes réalisées en mai, août et décembre 2006 permettent de tirer les conclusions suivantes :
  • Globalement, sur la majorité des sites les concentrations mesurées pour l’ensemble des COV étudiés sont faibles.
  • Concernant le benzène, seul COV à être réglementé dans l’air ambiant, les concentrations mesurées sont homogènes sur l’ensemble des sites et il est fort probable, au vu des résultats de la campagne de décembre 2006, que l’objectif de qualité de 2 μg/m3 en moyenne annuelle soit respecté. Ces conditions ne justifient donc pas pour le PSQA d’AIR NORMAND, d’installer une surveillance par mesures sur le secteur. L’usine GEOCYCLE ne semble donc pas avoir d’impact significatif en ce qui concerne ce polluant dans l’état de fonctionnement actuel de ses installations de traitement des COV.
  • Par contre, pour le toluène et dans une moindre mesure les xylènes, composés qui ne sont pas réglementés dans l’air ambiant, on observe des concentrations plus élevées à proximité de l’usine en particulier dans le secteur des Longschamps. Ces concentrations sont du même ordre de grandeur que celles mesurées à proximité d’axes routiers à forte circulation.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV