Accueil > vite dit > David LAMIRAY, maire PS de Maromme fait expulser ses concurrents du marché de Maromme (76)

David LAMIRAY, maire PS de Maromme fait expulser ses concurrents du marché de Maromme (76)

David LAMIRAY, maire PS de Maromme fait expulser ses concurrents du marché de Maromme (76)

Vendredi 11 mars 2011, au marché de Maromme en Seine-Maritime (76), Gérard LEVILLAIN, candidat EELV aux élections cantonales, s’est fait sortir du marché par la police municipale. Les candidats du PC et du NPA ont subi le même sort. La cause ? Ils diffusaient leurs tracts de campagne.
David LAMIRAY, maire PS de Maromme, et candidat à sa succession au Conseil Général, a mis en application un arrêté municipal interdisant la diffusion de documents à l’intérieur du marché.
Le parti dominant à gauche éloigne ses concurrents plus à gauche ainsi que les écolos du marché, lieu traditionnel pour la diffusion des tracts et des idées, tout autant que des produits locaux.
En lieu et place de la diffusion traditionnelle de tracts, les militants PS ont eu l’idée de faire signer la liste du comité de soutien au candidat sortant.
On voit que le PS de Maromme n’accepte que ses propres méthodes de promotion électorale…
La prochaine fois, les autres partis adopteront peut-être la méthode de la signature pour envoyer les tracts, et encore, s’ils en ont les moyens (c’est pour envoyer les tracts par la poste, c’est ça ?) – et ce n’est pas un moyen de débat.
Et un prochain arrêté interdira peut-être… de faire signer des listes de comité de soutien ? Car à ce moment, Ils auront changé de méthode…
Bonjour la démocratie !
J’espère que ça donnera envie aux Marommais de retourner vers des pratiques moins douteuses : tiens, votez Gérard LEVILLAIN, le candidat écolo, pour la peine !

Laetitia Sanchez

déjà 3 commentaires pour cet article

  1. Mar 2011
    15
    8 h 30

    Le maire, candidat aux cantonales, fait expulser ses concurrents.
    Au-delà du cumul des mandats, il n’y a pas confusion des genres ? Sous la casquette maire, j’expulse les candidats (concurrents), et sous la casquette candidat au mandat de conseiller général, je fais campagne. Soit. Il le fait à sa sauce.
    Je ne suis pas sûr que les citoyens de Maromme trouvent très éthiques ces façons de faire. Les résultats des urnes le diront.

    nono

  2. Mar 2011
    15
    12 h 30

    Cet arrêté n’est pas nouveau contrairement à ce qu’il peut être dit. le réglement intérieur a été effectué en partenariat avec les commerçants du marché et voté par le conseil municipal en décembre 2009.

    La non distribution de tracts dans l’allée du marché de Maromme est valable pour toutes les élections et tous candidats !!

    PS Maromme

  3. Mar 2011
    18
    10 h 41

    @ PS Maromme : Le RI a pu recueillir l’approbation d’une partie des commerçants et avoir été adopté par le Conseil municipal; il est entaché d’irrégularité pour deux raisons essentielles :
    – il contredit l’esprit de la démocratie, on pourrait même dire notre tradition démocratique qui veut que les marchés soient des lieux privilégiés de confrontation des options et de dialogue avec les habitants.
    – il en contredit assurément la lettre. Je ne doute pas que le juge estimera que cet arrêté est contraire au droit d’expression politique, sur la voie publique, à fortiori pendant une campagne électorale.

    Claude Taleb

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV