journée de la femme

Ce tag est associé à 1 articles

8 mars : une journée pour les femmes (une !)

Liberté, égalité, fraternité… Oui, mais pas la même pour tout le monde !

60 ans après la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789, l’esclavage a été aboli en France… Bon, cela n’a pas empêché le boom de l’expansion coloniale ! Allez hop : plus esclaves ! On les exploite encore bien sûr, comme leurs terres et leurs ressources… Et oui, c’est la naissance du capitalisme moderne et de la « profitation » universelle ! Félicitations aux heureux parents ;)

Au 20ème siècle, les femmes obtiennent le droit de vote (allez un point pour la Nouvelle-Zélande qui l’instaure en 1893, contre 1944 en France). Olympe de Gouges, en 1791, osa proposer une « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »… Elle fut guillotinée deux ans plus tard !

Négritude et féminitude. Fier d’être noir. Fière d’être femme. On voit le parallélisme de ces mots forgés, l’un par Aimé Césaire et Léopold Senghor en 1935, l’autre par Simone de Beauvoir en 1949.

Alors, alors… On enferme le noir, la femme ou l’homosexuel dans sa différence (désolée pour toi la noire gay)… « Indivisibles ! » se proclament-ils. Et on en appelle à la République française, « une et indivisible ». Rokhaya Diallo, la fondatrice du groupe en 2006, veut lutter contre les clichés et le racisme ordinaire : « les Noirs ont la danse ont le sang ». Le 17 mars 2009, à l’occasion de la semaine internationale d’action contre le racisme, l’association remettra les Y’a Bon Awards aux auteurs des pires déclarations du PAF, de la pub et du cinéma. Voir http://www.lesindivisibles.fr/

A quand les « Blonde Awards » contre les clichés sexistes ? « Pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières ? »

Alors oui, Desproges dans son Dictionnaire superflu à l'usage de l'Elite et des bien nantis se moque : « La femme est assez proche de l'homme, comme l'épagneul breton. A ce détail près qu'il ne manque à l'épagneul breton que la parole alors qu'il ne manque à la femme que de se taire ! », « Le féminin de "directeur" est "la femme du directeur" »… Mais allons, il n’y a pas de fumée sans feu ? L’humoriste génial mort, il en reste les mots. Après, tout est dans le ton !

La femme est-elle un homme comme les autres ?!

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV