Accueil > Toumaï > Remise officielle des livres de Toumaï (Val de Reuil, France) au Proviseur du Lycée Moderne de Tabagne (Côte d’Ivoire) et aux sept chefs d’Écoles primaires

Remise officielle des livres de Toumaï (Val de Reuil, France) au Proviseur du Lycée Moderne de Tabagne (Côte d’Ivoire) et aux sept chefs d’Écoles primaires

Voici le compte-rendu rédigé par Adaye Kouakou, directeur d’hôpital à Abidjan et membre du Rotary Club Abidjan Lagunes. Adayé et le Rotary Club sont les contacts ivoiriens de l’association Toumaï pour faire parvenir les livres collectés à Tabagne. Nous les remercions très vivement du suivi et de l’engagement dont ils ont font preuve, au service de la culture et du développement de la lecture.
“Bonjour Henri,
Le samedi 23 février 2013 de 11H à 14 H 30 sur le nouveau site du Lycée Moderne de Tabagne, le ROTARY CLUB ABIDJAN LAGUNES a procédé à la remise officielle des ouvrages scolaires et de culture générale au Proviseur du Lycée et aux sept chefs d’Écoles primaires représentées par leur conseiller pédagogique.
La cérémonie a vu la participation de nombreux élèves(600), des enseignants et de la notabilité traditionnelle (dont à leur tête le Prince de Tabagne qui nous a fait l’honneur de suivre la cérémonie jusqu’à la fin) et de Monsieur KAKOU GERMAIN, Sous-préfet de Tabagne.
Avant le début de la cérémonie, la délégation du Rotary Club Abidjan-Lagunes ont rendu des visites de courtoisie au Prince et au Sous-préfet de Tabagne, visites au cours desquelles, l’on a échangé sur les problèmes de l’École à Tabagne et dans toute la Sous-préfecture.
La délégation du Rotary Club Abidjan-Lagunes comprenait huit personnes qui ont bravé la route très dégradée (plus de 400 km) pour remettre les livres : l’Ancien Gouverneur du District 9100, AGD CONSTANT ANTOINE ROUX, l’ancien Président du Club, PP SANOGO SEKOU, le Secrétaire du Club HERMANN AMAN EUDES, ALAIN FIDÈLE TAPE, HOUEDJISSI EULOGE, DÉSIRÉ PORQUET, GÉRARD PAILLAT et moi-même.
Le Rotary Club Abidjan-Lagunes a remis, au delà des 3 600 ouvrages récoltés par TOUMAÏ, deux ordinateurs neufs et 30 autres livres.
La cérémonie fut très belle avec la fanfare et les danses et ballets organisés par les élèves.
Dans leur discours de bienvenue, le Proviseur du Lycée et le Conseiller Pédagogique des 7 Ecoles Primaires Publiques de Tabagne ont remercié tous les donateurs et ont promis de faire un bon usage des livres. Le Proviseur a indiqué qu’avec ce don, le Lycée peut se féliciter de pouvoir disposer d’une bibliothèque digne de ce nom.
L’Ancien Gouverneur du District 9100, l’AGD CONSTANT ANTOINE ROUX, à au non du Président du Rotary Club Abidjan-Lagunes, absent, a remercié le CLUB TOUMAÏ qui depuis trois ans travaille avec son ami KOUAKOU ADAYE, principal artisan de l’action de don d’ouvrages, pour son implication personnelle et sa détermination pour permettre un aboutissement heureux. il a indiqué que sa présence, malgré le poids de ses 75 ans est de témoigner sa reconnaissance à un membre du Club qui est dévoué et déterminé.
Par la suite, l’ami CONSTANT a dit sa gratitude à toutes les personnes qui ont contribué depuis la France jusqu’à Tabagne à la réalisation de cette belle action de lutte contre l’illetrisme qui est un domaine d’actions prioritaire du Rotary International.
Il a appelé responsables d’école, enseignants et élèves à faire bon usage des livres par la fréquentation assidue de la bibliothèque. Il a enfin félicité les directeurs des Écoles Primaires qui ont conçu des bibliothèques avec les ouvrages de la première édition de dons de livres en 2010.
Monsieur le Sous-préfet dans son adresse a remercié les donateurs: TOUMAÏ, le Rotary Club de Louviers le Neubourg et le Rotary Club Abidjan-Lagunes pour avoir choisi à nouveau Tabagne pour y mener cette activité de don de livres. Il a rappelé que c’est la seconde fois que la ville bénéficie d’un tel appui inattendu et inestimable. Il a souhaité que les ouvrages puissent aider les enseignants et le élèves à réussir aux examens de fin d’année.
L’organisation était parfaite avec le Club des Arts et Cultures du Lycée présidé par Mademoiselle LATIFATOU. Dans son mot de remerciement, la présidente sollicite le soutien du Rotary Club Abidjan-Lagunes pour l’ouverture d’une salle informatique.
A la fin de la cérémonie, Notre ami ROUX a animé une conférence sur le dopage qui a réuni près de 200 personnes à la salle de théâtre du Lycée. Je souligne que le CONSTANT ROUX est membre du Comité Olympique Côte d’Ivoire et est Professeur Titulaire de Chirurgie Pédiatrique, à la retraite.”
ADAYE
Jean-Paul YEBOUA, coordinateur du club Arts et Culture du lycée moderne de Tabagne, ajoute ce petit mot :
“Ici on se porte a merveille et nous sommes très contents pour les ouvrages. A cet effet nous voulons vous rassurer que nous ferrons tout nos possibles à ce que ces livres qui sont des facteurs d’éveil de conscience et de culture portent ses fruits. Après avoir réussi à installer des bibliothèques dans les six (06) écoles primaires de Tabagne et le lycée j’ai pu crée une coordination composée de quatre (04) personnes qui veille sur la gestion des livres et organise des conférences sur l importance du livre. Nous aurons le privilège d accueillir le 04 mai 2013 : Serge Grah un écrivain ivoirien auteur de plus œuvres, dont Il est ambassadeur universel pour la paix.”
Nous remercions Adayé, Jean-Paul et toutes les personnes présentes pour l’accueil qui a été fait à notre don. Nous saluons les initiatives mises en place en faveur de la lecture et de la découverte de la littérature, notamment ivoirienne, avec l’invitation de l’écrivain Serge Grah.
Serge Grah est un journaliste, poète et essayiste ivoirien, né le 2 avril 1972. Il travaille depuis plus de 10 ans dans l’univers de l’édition en Côte d’Ivoire. Je le cite, répondant en juillet 2011 aux questions de l’écrivaine et blogueuse ivoirienne, Yehni Djidji :
On dit que les ivoiriens n’aiment plus lire, quel est ton avis ?
Serge Grah : On dit que « la meilleure façon de cacher quelque chose à un Noir est de la mettre dans un livre »… ça c’est pour ceux qui aiment les clichés. Cela dit, il faut reconnaître que statistiquement les Ivoiriens lisent peu. Cela tient à des raisons mille fois discutées : pouvoir d’achat, structure sociale et familiale, tradition orale, etc. Cependant, je crois qu’aujourd’hui, les actions en faveur de la lecture portent leurs fruits. Il y a une évolution positive en la matière, des efforts ont été entrepris par des associations spécialisées, notamment Point de lecture et ses « Cafés littéraires ».
A lire aussi dans le reste de l’interview, la question du marché de l’édition ivoirienne, presqu’exclusivement détenu par les maisons d’édition des pays du Nord, à travers leur succursales ivoiriennes. Serge Grag souhaiterait plutôt voir se développer la coédition, pour un véritable partenariat, et pour le développement de l’économie et de la culture ivoiriennes : “En Côte d’Ivoire, le livre existe, les auteurs existent, les éditeurs existent, les imprimeurs existent, les lecteurs existent, la richesse existe, la pauvreté existe et l’argent aussi existe. Il y a donc de l’argent pour fabriquer les livres, les diffuser et les distribuer. Et, il y a aussi de l’argent pour les acheter. Mais le problème, c’est le manque de politique nationale du livre. Comment comprendre qu’il pas encore de loi sur le livre en Côte d’Ivoire. Et pourtant, le livre n’est pas un produit comme les autres ; c’est l’une des plus nobles créations de l’esprit et de l’imaginaire qui, en tant que telle, ne saurait être soumise à l’unique loi du marché. Le livre est un enjeu majeur de société comme la santé et la démocratie. L’Etat doit donc le protéger, créer les conditions qui permettent son accès de tous par la création, entre autres de bibliothèques publiques. C’est tout cela la politique du livre qui fait partie de la souveraineté d’un État.”

Laetitia Sanchez

déjà 2 commentaires pour cet article

  1. Avr 2013
    1
    5 h 56

    Salut

    Je suis monsieur daté professeur d’arts d’aplastique au lycée moderne de Couméré village moderne situé à 15km de Tabagne .
    Je voudrais remercier l’association Toumaï qui a tout faire pour installer les bibliothèques dans les écoles primaires de Tabagne et une super bibliothèque au lycée moderne de Tabagne.
    J’aimerais au félicité Jean Paul Yeboua votre représentant ici à Tabagne et qui est très actif dans ce combat de lecture, il mène un combat noble qui faut le soutenir.
    Je serai très content si Toumaï fasse de même pour notre établissement qui est aussi sans bibliothèque.

    Daté

  2. Juil 2013
    25
    9 h 36

    je voudrais,en tant membre de la coordination du club arts et cultures du lycée moderne de TABAGNE, vous dire
    une fois encore merci pour les précieux documents. Présentement, nous sommes en vacances et tres bientôt nos
    activités reprendront. Plus précisément à partir du 16 Septembre 2013.
    Gloire à Dieu! Le grand initiateur de tous ces projets, a eu le sourire cette fin d´année, car il a obtenu son baccalauréat série ´D´. Jean Paul SAWIRY, car c´est de lui dont il s´agit, est à féliciter.
    Monsieur ASSA, professeur au lycée, membre de la coordination, se marie le 17 août 2013 à Abidjan : FÉLICITATIONS!
    Puisse notre Dieu nous aider à mener à bien nos différentes missions!
    Tres chère Laetitia, je voudrais vous souhaiter une bonne journée et surtout que le Seigneur vous bénisse
    ABONDAMMENT!
    Chaleureusement vôtre.
    SALIA.

    DAOUDA SALIA

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV