Accueil > écologie > L’Ours et le Crapaud

L’Ours et le Crapaud

Le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) est en voie de disparition en France.
Or, depuis 2001, des spécimens ont été étudiés vers la Vacherie (la commune…), dans la Vallée de l’Iton, au lieu–dit “le hom” (zone classée Natura 2000).
Ah ! Si, comme sa cousine de la fable, ce crapaud avait eu l’idée de devenir gros comme un ours des Pyrénées, par exemple.
Le problème, c’est que contrairement à l’ours, notre crapaud ne bénéficie pas du « syndrome de Winnie l’ourson » ! C’est vrai, tous les enfants ont eu un ours en peluche un jour : du coup, en grandissant, ils sont sensibles au sort de cette grosse peluche…

En revanche, le Sonneur, comme bien d’autres espèces toutes aussi méconnues et menacées, n’ont pas le droit à la médiatisation et à l’attention du grand public. Pourtant, il a un petit côté sympa avec ses yeux en forme de cœur, non ?

Tout ça pour dire que je trouve très bien et tout à fait normal qu’on se mobilise pour sauver l’ours, mais que je trouve dommage de dépenser plus de 30 millions d’euros pour aller arracher des ours slovènes à leur milieu d’origine pour les relâcher chez nous !
Alors quand la Communauté d’Agglomération vote une subvention de 16000 € pour l’étude de cette petite bête, je me dis que les choses changent et qu’enfin la biodiversité est prise en compte !

Jérôme Bourlet

Si vous voulez entamer une discussion, vous serez le (la) premier(e) à donner votre avis...

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV