Accueil > commune > A la découverte de Saint-Pierre du Vauvray : Le val liard, une nouvelle route pour les Saint-Pierrois !

A la découverte de Saint-Pierre du Vauvray : Le val liard, une nouvelle route pour les Saint-Pierrois !

Nous vous faisons découvrir une voie désormais communale, donc publique : le Val Liard. Une nouvelle route pour les Saint-Pierrois…
Une impasse un peu absurde, en sens interdit, on ne peut pas y accéder. Elle est réalisée sur fonds publics.
Partons tout de suite à sa découverte :
Nous “nous” sommes offert une très belle route. Pourtant lors du vote du 12 juillet 2012, les arguments n’étaient pas nombreux.
En gros, l’habitant payait ses impôts, et nous nous serions collectivement engagés en laissant un propriétaire construire cette habitation et l’agrandir.
Les arguments développés ce jour là :
  1. C’est un citoyen qui paye ses impôts comme tout le monde (répété plusieurs fois).
  2. Cela devait permettre de réparer les ornières dans le chemin vicinal.
  3. Le maire y était déjà allé, pour faire demi-tour avec un véhicule, déjà, c’est pas facile.
  4. Le passage de la voie privée dans le domaine communal ne devait pas forcément entraîner les travaux. Forcément, ils sont faits.
  5. “Historiquement, on a laissé construire cette habitation, a l’a laissée s’agrandir, c’est des choses qu’il faut régler à un moment. On peut pas dire : ça risque de nous coûter cher !” Ce n’est pas nous, citoyens, qui l’avons laissé construire ou s’agrandir.
  6. On va pas lui faire une voirie avec du bitume comme ça. Même si je demande un camion à l’agglomération, même pour faire un rebouchage, ils n’interviendront pas parce qu’elle n’est pas communale.”
vous pouvez regarder ci-dessous, ou dans son intégralité ici.
Bilan des courses :
  • L’accès aux services de Veolia, qui intervient 1 ou 2 fois/an, n’est, semble-t-il, qu’un prétexte. Les ornières qui devaient être rebouchées sont dans le même état qu’avant, pas de parking pour eux en haut, un arbre au milieu du chemin en démontre l’intérêt. A-t-on demandé à l’entreprise quels en étaient l’urgence et le besoin ?
  • Le parking de l’église, les escaliers du village – église, cimetière -, parking de l’école, trottoirs en très mauvais état dans des endroits stratégiques (rue de la gare, école, chemin de halage, le bout de l’allée du Roule, etc) étaient peut-être des priorités ?
    Il suffit de voir l’état des pauvres escaliers, qu’empruntent les personnes de tous âges pour aller à l’église ou au cimetière : ils sont glissants, dangereux, mal entretenus, pas éclairés, pleins de mousses et de végétations, les feuilles s’y accumulent.
  • Sur le panneau “sens interdit” : c’est idiot, il place chaque jour les riverains dans l’illégalité, leur faisant risquer à chaque passage une peine de 4 points de permis et 135 € d’amende.
  • Le maire ne pouvait pas y faire demi-tour facilement, rien n’a changé sur ce point.
  • Historiquement, en tant que contribuables, nous n’avons pas à être responsabilisés et nous ne sommes pas engagés sur le fait qu’on (la municipalité, quelle qu’elle soit) ait laissé la maison se construire et s’agrandir (sous-entendu, sans autorisation), et donc de nous mettre devant le fait accompli de devoir régulariser une situation, même et surtout si cela doit nous coûter cher.
Nous précisons que nous n’avons rien contre ce riverain. Tant mieux pour lui si son bien est valorisé, et son confort amélioré.
Nous nous demandons pourquoi privilégier une route si peu usitée, par si peu de personnes, et de mémoire pas en si mauvais état, quand des besoins sont criants dans les passages, voies et trottoirs du village, pour un grand nombre ?
En 14 secondes, juste pour sourire…
Jean-Luc, Philippe & nono
nono

nono a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Oct 2014
    19
    20 h 48

    Anecdote :

    La vidéo a été postée dimanche. Le lundi, la municipalité faisait “le ménage” dans l’escalier de l’église. Concours de circonstances, diront certains.

    Mais, ouille !, le lundi en question, la municipalité, outre le fait de ramasser les feuilles, fait arracher plusieurs mètres de clôture chez un particulier.

    Nous avions noté un sévère manque d’entretien (“escaliers glissants, dangereux, mal entretenus, pas éclairés, pleins de mousses et de végétations, les feuilles s’y accumulent”), mais en aucune façon, nous n’avons demandé de saccager une clôture et la végétation d’un particulier. Les es-ca-liers (+ les trottoirs rue de la gare, + le parking de la gare, Verdun !, + les Matrais, + parking église, école, etc, etc).
    Nous n’avons pas demandé de détruire les clôtures de particuliers, ni leurs haies ou quoi que ce soit.

    Les propriétaires sont allés demander la raison du pourquoi un tel saccage dont ils n’ont pas été avertis, qu’ils n’ont découvert eux-même qu’après coup.

    Reste à découvrir le coupable : d’abord, c’est à l’ancien propriétaire qu’est attribué cette demande.
    Mais ils se connaissent. Après vérification, retour mairie, pour s’entendre répondre que cela a été fait à la demande de… devinez-qui ? Jérôme Bourlet !

    Mais c’est quoi ces façons de faire ? Il faudrait peut-être arrêter de désigner des victimes expiatoires pour ses propres fautes. C’est pas beau, pas beau du tout. Il n’a pas, il n’a jamais demandé ça.

    Y a plus qu’à réparer désormais pour cette propriété. Non mais !..

    En témoignent ces photos, que j’ai reçues il y a un mois, pour comprendre nos raisons (cliquez pour agrandir) :

    escaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvrayescaliers de Saint-Pierre du Vauvray

    Et sinon, elle est passée où la rampe de l’escalier du cimetière ?

    Allez, on répare la clôture, on entretient les escaliers, au hasard, on refait les parkings, trottoirs et voies en mauvais état utilisés par tout le monde, et on arrête d’accuser Jérôme Bourlet – ou d’autres, on se comprend.

    Bonnes marches à Saint-Pierre…

    nono

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV