transports en commun

Ce tag est associé à 1 articles

Des voitures, encore des voitures…

des voitures, encore des voitures... crédit photo Photothèque Europe
état des lieux : Le territoire de la communauté d’agglomération Seine-Eure (CASE) a la particularité d’avoir, par jour et par personne, un nombre de 4,12 déplacements, soit le nombre le plus élevé par rapport à des agglomérations identiques. En nombre de déplacements cela représente 235.000 déplacements par jour.
Un deuxième problème s’ajoute : sur l’ensemble des déplacements, 68 % sont réalisés en voiture. Si on se concentre sur les déplacements entre la case et la communauté d’agglomération de Rouen, on trouve 18.117 déplacements, et 7.571 déplacements entre la case et communauté d’agglomération d’Elbeuf. Cela représente un peu plus de 11% de la totalité des déplacements.
Et, dans ce cas, ils sont tous effectués en voiture... Lire la suite [...]
et solutions… :
  • La convention passée entre l’État et la Société de l’Autoroute Paris-Normandie (SAPN) pour la concession de la construction, de l’entretien et de l’exploitation d’autoroutes, dont l’A13 et ses bretelles, prend fin le 31 décembre 2012.
    La solution proposée par Jean-Louis Destans, Président du Conseil Général, lors du débat public d’octobre 2005, de tester la gratuité du péage d’Incarville (écouter l'enregistrement ci-dessous) est vraiment d’actualité. Etant donné le peu de temps restant à la concession, le coût de rachat ne doit plus être élevé.
  • La construction de parking relais favorisant le co-voiturage et le rabattement en bus en plusieurs lieux identifiés (cliquez pour voir la liste [...]).
  • Augmenter le rabattement vers la gare de Val de Reuil, et renforcer la desserte sur cette gare ainsi que sur celles d’Igoville–Alizay, et Saint Pierre du Vauvray.
  • Coordonner les dessertes de bus entre la région, le département et l’agglomération.
  • Mise en place immédiate d’un titre de transport unique incluant tous les modes de transports (vélo location, train, bus et tramway).
Alors changeons notre regard et innovons. Lire la suite [...]

Le maire s’oppose à la ligne régulière

Vous vous souvenez, en décembre, avec le nouveau cadencement de la ligne Paris-Rouen, notre gare perdait beaucoup de son existence, avec la suppression des liaisons vers Paris et une diminution importante des arrêts vers Rouen. Il devait y avoir des compensations, favorables aux habitants et respectant le développement durable. Six mois ont passé et seules des places de parking seront créées sur la gare de Val-de-Reuil (vive le tout bagnole !). Alors que nous reste–t-il à nous, simples élus locaux et citoyens du monde rural ? La possibilité d’orienter le schéma de déplacement local vers la création d’une ligne de transport en commun pérenne entre Saint-Pierre du Vauvray et la gare de Val-de-Reuil. L’occasion s'est présentée le mardi 14 avril 2009, lors de la Commission Transport de la communauté d’agglomération...

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV