Philippe Val

Ce tag est associé à 1 articles

Guillon prend la Porte, qu’est-ce qu’on va se faire ch… (oups) s’embêter !

fontval
Stéphane Guillon et Didier Porte pas remerciés du tout, mais congédiés quand même !
"Val tragique à France-Inter : 2 morts", c'est ce qu'on peut lire sur Twitter ! Youpi, les 2 gugusses qui attiraient 2 millions d'auditeurs le matin vont pouvoir aller chercher un nouvel employeur, qui sera sûrement moins regardant quant au châtiment du langage.
France-Inter ! France-Inter outragé ! France-Inter brisé ! France-Inter martyrisé ! mais France-Inter libéré ! France-Inter libéré par lui-même, libéré par sa direction avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la Présidence tout entière, de la Présidence qui se bat, de la seule Présidence, de la vraie Présidence, de la Présidence éternelle...
Et nous, pôvres péquins, les fidèles de la chaîne, les piliers de l'audimat du service public audiovisuel, nous en sommes réduits à nous passer de ce petit jeu de massacre matutinal, qui avait, outre l'aspect humoristique, voire drôlatique - ou non, selon que l'on se sert de son cerveau gauche ou de son cerveau droit - le don de titiller les invités politiques, et de les déstabiliser avant leur entrevue...
Plus de bouffons sur France-Inter ! Jean-Luc Hees défend l'honneur outragé du service public. Un honneur outragé par tant de grossièreté ! Philippe Val, lui, préfère défendre l'actionnaire maltraité. Mais l'actionnaire maltraité, ce n'est pas Sarkozy, foin!, cette radio l'em... bête profondément (vous voyez je suis poli, pas de l'engeance des bouffons (!), j'emploie le terme "embêter". Poli, presque à entendre de la bouche de mes enfants. Les esprits chagrins regretteront le terme profondément, mais il faut n'y voir aucune malice). Les vrais actionnaires, ce sont les français qui paient impôts et redevance, et qui aim(ai)ent cette radio.
Val tragique à France-inter, donc, mais un blessé dans le coma, dépassé, est à déplorer : France-Inter (voyez, par respect, je mets encore les majuscules).
Perso, je mets le bouts, je mets les voiles, désolé pour les rescapés du radeau de la méduse, mais je préfère me coltiner une info aiguisée sur le web désormais que l'on m'empêche de penser en rond. Ciao, ciao, la radio qui accompagnait mes pérégrinations diurnes. 2 millions d'auditeurs sont des malades mentaux, des monstres attirés par le goût du sang, de la shoote et du molard, des irresponsables affligés d'irresponsabilité politique due vraisemblablement à la consanguinité gauchiste, des jeunes (beurk), des vieux (re-beurk), des adultes (fichtre vous m'en direz tant !)...( Je triche, je suis abonné aux podcats de là-bas, i j'y suis).
Il y aura des victimes collatérales à ces évictions ! Bern, dont le soutien ne semble être pour Hees qu'un soutien médiatique, le bidule machin qu'on dit pour faire bien, "toutes mes condoléances", "bon courage pour surmonter cette épreuve", "après la pluie le beau temps",..., Bern continue de soutenir son bouffon mordicus, et tirera les conséquences de cet affrontement. Et le pov' Morel qui faisait pas d'mal (mais je me demande s'il a pas les crocs qui poussent à cette heure).
Personnellement, j'espère que l'on tirera les conséquences d'une gabegie prévisible : si baisse d'audience il y a, j'espère que les responsables de cette baisse d'audience seront traités à la mesure de cette baisse. Hees a dit " je ne suis pas Domenech". Soit.
Mais comme Domenech, si les résultats ne sont pas là, pensez à vous retirer avant de vous faire virer. Ca fait moins mal. S'il y a baisse d'audience, désolé, mais il faut que vos(tre) responsable(s) sauront vous mettre à la porte (et au guillon).
Val, j'ai été te voir, je te demande pas de rembourser, j'ai beaucoup ri (p't'être Font en fait), mais tu as écrit "CA VA CHIER". Et bien, désormais, on va se faire chi... s'embêter (le mot est peut-être fort : s'enquiquiner, je préfère) sec sur inter !
Quant aux 2 trublions (et les victimes collatérales), je vous le dis comme je le pense : "cassez-vous, pov' cons' !". Et à l''occasion, si vous avez du temps, envoyez une carte postale pour nous prévenir au cas où vous prépareriez de nouveaux méfaits, ailleurs...

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV