Accueil > média > Vive l’impertinence !

Vive l’impertinence !

stephane-guillonQue manque-t-il à nos hommes et femmes politiques d’aujourd’hui pour remuer les foules, susciter l’espoir et l’adhésion ?

Où sont passés les penseurs ? A gauche comme à droite, il n’y a plus que des communicants.

C’est à qui fera le plus de buzz ou piquera les formules des autres dans ce nouveau système à la mode qu’on appelle la « triangulation » : c’est Chirac élu sur le thème de la fracture sociale ; c’est Sarkozy « Président du pouvoir d’achat » pendant que Ségolène Royal chante la Marseillaise… enfin c’est Le Pen récupérant Jaurès !

La langue de bois est passée de mode : vive la « langue d’acier » !

C’est sans aucun problème que l’on peut dire une chose et faire son contraire.

Dans ce contexte, rien n’est plus rafraîchissant que l’impertinence, cet irrespect revendiqué qui a fait le succès des Guignols de l’Info, de Daniel Cohn-Bendit… ou de Stéphane Guillon !

Mais comme disait déjà Coluche : “L’irrespect se perd” !

L’humour grave et compassé de certains nous fait bailler d’ennui. Nourrie au biberon de France Inter, je m’y suis emmerdée à une certaine époque où l’on n’y entendait plus qu’un ronron consensuel et bien-pensant.

Nommé par le Chef de l’Etat (même plus besoin d’attendre la décision du CSA…), Jean-Luc Hees, qui sera vraisemblablement le futur PDG de la radio de service public, ne doit pas se comporter en courtisan servile.

Et si l’esprit critique doit s’appeler impertinence… alors nous croyons à sa pertinence !

Laetitia Sanchez

Si vous voulez entamer une discussion, vous serez le (la) premier(e) à donner votre avis...

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV