mercaptan

Ce tag est associé à 1 articles

Lubrizol pue ! La Haute-Normandie est touchée par cette odeur de gaz pestilentielle qui nous touche jusqu’à Saint-Pierre et plus loin encore. Elle provient de Rouen. Elle est heureusement inoffensive.

Le gaz qui empuantit la normandie est en fait du mercaptan, un composé est un thiol, un constitué d'un groupement thiol-SH (sulfhydryle) et d'un atome de carbone. Son odeur très forte rappelle celle du soufre. C'est le gaz qui donne son odeur ... au gaz domestique qui serait inodore sans cela. Ce gaz sert donc à repérer les dangers.
Saint-Pierrois et Stéphanois du Vauvray, il est inutile d'appeler Holcim pour l'en accuser. Cette entreprise a fait bien des efforts pour contrôler sa production. Et nous l'appelons dès qu'il y a un souci. Pour cet événement, elle est innocente.
Même si les mesures ont révélé un seuil de concentration faible de ce gaz, son seuil olfactif est très bas, ce qui explique cette puanteur.
Même si le gaz est sans danger, même si le seuil de concentration est faible, il faudra que Lubrizol s'explique sur l'accident, cal il s'étend sur un périmètre de dizaines de kilomètres autour de Rouen.
Un danger existe néanmoins, c'est d'imputer l'odeur de gaz aux fuites de l'entreprise, et de laisser un gaz ouvert par inattention. Là, pour le coup, cela passerait de la gêne forte au risque d'accident grave. Prudence donc.
Pas merci, Lubrizol. Des explications et des excuses sont à prévoir rapidement, avant de garantir qu'une telle chose ne pourra pas se reproduire.
Beurk, donc, et ouf, beurk seulement. Pour l'instant...

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV