Y’A Bon Awards

Ce tag est associé à 1 articles

Y’A Bon Awards : les « Auvergnats » du gouvernement récompensés !

Rokhaya Diallo, la présidente des Indivisibles
Jeudi 27 mai dernier, l'association Les Indivisibles a organisé sa deuxième cérémonie des Y’A Bon Awards. Cette cérémonie parodique récompense avec humour (noir, forcément...) les propos de personnalités publiques ayant le mieux alimenté le racisme cette année. Pendant près de deux heures, les phrases racistes plus fantaisistes les unes que les autres se sont succédées sur a scène de la Bellevilloise, devant un parterre à la fois hilare et atterré par l’imagination de ces leaders d’opinion !
Créée en janvier 2007, l'association les Indivisibles rassemble une centaine de militants qui déconstruisent, grâce à l’humour et à la dérision, les préjugés ethno-raciaux et en premier lieu, celui qui nie ou dévalorise l’identité française de certains citoyens en raison de leur faciès, de leur nom ou de leur pratique religieuse. Avec les Y’A Bon Awards, Les Indivisibles souhaitent responsabiliser l'opinion publique et les médias face à la diffusion de ces préjugés largement répandus et entretenus par les personnalités publiques. Cette soirée est l'occasion de rappeler qu'il n'existe pas de hiérarchie dans la citoyenneté, la France étant aujourd'hui un pays aux couleurs, aux religions et aux influences culturelles plurielles.
Cette année a été un excellent cru en matière de sorties racistes ! Nous remercions nos responsables politiques d’avoir lancé le « grand » débat sur l’identité nationale, qui a réveillé de nombreuses vocations de lauréats aux Y’A Bon Awards.
Des lauréats inattendus ont été distingués. Ainsi Jacques Séguéla et Christophe Barbier ont fait leur première apparition remarquée cette année. Ce palmarès est marqué par la présence massive d’Auvergnats dans les personnes de Brice Hortefeux, doublement récompensé de deux bananes dorées, et de la secrétaire d’Etat Fadela Amara. Les membres de l’UMP tels Claude Bodin, Yanick Paternotte, André Valentin et Nicolas Sarkozy se sont montrés particulièrement performants.
Quant à Eric Zemmour, il a vu ses efforts récompensés cette année, le jury a salué sa persévérance, après que le trophée lui ait échappé de peu en 2009.

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV