infrastructure inutile

Ce tag est associé à 1 articles

Réunion de l’association “Non à l’autoroute !” le mercredi 5 décembre 2012 à 20h30, à la mairie de Léry (27690)

POUR LA DEFENSE DU CADRE DE VIE DES HABITANTS D’ALIZAY, LE MANOIR, POSES, PONT DE L’ARCHE, LES DAMPS, LERY, VAL DE REUIL, LE VAUDREUIL, INCARVILLE, LOUVIERS, ACQUIGNY, PINTERVILLE - ASSOCIATION LOI 1901 N° 0271 003711 : NON A L’AUTOROUTE !
Adresse postale et siège social : NON A L’AUTOROUTE
Mairie de Léry - 47, rue du 11 Novembre - 27690 Léry - Tél. Président : 02 32 61 27 38
Chers adhérents et chers amis de l’association,
N0US VOUS CONVIONS A UNE REUNION D’INFORMATION ET DE RELANCE DU COMBAT MERCREDI 5 DECEMBRE 2012 A 20h30 EN MAIRIE DE LERY.
Vous l’avez certainement appris par la presse, sous l’influence pressante de quelques-uns de nos grands élus de Haute Normandie, L’ETAT vient de décider de réaliser une autoroute de liaison des autoroutes A28 et A13, en remplacement de l’ancien projet de Contournement Est de Rouen,
C’est un projet pire ! Ce n’est plus la voie rapide à vitesse limitée à 110km que nous combattions depuis juillet 2000 mais une vraie autoroute. Après le débat public de 2005, les études comparatives de 34 variantes de tracé ont été menées, mais les services de l’ETAT n’ont rien voulu ou su en tirer quelque chose, et sont revenus au tracé initial tout en en aggravant encore plus ses effets désastreux sur la santé et le cadre de vie des riverains. Cette solution fait fi de toutes les suggestions d’amélioration émises par les riverains potentiels et les défenseurs de la nature. Dans la boucle de Seine de Léry-Poses, l’autoroute ne passerait plus en tranchée, comme promis par le président du département de l’Eure, mais en surface au plus près des habitations.
Pour un coût de un milliard d’Euros, (le double de l’aéroport de Notre-Dame des Landes) cette nouvelle autoroute de 41km reste avant tout un couloir à camions qui n’apportera rien aux secteurs traversés, sauf pollution, bruit, et dépréciation des terrains et maisons des riverains. La santé, le cadre de vie des habitants et la biodiversité sont sans pitié sacrifiés au tout autoroutier. Une vraie catastrophe humaine et écologique !
L’autoroute sera à péage, sa réalisation et sa gestion confiée à un investisseur privé. Les coûts des péages seront en rapport avec l’importance de l’investissement donc antisociaux et dissuasifs car trop chers vis-à-vis des ressources d’une grande partie des usagers qui sera forcée, à l’exemple de ce qui se passe au péage d’Incarville, de rester sur le réseau routier secondaire, en y créant des encombrements. Il s’agit d’un projet comme on les concevait il y a 50 ans, totalement dépassé et qui ne tient absolument pas compte de la nouvelle conjoncture environnementale et humaine, et dont il faut dénoncer la non compatibilité avec le qualificatif de « développement durable ».
Le barreau eurois dorénavant intégré à l’autoroute, ne peut plus être combattu sans remise en cause de toute la liaison A28-A13. Notre objectif devient : obtenir l’abandon total du projet. La solidarité et l’union avec les associations de Seine Maritime et les défenseurs de l’environnement devient, bien sûr, l’élément stratégique primordial pour atteindre ce but.
OUI A NOTRE CADRE DE VIE !
Le président : René HAMON

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV