Accueil > culture > Moralité…

Moralité…

Moralité : Pas une journée sans que l’on entende ce mot ! On nous le sert à toutes les sauces, jusqu’à l’indigestion. C’est du “moralité par ci”, “moralité par là” …

– “Vous en prendrez bien encore un peu ? Cela ne coûte pas plus cher !
– Heuuu, non merci, j’ai assez mangé.

En politique, on nous parle de moralité ; dans les entreprises, on nous parle de moralité ; dans le sport, on nous parle encore de moralité. Comme si ce mot était une sorte de porte ouverte vers un monde meilleur, vers un autre modèle. 8 lettres : M-O-R-A-L-I-T-E ; le mot est laché ; ça sonne, ça résonne, ça klaxonne, ça bouillonne, ça cartonne, mais dès fois, c’est vrai, ça “déconne”.

Alors, réfléchissons un peu : c’est quoi la moralité ? Mon esprit s’illumine ; j’entrevois un début de réponse : en effet, ce mot renvoie à la morale, et qui d’autres mieux que La Fontaine pourrait nous donner quelques pistes pour définir le terme.

Alors voilà, je vous livre quelques morales de notre bon vieux Jeannot (17ème siècle) et je vous laisse les lire, les relire, les décortiquer, les analyser et éventuellement rebondir …

La dispute est d’un grand secours,
Sans elle on dormirait toujours. (Le Chat et le Renard )

Il était expérimenté
Et savait que la méfiance
Est mère de la sûreté. (Le Chat et le Vieux Rat )

Garde-toi tant que tu vivras,
De juger des gens sur la mine. (Le Cocher, le Chat et le Souriceau )

Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde
On a souvent besoin d’un plus petit que soi. (La Colombe et la Fourmi )

Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute. (Le Corbeau et le Renard )

Ils demandèrent la sagesse :
C’est un trésor qui n’embarrasse point. (Les Souhaits )

Le trop d’attention qu’on a pour le danger
Fait le plus souvent qu’on y tombe. (Le Renard et les Poulets d’Inde )

Rien ne pèse autant qu’un secret ;
Le porter loin est difficile aux dames ;
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d’hommes qui sont des femmes. (Les Femmes et le Secret )

Il ne se faut jamais moquer des misérables,
Car qui peut s’assurer d’être toujours heureux ? (Le Lièvre et la Perdrix )

La discorde a toujours régné dans l’univers
Notre monde en fournit mille exemples divers. (La Querelle des chats et des chiens )

A la lumière de ces quelques vers
Il me semble que mon esprit s’éclaire.
La moralité serait une simple affaire
Qui demande un peu de caractère…

A bon entendeur !

Pierre

Pierre

laetitia a déjà publié un commentaire : voulez-vous lui répondre ?

  1. Mai 2009
    24
    9 h 25

    A méditer ! (on s’y retrouve un peu, non ?!)

    laetitia

Poster un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, ne sera pas publié)

(facultatif)

Suivez nous

suivez-moi sur facebooksuivez-moi sur twitterabonnez-vous en RSS
Europe écologie les verts - EELV